Pages

dimanche 8 mai 2016

Semaine symphonie : 18/16

Un vieux jeu emprunté à la ludothèque : "La sorcière aux pommes", de Haba.

Introduction (crescendo)

La semaine entière a été orientée vers celle à venir, au cours de laquelle Louiselle fêtera ses 4 ans. Elle attend vraiment cette fête, et c'est la première fois depuis sa naissance qu'elle peut compter les jours... Nous avons de la chance cette année : le 11 mai tombe un mercredi. Et c'est tout un programme pour permettre que ce jour soit, de l'aube au crépuscule, une célébration de la naissance de ma fillette - dans la plus grande simplicité, en même temps. C'est important, la simplicité. Personne ne gagne à la surenchère : ce sera donc simplement une journée extraordinaire. Voilà. Et je crois que je me découvre un nouveau goût, celui de préparer dans l'ombre ces petites célébrations familiales, qui ne coûtent pas grand chose mais qui contiennent beaucoup d'amour dedans... 😉

1er mouvement : Le bas printemps (spiccato)


Nous y voilà. Nous entrons officiellement dans le bas printemps : les martinets sont revenus d'Afrique il y a 8 jours, et il commence à faire chaud - plus seulement doux, mais chaud ! Les maximales dépassent les 20 degrés. On recherche la fraicheur des lacs de montagne, on trie les garde-robes une fois de plus. Et une fois de plus, en nettoyant le garde-manger de fond en comble, on se demande si on échappera aux mites alimentaires (les premières ont été aperçues, gare !), je promets à mon homme que oui, et que je respecterai bien à la lettre les bons conseils de cet article-là, et lui me déclare que de toute façon il commence le boycott saisonnier de la vente en vrac bio, ce à quoi je rétorque que ce n'est la peine, car cette année, je vais VRAIMENT faire attention, et comme tous les ans, je lis dans son regard qu'il ne me croit pas du tout, et je rebondis en argumentant que...

L'hiver n'est plus qu'un souvenir. Notre printemps, à présent, regarde vers l'été. 🌞

Table "de la nature"

2e mouvement : Pique-nique au jardin (rallentando)


Lundi soir, je suis sortie du travail épuisée. Sur le chemin du retour, seule dans ma voiture, je me suis dit qu'il serait bon d'improviser un petit pique-nique.  L'air était frisquet (nous étions encore dans le haut printemps, voyez-vous ?), mais je me suis arrêtée avant de rentrer, histoire de faire quelques courses en conséquence : après tout, vous pouvions bien pique-niquer dans le salon, non ?

Finalement, le ciel s'est levé, et nous avons tout sorti au jardin : la nappe spécial pique-nique, la vaisselle colorée et le menu aussi diététique que celui des barbecues de nos voisins. 😉 Les enfants étaient vraiment contents, et je dois dire, moi aussi ! Manger par terre, avec les doigts, des petites choses industrielles et caloriques, voilà exactement ce dont nous avions besoin ce soir-là. Ce repas a rechargé mes batteries à un point !!!


3e mouvement : Vie pratique (sempre)


Et l'activité de Vie pratique de la semaine (qui développe la coordination main/œil, la concentration, la poursuite d'un objectif et la motricité fine) est... le tamisage ! 😄 Ici, il s'agit simplement de semoule très fine, que Louiselle transfère d'un bol à l'autre à travers sa passoire, mais on peut aussi proposer un mélange de deux substrats à séparer (riz et sel, par exemple).

4e mouvement : La station de ski


Ah, il est vrai que ce petit documentaire n'est absolument pas de saison, mais c'est un fait : on aime rêver à d'autres météos, comme on aime s'imaginer sous d'autres latitudes... Non ?

Antonin a emprunté ce livre à la bibliothèque et a clairement exprimé cette semaine que c'était son livre préféré du moment. Nous le lisons tous les soirs... Et il est apparu aux parents pantouflards que nous sommes, que nous ne pouvions plus reculer : les enfants commenceront l'apprentissage du ski l'hiver prochain...  Et ma foi, j'apprendrais en même temps qu'eux, ça ne doit pas être si difficile, hein ? Encore un de mes beaux principes qui vole en éclat, après 38 ans de boycott des stations de ski qui défigurent les paysages naturels... et qui me permettait d'échapper, sous couvert de grands sentiments, au froid glacial, à l'humidité, et à la bêtise du touriste moyen (moi, j'aime pô le tourisme). Voilà, aujourd'hui, je suis Maman de deux petits grenoblois, et ici, les enfants naissent avec des skis au pieds, c'est ainsi... Et le pire du pire, c'est qu'une partie de moi est sûre qu'en fait, je vais adorer.

Compliquée, moi ? 😄

5e mouvement : Puzzles (meno vivo)


C'est drôle : Louiselle a connu un engouement pour les puzzles, l'année dernière, qui a duré plusieurs mois. C'était la première activité sur laquelle elle se jetait au réveil, et la dernière qu'elle lâchait avant le coucher. A tel point qu'elle avait réussi à persuader son frère qu'il s'agissait d'une activité digne d'intérêt. C'est dire ! Et puis, les puzzles sont tombés en désuétude. Voilà plusieurs mois qu'ils sont boudés, malgré une rotation régulière... 

Alors, ce week-end, je les ai TOUS sorti. Boum. Ça faisait une grande pile au milieu de la pelouse qui attiré les enfants comme un aimant. Et c'était bien bon de les voir se pencher ensemble sur les formes et les motifs, argumentant sur l'emplacement d'une pièce ou son orientation... Moi, j'aime quand mes enfants font des puzzles !! 😊 

6e mouvement : Dessins (bel canto)


Et à propos d'invitation, rien de tel qu'une boite de feutres neufs et de nouveaux carnets à croquis pour relancer l’intérêt pour le dessin ... 😉

Ci dessus, voilà un dessin que Louiselle a abondamment commenté au cours de sa réalisation. J'ai toujours envie de valoriser cela, car il s'agit d'expression écrite à part entière, même si l'enfant ne sait pas encore écrire. Mais je n'iame pas écrire sur le travail lui-même, j'ai l'impression de le dénaturer. Lorsque c'est possible, je scanne donc l'original, je l'imprime en plus petit, et c'est cette copie, collée en regard de l'original, qui est annotée.

7e mouvement : En catimini (arpeggio)


Après les mains de mes enfants et les fleurs de mon jardin, mon appareil photo a un nouveau dada : il aime capturer les vestiges des jeux de Damoiseau et Damoiselle.  Il entre dans leur chambre quand ceux-ci n'y sont pas, et il voit.... 

... des pièces de menue monnaie qui transforment un modeste édifice en palais des mille et une nuit, des soupes aux cailloux qui remplissent généreusement des éléments de dinette en fer blanc, et des savons... Ah, les savons !! Vous ai-je déjà dit qu'ils figuraient parmi les jouets préférés de mes enfants ? Ils en trainent dans tous les coins, les reniflent, les cachent, se les échangent... Les petites savonnettes d'hôtel que nous leur rapportons sont leur préférées, suivies de près par les gros savons de Marseille vert olive...


Weird children... 😉

Bonne semaine chez vous ! 😊 

6 commentaires:

  1. Haaaa, les mites, au secours !!!!
    J'en ai écrasée 2 au plafond hier... Sans ménagement aucun pour la peinture neuve... Ici aussi, c'est un débat trèèèès récurrent !
    Et pourtant, tout est en bocal en verre. Enfin presque tout. Et tout est dans le "presque", n'est-ce pas ? :P

    Bon courage !

    NB1 : je vais suivre attentivement la journée de la damoiselle, car ma 2è aura également 4 ans le 20 mai... Les invitations sont prêtes, et (presque) toutes les activités. Décidément, là encore, tout est dans le "presque"... :)

    NB2 : nous habitons aussi dans les Alpes, mais beaucoup plus au sud, et chez nous c'est très clair : le ski, c'est avec papa ! De même que faire de la moto, jouer au basket, bricoler le pot d'échappement de la voiture... Chacun son truc !
    Je suis ravie de rester avec bébé (le mien... et ceux des amis, quand ils vont skier ensemble) à préparer le chocolat chaud pour leur retour.
    En revanche, c'est moi qui lance les batailles de boules de neige dans le village, entre les enfants (sous le regard parfois tout à fait courroucé des parents ou des propriétaires des voitures qui nous camouflent...).
    Et je gagne toujours le concours de bonhomme de neige ! (normal, j'ai la plus belle collection de chapeaux !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, la guerre des mites n'est pas gagnée par ici, et je voulais partager 2 super "nids à mites" : les joints en tous genres (four, cuiseur à riz... et pourtant, ce dernier fonctionne toutes les semaines !), et dans les petits recoins inaccessibles du grille-pain : il sort rarement chez nous, et il est plein de petits espaces impossibles à vider de toutes les miettes, dont les larves se régalent... certaines ont fini grillées en tentant de s'échapper (c'est comme ça que j'ai découvert leur cachette), grrrr...

