Pages

mercredi 27 juin 2018

L'étude de l'Art selon Charlotte Mason ( + Printable )

  "Avant ses 15 ans, on ne parle à l'enfant ni d'écoles de peinture, ni de style. L'examen de ces questions vient plus tard dans la vie, 
mais la première et la plus importante est de connaître les œuvres elles-mêmes."
{Charlotte Mason, Towards A Philosophy of Education, p. 216}


Oui, vous la connaissez certainement. C'est  la dernière "vieille pédagogue" à la mode. Il y a beaucoup de choses à prendre chez Charlotte Mason.
 
Tenez par exemple : l'étude de l'Art. Il faut bien admettre qu'en classe, on se contente souvent de saupoudrer cette matière de-ci de-là - quand on ne l'ignore pas totalement faute de temps. Bonne nouvelle pour les adeptes du coschooling, donc, puisqu'on peut étudier l'Art à la maison sans craindre d'empiéter sur les plates-bandes pédagogiques de l'enseignant !

Charlotte Mason propose un outil concret simplissime : un rendez-vous hebdomadaire avec l'Art, à la fois récréatif et efficace, et qui ne requiert aucune compétence spécifique pour l'éducateur. Ces petits modules, très courts, sont faciles à intégrer dans la vie de tous les jours et plaisent beaucoup par ici. 

Je vous raconte comment ça se passe ?
😉

1. Lecture d’œuvres, mode d'emploi


Âge : 6/14 ans.

Durée de l'activité : 10 à 15 minutes.

Objectif : Construire une culture artistique partagée et concrète (sorte de "catalogue mental" d’œuvres, si vous voulez).

Déroulé :

- Sélectionnez un artiste : vous pouvez décider de procéder méthodiquement, en balisant l'histoire de l'Art des noms qui vous semblent incontournables. Ou bien, et c'est certainement le mieux, vous vous appliquerez à rebondir sur les rencontres de votre enfant (expositions temporaires au musée local, découverte à l'école, etc.). Charlotte Mason préconise de consacrer environ 2 mois à chaque artiste rencontré. Rien ne presse donc, et vous n'avez pas besoin d'avoir en tête votre progression pour toute l'année à venir :  prenez le temps de vous focaliser sur les œuvres qui plaisent à votre enfant et accepter d'aller là où le vent vous mène. 

- Essayez de vous dégager un rendez-vous hebdomadaire avec les œuvres de l'artiste sélectionné et de vous y tenir. Ces séances trouvent facilement leur place un dimanche après-midi, autour d'un petit gouter en famille, par exemple. Et en classe, on peut choisir de clore le vendredi de cette façon !

- L'idée est de sélectionner chaque semaine une nouvelle œuvre : constituez-vous un petit corpus de 6 à 8 œuvres et dégotez des reproductions de qualité (dans un livre, sur Internet...). Notez que les cartes de nomenclature "montessoriennes" se prêtent parfaitement à l'approche Mason (et rendez-vous à la fin de l'article pour un petit téléchargement gratuit !). L'idéal est que l'enfant participe aux choix des œuvres - ainsi qu'à la confection du matériel (découpage, plastifiage, etc.), ils adorent ! Ce n'est pas toujours possible chez nous, mais quand c'est le cas, je suis bluffée de tout ce que mes enfants ont appris avant même de commencer à utiliser le matériel ...

- Afficher les œuvres du corpus en bonne place dans votre maison. Elles resteront sous vos yeux (dans votre cuisine, votre salon ...) tout au long de l'exploration de l'artiste. Pour cela, la cordelette et les pinces à linge (cf. photo 👆 ) sont assez idéales !

- Lors de votre séance hebdomadaire, décrochez une œuvre pour la montrer à votre enfant et lancez le jeu suivant : "Nous allons regarder cette œuvre ensemble, silencieusement, quelques minutes. Ensuite nous fermerons les yeux et essayerons, dans notre tête, de la recréer, en visualisant chaque détail à sa place."

 - Observez intensément quelques minutes et, lorsque l'enfant est prêt, retournez l'image face contre la table. "Peux-tu me décrire ce dont tu te souviens ?". Prenez le temps de verbaliser vos souvenirs, vous aussi !

- Retournez l'image face visible et discutez d'autres détails qui auraient échappé à la première description. Si l’œuvre comporte des références culturelles (historiques, mythologiques, bibliques ...), explicitez-les rapidement. 

