Pages

dimanche 24 avril 2016

Semaine symphonie : 16/16

Le p'tit nez tâché de chocolat (cf. 4e mouvement)

Introduction (bocca chiusa)

Il y eut cette semaine de vrais moments de grâce. Des moments où tout est si beau, si serein, qu'on se croirait dans un blog Lifestyle... 😄 Ces moments-là, on n'a jamais le temps de les photographier : si vous essayez, ils s'envolent. Quand ils surgissent, il faut simplement s'arrêter et en profiter très fort.

Je ne peux pas croire que la rentrée ait lieu demain...

1er mouvement : Journal du jardin (con affeto)


La terre se réchauffe petit à petit - encore qu'après une quinzaine assez idéale, celle à venir s'annonce franchement frisquette. Peu nous importe : lorsqu'on a un jardin, on trouve du bon dans tous les temps !

Cette semaine, l'explosion des boutons et des bourgeons floraux fut particulièrement frappante : le pommier est en fleur, ainsi que les myosotis. Mon homme, Sisyphe des temps modernes, poursuit sa lutte contre les pissenlits, qu'il arrache un à un, à la main. La corbeille d'argent et les boutons d'or se sont ouverts. Les figuiers se couvrent de fleurs-fruits - mais les fleurs éclatantes du forsythia déclinent, laissant place sur les branches aux feuilles d'un vert chaud... 

La charmille et les hibiscus sont tout verts, et nos carrés potager se couvrent de pousses tendres, eux aussi ! J'éclaircis comme je peux et je parsème nos salades des jeunes plants arrachés... Rien ne se perd ! 😉

2e mouvement : Dessins (ballabile)

Lorsqu'Antonin disparait une bonne heure dans l'atelier, c'est qu'il mijote quelque chose... Et en l'occurrence : un diptyque.


Deux dessins, deux scènes marines en dialogue. Comme d'habitude, je suis bluffée par la simplicité des formes, terriblement évocatrices (vous voyez, sans que le Damoiseau vous les désigne, le dauphin, la baleine et la méduse ? N'est-ce pas ?), la fraicheur des couleurs en aplats, l'éclat de tout cela, sa dynamique, et derrière chaque coup de feutre, la patience d'un petit garçon de 5 ans qui s'est appliqué à ne pas laisser de blanc - simplement parce que c'est comme ça que les corps des poissons devaient être, leurs masses denses contrastant avec la vivacité de leurs lignes.


Il faudrait qu'un mécène songe un jour à ouvrir un musée de l'art enfantin - depuis le temps que tous les Grands disent que tout est là...

3e mouvement : Détox de printemps (deciso)


Vous est-il déjà arrivé d'imaginer que la moitié de ce que vous possédez s'évanouit comme par magie ? Je ne parle pas d'un cambriolage, bien sûr, qui laisse toujours un goût atrocement amer - mais bien de magie. Pffftt. Que ressentez-vous alors ?

Moi, ça me détend. 😄 Non mais vous imaginez le temps gagné en ménage et en rangement ? Moins d'objets, c'est moins de poussière, c'est aussi moins de conflits autour des objets (si vous vivez avec de jeunes enfants, vous voyez ce dont je parle, bien sûr). Moins d'objets repose le regard et calme la pensée.

Hier, j'ai pris un grand carton et j'ai traversé la maison comme un tourbillon bienfaisant : dès que je voyais un objet superflu, je le fourrais dans la boite. L'opération m'a pris quelques minutes - jusqu'à ce que le carton soit plein - et elle m'a fait autant de bien qu'un massage thérapeutique d'une heure. Finalement, je n'ai pas supprimé grand chose (et certainement pas la moitié de nos trésors... heureusement ?), mais cela m'a rafraichit l'esprit.

Il ne reste plus qu'à trouver le temps d'aller porter ce fourbi à Emmaüs... 😉

4e mouvement : Recettes et chocolat (allegro)

Bon. Vous allez dire que je ne suis jamais contente, mais j'ai un mal fou à trouver un livre de cuisine pour enfant, dont les recettes soient à la fois compréhensibles par un non-lecteur ET savoureuses. C'est moi ou c'est tout de même un comble ?

