Pages

mardi 2 août 2016

L'étude de la Nature


L'étude de la Nature, qu'elle soit science dite « naturelle » ou « physique », est d'abord OBSERVATION. On aura beau, en tant que prof, construire des séquences de sciences hyper léchées, si elles se déroulent entre 4 murs de A à Z, c'est raté. La seule bonne séance de science devrait commencer par : « Bon, sortons, ne faisons rien de particulier… Regardons... ». (Je crois qu'il y a une scène analogue à celle-ci dans Lecercle des poètes disparus, hi, hi!).

Mon inspecteur adoooore les séances de sciences. C'est clair, dès qu'il débarque dans ma classe (trop souvent à mon goût…), il s'exclame : « Ras le bol du français et des maths ! Montrez-moi autre chose ! Des sciences ! ». Seulement, mon inspecteur ne reste pas longtemps, à peine une heure en général. Mais il veut VOIR des sciences, comprenez : il veut assister, en moins d'une heure de temps, au processus scientifique dans son ensemble. Il faut donc qu'en un temps record, l'élève s'émerveille, puis se questionne, puis cherche des réponses à ses questions, confronte les différents résultats obtenus et conclue. Le tout au pas de course. Heureusement que les bons fonctionnaires que nous sommes avons de supers fiches qui balisent tout cela au millimètre près. Monsieur l'inspecteur repart généralement satisfait. 

Et les élèves ? Ah, ben oui… Que voulez-vous, ils feront des sciences un autre jour. Un jour où on leur laissera le loisir de flâner le nez en l'air, et de regarder les choses de près aussi longtemps qu'ils le souhaitent. De l'observation naît l'émerveillement. De l'émerveillement naît la science – qui est à la fois questionnement et compréhension profonde. 

Seulement, c'est comme tout, il ne faut pas brusquer les choses…

La photo ci-dessus (prise avec mon microscope) est celle de jeunes sporophytes d'une mousse des jardins hyper banale. On dirait un paysage. Et, vrai, quand on creuse le sujet, ça l'est. 😊

2 commentaires: