Pages

mardi 31 mai 2016

Montessori : Le grand ménage !

Balayer l'escalier

A la maison, ni Maman, ni Papa, ni personne ne sont au service des autres. Ce qui signifie, en d'autres termes, que chacun est un contributeur important de la famille. Y compris les enfants.

Pour les familles sensibilisées à la pédagogie Montessori, c'est une évidence qui fait sens. Tenir son enfant pour responsable de ses obligations domestiques s'inscrit dans une logique certaine. C'est une autre manière de lui dire qu'on le sait capable, qu'on a confiance en lui. C'est un excellent moyen de lui permettre d'intégrer des compétences dont il aura besoin à l'âge adulte, et de lui donner les clefs de sa future émancipation. Ce faisant, on l'aide à construire l'estime de lui-même, certes. Et d'un point de vue plus immédiat, il s'agit d'une activité de "vie pratique" comme une autre, qui invite, en tant que telle, à ralentir, à se détendre et  se concentrer, à répéter son geste. Faire le ménage développe la motricité fine et globale, la coordination bilatérale. La rotation pour franchir la ligne médiane, préalable au geste d'écriture, s'exerce (passer un objet d'une main à l'autre, travailler dans le plan gauche avec la main droite ou vice-versa...). En faisant, l'enfant apprend à faire face à la frustration de l'échec et de l'imperfection, et comprend que le succès est rarement immédiat.

Je constate de plus qu'en surfant sur l'intérêt inné du bambin pour les gestes domestiques (si Papa et Maman y passent tant de temps, c'est que cela doit être passionnant, non ?), on construit une relation saine à la chose. Moi qui ait été abreuvée, petite, de "Range ta chambre !!" à toutes les sauces, j'avais fini par construire un rapport à tout cela complètement négatif - il faut admettre que c'est sur le mode de la corvée que ma mère accomplissait ses tâches ménagères. J'ai réappris à ranger et à faire le ménage en devenant Maman - parce que soudain, cela m'a paru ludique, et digne d'être transmis... Soit par l'effet de leur éducation, soit par chance, soit encore relativement à leur jeune âge, mes enfant de 4 et 5 ans ne rechignent pas - mais alors pas du tout ! - à accomplir ce qui s'apparente à des tâches ménagères. Et pour ma part, j'accepte que l'efficacité ne soit pas toujours au rendez-vous - ce qui prime pour le moment, c'est le plaisir du geste, le désir d'aider et de faire seuls... Et pourvu que cela dure ! 😊

Voici un tour d'horizon - de la cave au grenier ou presque ! - des tâches que les jeunes enfants  peuvent prendre en charge au quotidien. Merci de me signaler les oublis majeurs ! 

Ranger ses jouets

Chambres :

- Faire les lits : D'ailleurs, c'est très rigolo de taper l'oreiller pour se défouler, de secouer la couette pour faire des vagues...

- Ranger les jouets et les livresChez nous, le rangement a lieu une fois par jour, et est inclus dans le rituel du coucher. J'ajoute que l'organisation montessorienne en petits paniers fait beaucoup pour favoriser l'autonomie de l'enfant !

Laver les vitres

Salle de bain :

- Nettoyer le lavabo, les vitres, la baignoire, etc., etc.. Généralement, la salle de bain est conçue pour les débordements (sol et murs carrelés) et en ce sens elle est la pièce idéale pour permettre à l'enfant de se faire la main (= d'en mettre partout...) sans provoquer trop de stress chez Papa et Maman. 😊

Enfiler un vêtement sur un cintre

Cycle du linge :

Toujours fascinant, il initie concrètement à d'autres notions plus difficilement observables : cycles de la reproduction, cycles biologiques, cycles des climats, etc. Dès son plus jeune âge, l'enfant pourra :

- Mettre le linge sale au sale. Les chaussettes, le T-shirt et la culotte, c'est au sale systématiquement tous les soirs. Pour le reste, on apprend au fil du temps à inspecter, à repérer les taches et à dire si c'est propre ou sale.
- Laver le linge à la main.
- Etendre le linge.
- Aider à emplir/vider la machine à laver ou le sèche-linge.
- Aider à plier et à ranger le linge propre (en particulier les torchons, les serviettes...), mettre les chaussettes en paire...

Vider le lave-vaisselle

Cuisine :

- Éponger en cas de verre renversés, après avoir fait une recette...
- Placer le couvert, aider à débarrasser, à nettoyer la table,
- Mettre la vaisselle sale dans le lave-vaisselle, vider le lave-vaisselle.
- Jeter à la poubelle, trier les déchets .
- Faire la vaisselle  : sous supervision ! Un de mes cousins, lorsque nous étions enfants, s'était blessé assez gravement à la main à cause d'un verre brisé, qu'il ne voyait pas à travers la mousse... Vous me direz qu'un adulte présent n'aurait certainement pas pu éviter l'accident, certes, mais il aurait temporisé la panique qui a suivi...
- Préparer quelques recettes simples : faire son chocolat chaud, tartiner son pain, sucrer son yaourt, etc.

Secouer une couverture

Dans toutes les pièces :

- Arroser les plantes.
- Épousseter les meubles: enfiler une chaussette sur la main pour frotter reste la méthode la plus pratique et la plus efficace.
- Passer l'aspirateur : une des activités favorites de nos têtes blondes, me semble-t-il ? 😄
- Laver des éléments bien identifiés, comme autant de missions d'importance : les plinthes, les poignées de portes... à l'eau savonneuse.

Aller chercher le courrier

Dehors :

- Aller chercher le courrier, et donc savoir reconnaître et manipuler les clefs de la maison. Cela suppose aussi de faire quelques pas de l'autre côté du portail de la maison seul, et d'appliquer les règles de sécurité qui s'imposent.
- Désherber et mettre les mauvaises herbes au compost, ratisser les feuilles en automne, "desencaillouter"...
- Transporter du bois de chauffage.

Merci de votre aide, les petits !! 😄

14 commentaires:

  1. Est-ce que tu les invites ou le font-ils d'eux mêmes ? J'ai beaucoup de mal à le faire participer. Je passe pourtant beaucoup de temps (me semble t-il...) au ménage mais il ne désire m'imiter pratiquement jamais... (j'avoue que moi aussi j'accompli ces tâches en mode corvée +++++...)Là où je ressens le plus de difficultés à trouver la bopnne attitude c'est quand il renverse quelque chose par exemple. je lui fais remarquer par exemple "oh il y a de l'eau sur la table, tiens voici une éponge" mais à peu près à tous les coups il s'en va en courant... Et quand on termine une activité d'art plastique idem... Que faire ? Si je le contrains ben il voit ça comme une contrainte... mais si je laisse faire alors il va trouver normal que maman nettoie à sa place non ? je suis partagée entre laisser l'eau sur la table (pour qu'il se rende compte que ce n'est pas agréable de se remettre à une table sale. Mais là encore je l'imagine bien en train de hurler parce que ce n'est justement pas agréable et qu'il veut que je nettoie...) ou lui donner l'exemple en nettoyant la table... Des conseils ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée pour toutes les fautes de frappe... je voulais écrire : "des conseils ?"

      Supprimer
    2. Même profil à la maison et mêmes questions. Certes, j'ai la chance d'avoir 1 femme de ménage pour encore quelques semaines (après congé parental...), mais je fais encore plein de choses (linge, lave-vaisselle, rangement,...) et elle est loin de vouloir faire des choses au quotidien (âgé de Louiselle).

      Supprimer
    3. Mêmes interrogations. Et oui, cela demande un certain lâcher prise. Quel âge à ton fils Émilie ? Le mien a 18 mois. Il abandonne assez vite ou les dégâts qu'engendrent sa participation mettent mes nerfs à rudes épreuves.

      bergamotte

      Supprimer
  2. Oui le "ménage en grand" c'est beaucoup plus excitant que de ranger sa chambre! Et quand on me demande quelles activités Montessori proposer à des enfants je n'oublie jamais de parler de ce genre de "travail" dont ils raffolent… jusqu'à un certain âge en effet...

    RépondreSupprimer
  3. oui ça demande un certain lâcher prise (ne pas chercher l'efficacité et la rapidité qu'on a parfois en tant qu'adulte pour se débarrasser de ces tâches ménagères...) ici à 18 mois pitchoune est assez autonome pour vider le lave linge et cherche même à étendre en secouant le linge...et pour le lave vaisselle ça devient efficace. Elle range plutôt aisément après ses activités contrairement à son frère 3ans qui jette et étale les jouer sans vouloir les ramasser, ou ne veux pas nettoyer quand il renverse (exprès) eau ou lait...pourtant il a un petit côté manique parfois et apprécie quand c'est propre ...

