Pages

mercredi 5 août 2015

Numération - différenciation


La différenciation est un concept pédagogique qui consiste à fournir à chacun les outils dont il a besoin. Si elle relève rapidement du casse-tête lorsqu'on a trente élèves à choyer (...), au sein d'une fratrie, elle est relativement aisée à mettre en œuvre.


Une manière concrète - parmi bien d'autres ! - de pratiquer la pédagogie différenciée, est de concevoir un matériel d'apprentissage polyvalent, qui se plie à divers usages en fonction des différents besoins des enfants. Et parfois, un rien suffit : pour moi, un matin qu'Antonin me sollicitait depuis plus d'une heure pour que je lui propose "une activité", j'ai soudain réalisé que la séance de numération que j'avais en tête, et pour laquelle je comptais passer par traitement de texte et plastification, n'avait finalement pas besoin de tout cela... 

Dix minutes plus tard, c'était parti : 


Un feutre noir, quelques rectangles de carton blanc léger, un bol de petites pinces à linge... et voilà les enfants au travail.


Il est difficile aux petits doigts de résister à la tentation des mini-pinces à linge... Et ici encore, nul mode d'emploi ne sera nécessaire ! ;-)

En positionnant les pinces en regard de chaque point, Louiselle travaille, en même temps qu'elle muscle ses doigts, la lecture des nombres, la correspondance terme à terme, et la compréhension du système ordinal.


Elle s'entraine à ranger les cartes par ordre croissant, pince, compte, repince, lit les nombres,  recompte, compte, vérifie, compte et re-re-compte. :-)


Pour Antonin, bien qu'il prenne lui-aussi un réel plaisir à cette situation de base, le matériel lui permet d'aller plus loin - sans quoi, d'ailleurs, il se lasserait bien vite. Ces petites cartes nous servent donc à illustrer les petits problèmes additifs et soustractifs qui le passionnent depuis quelque temps... et dont je vous parlais déjà ICI.

Le Damoiseau choisit deux cartes-nombres, et y fixe la quantité de pinces correspondante.

Puis j'invente "une petite histoire" à partir des nombres choisis : "Il y a un pigeon sur un fil, un pauvre pigeon tout seul. Soudain, il est très content, car il voit deux amis-pigeons qui viennent le rejoindre...".

Question fatidique (Antonin ne se trompe jamais !) : "A la fin de cette histoire, est-ce qu'il y aura PLUS ou MOINS de pigeons sur le fil ? C'est une histoire de PLUS ou de MOINS ? - De PLUS ! ". L'enfant place alors le signe correspondant entre les deux chiffres. Reste à savoir, bien sûr, combien il y aura de pigeon sur le fil à la fin de l'histoire, et on vérifie le résultat par manipulation, avant de placer la carte "résultat" de l'autre côté du signe "égal".

N. B. 1 : Il est important d'expliquer à l'enfant que les deux termes, de par et d'autres du signe "égal" sont LA MÊME CHOSE, deux écritures de la même situation. Les réglettes cuisenaire sont une aide précieuse pour travailler l'équivalence de ces deux écritures.

N. B. 2 : Très vite, les petites pinces ne sont plus utiles, et il est bon de proposer d'autres situations concrètes à l'aide de matériaux variés - afin que l'enfant ne reste pas attaché à une procédure mécanique.


Ainsi : "DIX pommes de pin sont tombées de l'arbre... Mais tout à coup, il y a un grand coup de vent, et UNE autre pomme de pin tombe aussi ! A la fin de cette histoire, est-ce qu'il y aura PLUS ou MOINS de pommes de pin par terre ? C'est une histoire de PLUS ou de MOINS ?"


Ou bien : "SEPT plumes dansent sur la pelouse. Mais les enfants arrivent et en prennent DEUX pour faire des coiffures d'indiens. A la fin de cette histoire, est-ce qu'il y aura PLUS ou MOINS de plumes par terre ? C'est une histoire de PLUS ou de MOINS ?"


Dès que "l'opération" (quel joli mot aux oreilles d'un 4 ans !!) est posée sur le tapis, on peut s'amuser à la recopier... Antonin, qui est dans une phase graphique sévère, l'exige à chaque fois - et les nombres-modèles inscrits sur les cartes sont encore d'un grand secours à ce stade !!

Et c'est ainsi que ces petits signes étranges, tellement abstraits, de "+", de "-" et de "=", font leur petit bonhomme de chemin ... ;-)

Enjoy ! :-)

2 commentaires:

  1. Merci Elsa, et encore merci, ma file adore les calculs, mais j'ai l'impression qu'elle commence à se lacer un peu, et voilà une super idée!!! je vais lui proposer ton système en changeant tout le temps de support!
    merci!
    Olesya

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me fait plaisir si ça te sert ! :-)

      Supprimer