Pages

vendredi 8 avril 2016

Au jardin, il y a...

Dans notre jardin, il y a...

Jardin des simples

- Des tas de plantes à choyer.


Fleur de consoude rose
(romarin et oseille au premier plan, thym et persil à l'arrière)

Bien évidemment, le potager et les différents parterres sont des lieux d'apprentissage extraordinaires - et authentiques ! Reconnaitre les mauvaises herbes, arroser un plant sans l'abîmer, "nourrir" le compost et assister au cycle des matières organiques, semer et apprendre à respecter les jeunes pousses - et plus tard constater la croissance, la floraison, la fructification, la germination... sans parler du plaisir de la récolte ! J'ai le souvenir de quelques centaines de petits pois et de tomates cerises qui, l'année dernière, ne trouvèrent jamais le chemin de la cuisine... Louiselle guettait avidement les signes de maturité - qu'elle connaissait très bien - et hop ! Au premier signe : dans la bouche ! Et si c'était encore un peu vert, tant pis !! 😄

Raifort officinal : les feuilles au goût caractéristique se dégustent en salade

Plus largement, je ressens pour moi, de manière très profonde lorsque je jardine, la relation de dépendance de l'homme au monde végétal. Et dans le climat "fin de siècle" qui est le nôtre, je suis persuadée d'une chose : savoir faire pousser des légumes sera bien plus profitable à mes enfants que n'importe quelle connaissance académique. Vous souvenez-vous de mon dilemme d'il y a trois ans et demi ? J'ai dû choisir entre l'école de mes rêves pour mes enfants et le fait de les élever dans un jardin. J'ai choisi le jardin, et je n'ai jamais douté de mon choix. La vie est là ! 😊

- Des souches.



Lorsqu'il vit des élagueurs couper des arbres sur son lieu de travail, mon homme leur demanda la permission d'emporter quelques morceaux de troncs. Ces trois gros tronçons de bois ont déjà passé plusieurs saisons avec nous, et ils configurent à eux seuls un terrain de jeux extraordinaire - et "open-ended" (ouvert aux possibles) ! 😉 Les enfants aiment sauter de l'un à l'autre, les soulever pour observer les petites bêtes qui vivent dessous, les faire rouler... Ces souches deviennent château fort, circuits de petites voitures, pistes pour les shows des doudous, ou, plus fréquemment, un ensemble table et chaises pour jouer à la dinette. 😉

- Un épouvantail.



Cette année, je tenais absolument à inaugurer la saison par la confection d'un épouvantail ! Cela m'a tellement plu que je crois que je recommencerai chaque année. Ici, j'ai attaché en croix deux tiges de bambous, et j'ai fixé sur cette structure un "coussin" de paillis. Le visage est façonné dans une chute de tissu matelassé. Des branches de romarin et de lavande figurent les cheveux et donnent un peu de volume (et de parfum !) à l'ensemble. Reste à habiller notre nouvel ami d'un gilet que Louiselle portait il y a un an encore...

La Damoiselle, pourtant complètement hermétique à tout ce qui peut ressembler à une poupée, s'est immédiatement prise d'affection pour ce gardien du potager. Elle vient souvent lui parler et ne le quitte pas sans lui avoir fait un gros câlin. C'est pratique, ils ont la même taille ! 😉


- Un tipi végétal.



Le concernant, il vous faudra, il est vrai, un peu d'imagination... Car pour l'instant, notre tipi est tout nu ! C'est d'ailleurs le propre d'un jardin début avril : tout est promesse, le travail est souterrain, et le terrain apparemment vierge n'est beau que dans l’œil du jardinier qui tente d'aider la Nature à se déployer...

Voilà l'histoire : nous avons au beau milieu du jardin une jolie vigne, dont la base forme un demi-cercle assez étrange. Il devenait donc difficile de la tuteurer, quand j'eus l'idée d'exploiter sa silhouette naturelle pour l'appuyer sur quelques tiges de bambous plantés en cône... Depuis le temps que ce type de tipi vert me faisait de l’œil, je voyais soudain ma tâche facilitée !

Je fais confiance à notre vigne : comme toutes les grimpantes de son espèce, elle est d'une nature plutôt attachante. Elle s'appropriera cette structure et fournira aux lutins du jardin une cabane de feuilles dont je vous reparlerai !! 😉


Et lorsque je regarde aujourd'hui notre petit terrain (470 mètres carrés, c'est peu, mais c'est tant de travail et de possibles !), je me dis que le jardin est LE lieu qui lie le travail (arroser, désherber, récolter, observer...) et le jeu (faire semblant, se cacher, détourner, collecter...) et les tisse étroitement, ensemble, dans l'étoffe de la vie.