      Supprimer
  2. Ah les mites ! J'avais presque oublié alors que j'en eu l'année dernière (du coup je viens de passer 30 minutes à nettoyer mon placard). Pour les puzzles ici c'est tout ou rien, soit il les fait TOUS plusieurs fois soit il les boude. J'adore le printemps mais qu'il est difficile d'alterner sandales/short et manteau. Bonne semaine
    Justine

    RépondreSupprimer
  3. Hummmm, je le vois d'ici ce petit pique-nique réconfortant... Une fabrique à souvenirs, n'est-ce pas ?

    Ici la saison a commencé également, avec les goûters dans le jardin : récupération des deux grands à l'école (l'un des bonheurs du congé parental : récupérer ses enfants à 16h30 !) ; installation d'une grande serviette de plage dans le jardin ; un cake coco-citron vert et hop ! Un vrai bonheur :-)

    Ah le ski.... J'ai un problème assez similaire finalement... Ici ce n'est pas le ski, mais le surf... Les cours de surf commencent à 5 ans et mon grand vient de fêter ses 6 ans... Je ne peux plus reculer... Je ne m'imagine pas une seule seconde réussir à monter sur cette planche... BREF !

    Tiens, tiens, nous venons d'emprunter Le "Ptits Docs" sur "la station de ski" à la médiathèque ! Y'a plus de saison !

    Je suis toujours intéressée par tes achats relatifs au dessin. Je me souviens d'un super article que tu avais écrit sur le sujet, ce devait être durant l'été dernier (j'étais enceinte et lisais ton article échouée telle une baleine sur mon canapé...) : quels feutres as-tu choisi ici ? Et si tu as des références pour des blocs à croquis efficaces et pas trop chers, je prends ! Merci par avance :-)

    Belle semaine chez toi !

    RépondreSupprimer
  4. Chère Elsa,

    Je vais avoir 37 ans et jusqu'à cette année je n'avais jamais pratiqué le ski: je suis originaire de l'ouest de la France et mes parents n'avaient pas vraiment les moyens de nous offrir ce type de séjour. Cet hiver, nous avons sauté le pas, car c'était l'occasion de retrouver des amis fondus de montagne. Et puis mon compagnon, qui gardait un souvenir émerveillé de ses séjours hivernaux en Autriche avec ses parents quand il était petit, voulait que notre fils en profite aussi.

    En février nous sommes donc allés à Villard de Lans. Pas beaucoup de neige cette année malheureusement, mais ce fut un super séjour quand même, entre parties de luges, ski et raclette (car la montagne c'est ça aussi!). Nous étions arrivés fatigués, exténués, ce séjour montagnard nous a requinqué. Nous avions inscrit notre fils à l'école de ski, il pleurait un peu quand nous partions le matin mais bon manifestement, c'est comme pour la rentrée à l'école maternelle, les larmes séchaient dès que nous étions partis... Il a littéralement adoré, a montré à tout le monde et surtout à son institutrice sa première médaille de ski (celle des Piou Piou) et nous demande fréquemment quand nous retournerons à la station de ski. Le livre que tu nous montres est devenu son livre de chevet.

    Si tu savais comme il a pu envier les enfants du coin (qui alors n'étaient pas en vacances scolaires) et qui eux pratiquaient le ski toutes les semaines! Quelle chance vous avez les Isérois...

    Pour ma part j'avais pris des cours particuliers avec un moniteur. Malheureusement pour mon amour-propre, ces cours se déroulaient dans la même école de ski que celle des enfants... Bon, je ne te cache pas que c'est un peu vexant de se faire dépasser par des momes de 5 ans qui ont commencé en même temps que toi et qui se débrouillent manifestement beaucoup mieux que toi... J'ai pensé abandonner devant mes piètres résultats mais j'aurais eu du mal à expliquer cet abandon à mon fils. je me suis accrochée et je crois que j'ai bien fait car d'une part, j'ai quand même fait des progrès, même si je pense que je reprendrai quelques cours l'année prochaine et puis, je pense que c'était important pour mon fils de voir que sa mère aussi avait encore des choses à apprendre.

    Voilà voilà, la montagne l'hiver c'est merveilleux, dis toi aussi que le ski fait vivre des vallées qui autrement seraient désertées et en plus, il y a plein de sympathiques stations familiales à découvrir.

    RépondreSupprimer
  5. J'habite dans le sud et le problème des mites alimentaires était un vrai cauchemar jusqu'à ce qu'une amie me conseille de stocker du laurier sauce sur mes étagères, beaucoup de laurier.J'ai la chance d'avoir un laurier sauce dans mon jardin et j'y mets carrément des bouts de branches .Cela fait des années maintenant que je n'ai pas eu à déplorer d'invasions de ces petites bêtes.
    par contre je ne sais pas si le laurier du commerce pourrait fonctionner.Les feuilles que j'ai vues me paraissaient bien vieilles et défraichies, peut-être de l'huile essentielle?

    RépondreSupprimer