"Gâteau au chocolat", par Louiselle

Nous avons donc décidé de composer notre propre cahier de recettes, en photocopiant celles qui nous satisfont - j'ai pensé un court instant fabriquer moi-même nos visuels à partir de photos, mais je me suis dégonflée devant l'ampleur de la tâche...

"Gâteau au chocolat", par Antonin

Après les "Pizzas de Julie", nous adoptons donc aujourd'hui officiellement le gâteau au chocolat de ce livre-là, emprunté à la bibliothèque (ne l'achetez pas, les trois quart des recettes sont immangeables...).

5e mouvement : Livres (con spirito)

Cette semaine, le livre chouchou des enfants est sans conteste :


On est tous fans de Claude Ponti, ici, et si mes enfants savent très bien ce qu'il emprunte à l'imaginaire, son univers fait pleinement partie de notre vie. Cet album-ci est particulièrement équilibré et pertinent. Il y a tout dedans : beaucoup d'amour, et les tracas de la vie, la course des astres et l'ivresse sloumpy-sloumpy. Il est possible que ce soit mon favori parmi l'immense bibliographie de son auteur !

Pour moi, je navigue entre Bernard Collot (Une école du troisième type) et Delphine de Vigan (Les heures souterraines). Étrange cocktail en vérité, mais ces deux ouvrages ont un point commun : ils interrogent mon rapport au monde du travail ! 😄

6e mouvement : Préparatifs (aumentado)


Dans moins de trois semaines, nous fêterons l'anniversaire de Louiselle...

Comme en témoigne l'affiche ci-dessus, qui est encore à compléter selon les envies de la Damoiselle, j'essaie de ne pas mettre l'accent sur le matériel. Cependant, je suis tout de même satisfaite : depuis que je n'offre PLUS RIEN à mes enfants sans occasion particulière, j'ai plein d'idées de cadeaux. Et tout un tas de petits présents s'amoncellent sur mon étagère secrète au fin fond de mon armoire secrète (vous aussi, vous en avez une ?). Bref, je trépigne à l'idée du plaisir que je vais lui faire, et j'ai hâte de vous présenter tout cela. 

Ce que je peux dire d'ores et déjà, c'est qu'il n'y aura pas de jouets - ou si peu... Louiselle n'en a quasiment pas besoin, et n'en réclame d'ailleurs pas (quoiqu'un énième chat en peluche ne serait pas pour lui déplaire...).

7e mouvement : Numération (comodo)

Il faut vraiment que je m'applique à proposer des activités à Lousielle ! C'est classique : en tant que cadette, elle apprend dans l'ombre de son grand frère, dans la foulée, pourrait-on dire.  Et elle sait de ce fait tant de choses, que j'ai parfois l'impression qu'elle n'a pas besoin que je m'enquiquine à concocter des petits exercices.

C'est un tort, bien sûr. D'abord parce que les "activités" (comme disent les enfants) sont chez nous de véritables gourmandises, que les enfants réclament. Ensuite parce qu'en proposer, c'est pour moi une manière de dire à mon enfant : "Je te regarde, et j'ai préparé quelque chose de spécial, juste pour toi, en fonction de ce que tu es capable de faire".

Louiselle ordonne toute seule les chiffres de 0 à 9
et décide d'elle-même de repasser chacun avec les doigts

Je me promets de faire des efforts ! Et aujourd'hui, Louiselle a mis en correspondance des quantités avec leur écriture chiffrée. Exercice classique que son frère a réalisé des centaines de fois et que je ne lui propose quasiment jamais... C'est "facile" pour la Damoiselle qui sait compter bien (bien !) au delà de dix... Mais construire une collection n'est pas simplement dénombrer, et c'est un exercice auquel j'accorde beaucoup d'importance... Est-ce parce qu'il l'a réalisé aussi souvent qu'Antonin a aujourd'hui une connaissance aussi intuitive des nombres et de leurs relations ? Parfois, je le crois.