Mais il s'agit bien sûr d'une histoire à écrire - et à suivre ! 😉

Je suis officiellement en vacances ce soir, ouf ! Et pour fêter ça, je m'offre une dizaine de jours de pause bloguesque... See you ! 😊

10 commentaires:

  1. Elsa, c'est incroyable ! Je me décide enfin à écrire quelques lignes sur mon blog (fortement motivée par ton article sur le temps qui passe...) et j'ai l'impression que les thèmes qui me viennent en tête sont identiques aux tiens actuels ! Mon premier vrai article concernait en effet notre petit bout de jardin. Ici nous avons fait un choix entre une carrière professionnelle prometteuse à Paris et une vie au contact avec la nature, en Bretagne. Nous sommes devenus ainsi bretons il y a deux ans. Et, comme tu t'en doutes, nous ne regrettons en rien notre choix... Même si nous adorions Paris, son animation, et son accès si aisé à toutes manifestations culturelles, nous avons trouvé ici le bonheur de profiter de la nature. Je crois que c'est ici que j'ai vraiment pu constater le rythme des saisons ; c'est fou, non ? En ce moment, je m'ébahis chaque matin devant l'apparition et l'évolutions des premières feuilles de printemps des si grands chênes situés devant notre maison. Et quand j'entends les mouettes crier au dessus de notre toit, je me rappelle le boucan que faisait les voitures en bas de notre immeuble parisien... Comme j'apprécie ces moments !

    Vite, vite, je vais retirer du four ma tarte aux algues préparée pour demain soir :-) (je t'en dirai des nouvelles !)

    Bonnes vacances à toi (ici une semaine de vacances est déjà passée, ça file, ça file !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir ☺
      juste pour savoir Anne cecile tu viens de où en Bretagne !? Car nous sommes de Lorient ... ça serait rigolo d'habiter proche! ? Bises . Melody.

      Supprimer
    2. Bonsoir Mélody ! Oui nous habitons à côté, nous sommes à Vannes :-)

      Elsa, si tu veux venir passer des vacances dans le Morbihan, il semblerait que tu y ais de fidèles lectrices :-)

      Supprimer
  2. J'oubliais : je trouve votre tipi génial et j'ADORE vos souches...

    RépondreSupprimer
  3. Oh, le futur tipi de feuilles, magnifique !!!
    Un vrai petit coin de paradis, bravo !

    Pas de projet possible dans notre rikiki jardin pour l'instant : notre proprio veut refaire allée et terrasse et je ne sais absolument pas quand, ni ce qui est prévu pour le petit coin de terre fertile sur laquelle nous avions une belle butte très productive l'année dernière... Je crois que tant pis, je vais planter et-pis-c'est-tout : à cette saison, l'appel de la terre est trop fort !

    RépondreSupprimer
  4. Super !
    Ici, nous avons fait un épouvantail il y a 2 ans. Nous avions utilisé de vieux manches de pelles cassées et nous l'avions habillé avec des vêtements d'enfants devenus trop courts. On l'avait rempli avec de la paille.
    Notre puce avait 2 ans à l'époque et comme Louiselle, elle lui faisait des câlins.
    On avait également fait une cabane avec de l'osier mais malheureusement aucune racine ne s'est développée et nous l'avons démontée l'année suivante.
    L'an dernier, ils ont fait un grand tipi chez mes parents, avec mon père. Il a tressé du noisetier autour des "piliers" principaux. C'est chouette !
    L'an dernier, à la maison, nous n'avons refait ni épouvantail, ni cabane mais nous avons prévu de nous y remettre cette année.
    J'adore le jardin, je crois que c'est d'avoir vu mon père et ma grand-mère y passer des heures...
    Le jardinage apaise et entendre les oiseaux chanter quel plaisir !
    Ici les enfants aiment beaucoup jardiner mais pour le moment nous n'avons rien fait, la météo ne s'y prêtant pas encore.
    Jardiner c'est aussi patienter.
    Bonnes vacances.
    Elo

    RépondreSupprimer
  5. Mais il est parfait ce jardin !!! Je suis ravie que tu nous en montre un petit bout, ça faisait longtemps qu'on avait plus eu de nouvelles alors qu'il semble s'y passer tant de choses (évidemment tu me diras). Nous on démarre le notre cette année, la grande aventure qu'on attendait depuis longtemps.
    Finalement tu as opté pour la balançoire en bois ? Pas de regret ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le nouveau portique n'est pas encore acheté( il y a un certain nombre de travaux à faire avant...), alors les enfants usent l'ancien tout moche qui était là à notre arrivée... ;-)
      A suivre ! :-D

      Supprimer
    2. Et : plein de bonnes ondes à ton jardin tout neuf !! :-)

      Supprimer
    3. Merci et de bonnes vacances à vous 4 ! Les nôtres sont finies :.(

      Supprimer