    RépondreSupprimer
  4. Ma fille de 2ans va seule chercher son tabouret (dispo dans la salle de bain pour se laver les mains), pour le ramener dans la cuisine, prendre l'éponge et aller nettoyer quelque chose par terre, puis elle remet le tout en place :)
    Elle met ses vêtements sale dans la machine à laver, puis tourne les boutons dans tous les sens XD, elle sort aussi quelques pièces de ses vêtements pour les "suspendre" sur l'étendage sur l'étage du bas qui est à sa hauteur (bon au bout de 3 ou 4 trucs elle lache l'affaire).
    Puis, elle ramasse ce qu'elle fait tomber (ou me dit :"nan, maman mamasse") et éponge ses petites "catastrophes" quand elle renverse son verre.
    Pour ranger les jouets, il suffit de le faire avec elle pour que ça fonctionne bien.
    Pour le balais, elle utilise le sien (ou le mien) puis le range quand elle ne veut plus (elle empoussière plus qu'elle ne dépoussière, mais qu'importe)
    Bref, que du bonheur ménager :p

    RépondreSupprimer
  5. Cet article m'a beaucoup intéressé. Je suis de ces enfants dont les parents n'ont jamais fait participer aux tâches ménagères... Je n'ai jamais vécue seule, et c'est en m'installant avec mon mari que celui-ci a du m'apprendre à faire une lessive ou à passer la serpillière... J'ai honte...! Du coup, je me suis promis de ne pas reproduire le même schéma avec mes enfants. Mon bébé a 15 mois, pour le moment il nettoie la tablette de sa chaise haute après les repas, on range les jouets à 2 et il m'aide à remettre le linge sale dans la panière quand je le trie. Hier, il s'est même entraîné à plier ses bavoirs propres pendant que je pliais mon linge. Espérons qu'on arrive à garder cette dynamique!

    RépondreSupprimer
  6. Ici c'est très variable... Et sans aucun doute lié à mon état d'esprit personnel.
    Mon compagnon est, comment dire... désorganisé ? Le linge sale s'éparpille dans la chambre et la salle de bain, parfois mélangé au linge propre que je viens de dépendre. Les miettes restent en place quand il mange (sur une table propre) en rentrant quand nous sommes tous couchés, et je retrouve mes grandes en train de dessiner dans la saleté le lendemain matin. Quand je rappelle à mes grandes que les chaussures doivent être rangées parce qu'elles sont dangereuses dans notre étroit couloir d'entrée, elles répondent : "ben papa à laissé les siennes en plein milieu" !
    Hum.
    Pour moi, c'est réellement devenue une corvée, alors que c'était un plaisir quand je vivais seule. Mais avoir l'impression d'être la bonne, et ressentir un manque de respect de mon travail me mine. C'est un sujet hautement délicat chez nous ! J'en viens à me demander parfois si je vais supporter encore ça longtemps.
    Alors forcément, je râle en rangeant, nettoyant, ramassant. Pas très motivant pour mes lutins, tout ça, n'est-ce pas ?
    Alors à l'occasion de "grand" changement (on reçoit des invités, le lit à barreau est démonté, une étagère se réorganise...), c'est plutôt la fête pour tout le monde de participer. Mais ça ne dure pas longtemps du tout !

    Pfff, je cherche une solution depuis 10 ans ; si quelqu'un a des idées, je prends !

    RépondreSupprimer
  7. Chez nous c'était très bien suivi jusque vers deux ans et demi et puis plus rien. Je pense clairement que ça vient du fait que moi-même ça me saoule. C'était marrant quand j'avais un appartement et une seule enfant. Aujourd'hui avec la grossesse puis le bébé et le travail et la maison j'ai bien du mal moi-même à faire le minimum syndical. Et j'avoue que même sous l'angle de la philosophie zen, le ménage m'ennuie profondément. Ta liste me fait déprimer quand je vois tout ce qu'il faut faire pour avoir une maison digne de ce nom. Je crois que la clef est là: tant que JE n'y croirais pas mes enfants n'y croiront pas non plus.
    J'ajouterai neanmoins le lavage des "sanitaires" des animaux (litière du chat ou cage du lapin) :ma fille adore.