Louiselle choisit de disposer les kaplas en piles...
Parfois, je me dis que mes enfants sont plus montessoriens que moi ! 😄

Très bonne semaine chez vous !

Ici, les enfants ont décidé de vivre leur rentrée en couleurs, et c'est une surprise à suivre sur Instagram à partir de demain ! 😉

8 commentaires:

  1. Magnifique et inspirant, comme toujours, merci Elsa ! Je vois que Peppa a la côte chez vous aussi :-D.
    Ici, F., 3 ans et un tiers, commence doucement à s'intéresser aux chiffres et aux lettres, en tant que symboles, qu'il cherche à reconnaître dans les objets du quotidien (magazines, emballages alimentaires, ...). Et associe symbole chiffré et quantités jusqu'à 6.
    Sa passion pour le découpage et pour la participation aux activités de bricolage et jardinage de son papa sont intactes. Afin que sa petite soeur puisse bénéficier des fichiers Kumon découpage quand elle en aura l'âge, j'avoue que je copie, sur papier à grammages >120g/mètrecarré, les pages à découper que F. sélectionne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-)
      "3 ans et un tiers"... J'adore ! :-)
      Bravo à ton fiston ! :-)

      Supprimer
  2. Bonjour Elsa,
    Merci pour toutes ces idées d'activités et vos réflexions qui vont avec. J'apprécie beaucoup votre blog, mais je me questionne: comment s'organisent vos journées et quand arrivez-vous à imaginer et faire cela en plus de votre travail? Quels sont vos horaires? Je suis en pleine réflexion dans la ré-organisation de mon quotidien car j'ai l'impression que je me perds dans les choses à faire et que mes filles (4 ans et demi et 2 ans) s'élèvent "seules" (je travaillais jusqu'à maintenant à 80% mais je vais baisser à 60%). Si vous avez des conseils sur la gestion du temps, ce serait volontiers!:-) Merci et bonne continuation

    RépondreSupprimer
  3. Et si ton mari faisait de la cramaillotte? Ainsi sa lutte deviendra cueillette! Pour la recette, voir sur notre blog: c'est la gommette qui la donne!
    Je suis également en train de remplir des "cartons" qui vident "la tête & la maison"...et je vais chaque mercredi matin à la dechetterie. Le "tas" à déposer chez Emmaüs devient conséquent et notre virée là-bas imminente! Pourvu qu'on se tienne à DEPOSER des choses, hum,hum!
    Pour le Claude Ponti, c'est drôle, j'ai ressorti "sur l'île des zertes" ce matin (rotation livres!). Sais-tu que chez nous "être sloumpy sloumpy" fait parti intégrante de notre vocabulaire...parce que parfois, il n'y a pas d'autre mot que celui-là!

    Bonne rentrée à vous!

    RépondreSupprimer
  4. Le musée d l'art enfantin existe... en ligne ! http://lemuz.org/le-musee/la-collection/ Et le mécène qui l'a créé est Claude Ponti !
    Il faudrait d'ailleurs que je songe à proposer ses albums à mon "grand" (3 ans 1/2), pour le moment il ne connait que la série Tromboline et Foulbazar.

    RépondreSupprimer
  5. Merci Lila pour cette info..je vais vite voir ça!

    RépondreSupprimer
  6. Chouette blog! Je suis instit aussi, bon j'ai 4 enfants, mais je suis admirative de tout ce que tu fais avec tes enfants!

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Elsa!
    Je me baladais dans ton blog - comme d'habitude ^^- et je trouve cette phrase à propos d'un mécène et d'un musée de l'art enfantin. Eh bien figure-toi que là où j'habite, à Oslo, il existe un tel musée. Et il est GENIAL! Je te laisse le lien, pour le plaisir :) http://www.barnekunst.no/en/

    RépondreSupprimer