    RépondreSupprimer
  8. Pour moi ce n'est pas une question montessori (qui oui, effectivement propose ce genre d'activités) Petite fille j'ai, tout comme mes frères aidé à la maison, en fonction de mon age et de mes capacités. Dresser et débarasser la table, passer un coup de balai, aider à la gestion du linge (et vers 16 ans faire mon propre repassage) débarrasser le lave vaisselle... Je n'ai pourtant pas été élevée dans une "ambiance montessori" à moins que Maman ne soit un Monsieur Jourdain qui s'ignore....
    Mes enfants aident, plus ou moins naturellement, de plus ou moins bon coeur à toutes ces taches qui participent au vivre ensemble. C'est parfois spontané, et parfois je leur demande de l'aide. (qu'ils peuvent refuser de me donner s'ils sont engagés dans une autre activité)
    Le dimanche soir, nous nous mettons tous les 5 au rangement de la maison. Je leur donne un coup de main pour leurs chambres mais ils sont volontaires et selon les jours, peuvent aussi me demander de les laisser faire seuls.
    Comme sur bien d'autres sujets (cuisiner des produits frais et de saison, éviter les plats tout préparés) j'ai parfois l'impression que notre société réinvente l'eau chaude et s'extasie et mets en lumière des pratiques.

    Néanmoins, je rejoins les commentaires précédents, les enfants avant 3 ans sont très volontaires et enthousiastes mais effective plus l'age avance plus ça se tasse...;-)

    RépondreSupprimer
  9. Je trouve qu'il y a une grande variable entre mes enfants: j'ai un aîné de 5 ans qui accepte de ranger, qui accroche son manteau seul (grâce à mes porte-manteaux à hauteur d'enfants, merci aux accroches adhésives "3M command" qui pourront être enlevées sans endommager le mur), range ses chaussures dans sa caisse, aide volontiers en cuisine.
    L'aspirateur et la balayette, le nettoyage des vitres (qu'ils salissent régulièrement) ont du succès.

    Après, en négatif: la cadette de 3 ans 1/2 est génératrice d'un immense bazar (foi d'une ancienne "bordélique", adjectif qui revenait souvent dans mon enfance) et je passe mon temps à ramasser. Elle refuse tous les jours d'accrocher son manteau, en disant "non c'est toi qui le fais". Cuisiner avec elle est source d'un pic de stress car elle obéit peu, en profite pour se bagarrer avec son frère...Je suis certaine de devoir nettoyer les sols après. La faire ranger en restant bienveillante est ardu. Maintenant c'est "on mangeras/on liras quand tu auras rangé". Et j'attends...
    Elle refuse aussi de mettre ses couverts sur la table; bref, on est dans l'opposition systématique et épuisante.

    Je sais que je dois tenir bon et même aller plus loin car c'est épuisant de gérer tout le rangement en plus du reste.

    Mes prochains objectifs: qu'ils aident à refaire le lit et systématiser le rangement (moins pratique que chez toi, Elsa, car moins de place mais aussi en paniers à thème).

    Il faut, en tous cas, être patiente (et je ne le suis pas toujours) car le résultat est parfois surprenant même avec beaucoup de bonne volonté de leur part...

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,
    Je voudrais vous faire part de la création d’un tout nouveau site : http://faireseul.fr
    Il s’agit justement d'un site autour des adaptations à mettre en place dès le plus jeune âge pour favoriser l’autonomie de l’enfant dans les gestes de la vie courante.
    Quel matériel faut-il acquérir pour favoriser au maximum l'autonomie de l'enfant.
    Je vous invite à regarder le site, lire les articles et partager cette adresse largement. J’aimerais enrichir ce site de témoignages, photos, expériences, je trouve votre contribution bien intéressante, pourrais-je mettre un lien vers cet article dans une rubrique témoignage?

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour cette piqûre de rappel. Ici, on avait tout simplement oublié, depuis le déménagement, trop de corvées adultes dont il faut se débarrasser, et je me suis aperçue en lisant ton article qu'on avait pris l'habitude de lui dire "Laisse, ce sont les adultes qui nettoient, ne touche pas".
    Lili

    RépondreSupprimer