- Au bout de 8 à 9 séances, l'enfant a développé une connaissance assez intime du style et des idées véhiculées à travers les œuvres du corpus. Il est temps de choisir un nouvel artiste à étudier selon le même procédé ! Décrochez les œuvres exposées et rangez les soigneusement - par exemple dans un porte-vue consacré, sur fond de papier noir - avant d'en suspendre de nouvelles.

Qu'en pensez-vous ? C'est tout simple, non ? 😊

2. La biographie de l'artiste


L'approche de Charlotte Mason est résolument centrée sur les œuvres - et non sur l'Homme derrière l’œuvre. Cela ne signifie pas que l'artiste soit secondaire - celui signifie simplement qu'on en apprend bien plus sur lui en contemplant le fruit de son travail qu'en rédigeant de longues biographies.

Charlotte Mason préconise de passer assez rapidement sur le récit de la vie de l'artiste, et je la rejoins assez sur ce point. Par exemple :

Pour chaque ensemble de cartes de nomenclature que je fabrique, j’intègre un portrait de l'artiste, légendé par son nom complet et ses dates de naissance/mort. Ainsi, lorsque les enfants ont rencontré Van Gogh, Antonin eût vite fait de calculer sa durée de vie : "Oh, Maman ! Il est mort jeune !". Ce à quoi j'ai brièvement répondu que oui, que Van Gogh était malade, d'une maladie de l'esprit qui l'empêchait d'être heureux. Antonin a remarqué ensuite que toutes les œuvres du corpus avaient été peintes en l'espace de deux années. Nous avons donc conclu que Van Gogh avaient eu une "crise" d'inspiration aiguë, en quelque sorte, qu'il avait été animé d'un fort besoin de créer de façon intensive, lors des deux dernières années de sa vie.

Je pense que l'essentiel est là. Antonin ne m'a pas demandé comment Vincent Van Gogh était mort, je ne le lui ai donc pas dit. 😉 Il aura bien le temps de creuser ces "détails" plus tard s'il le souhaite.

Je pense c'est à peu près cela que Charlotte Mason appelle une "biographie sommaire". Inutile de passer trois heures sur Wikipédia ou de se ruiner en livres d'Histoire. Place aux œuvres ! C'est en les observant finement que le spectateur développe une relation intime à l'artiste.

    3. L'expression artistique


L'exposition aux œuvres prime largement, dans les écrits de Charlotte Mason, sur une quelconque pratique artistique (cours de dessin, exposition à des média variés ...). "Faire de l'art" est un apprentissage secondaire.

Elle conseille néanmoins, dans certains passages, de clôturer l'observation d'un tableau par une petite séance de reproduction. C'est "très XIXe siècle", la reproduction, même si les exercices de copie en tout genre ont tendance à hérisser le poil des éducateurs d'aujourd'hui. Quand on lit attentivement les pages relatives à la pratique artistique, il me semble néanmoins qu'on découvre l'objectif de ces séances selon Charlotte Mason : il ne s'agit pas de copier aveuglément (ce qui, d'ailleurs, est impossible !), mais bien d'observer l’œuvre, une fois de plus. Sauf qu'au lieu de le faire avec les yeux, on le fait cette fois avec les mains. Lisons plutôt :

Les enfants « tracent rapidement  les grandes lignes de l’œuvre avec un crayon et du papier» (Home education, vol. 1, p. 309). 

"Montrez les œuvres aux enfants, laissez-les les observer attentivement, puis initiez-les à la beauté et la simplicité de la composition : attirez leur attention sur la palette utilisée et la structure des lignes. Aidez-les à réduire l'image à sa forme la plus simple. Il suffit de fermer à demi les yeux pour exclure les détails et visualiser les masses de couleurs. Ensuite, demandez aux enfants de reproduire un détail de l’œuvre étudiée, en travaillant à l'aquarelle, en aplats simples, avec deux ou trois couleurs seulement." (School education, vol. 3, p. 311).

Ainsi décrites, ces séances pratiques paraissent plutôt intéressantes, mais je trouve l'exercice pointu. Pour ma part, je le réserverais aux enfants de collège, de crainte d'induire des frustrations et des incompréhensions ... À voir si cela parle à votre famille ou pas !

    4. Les cartes de nomenclature à télécharger : Van Gogh et Monet


En ce moment, nous terminons l'étude de Van Gogh et nous nous apprêtons à enchainer sur Monet. C'est Antonin qui a choisi ce deuxième artiste : La Pie est affiché dans sa classe juste en face de son bureau. Ce tableau l'a accompagné, en quelque sorte, tout au long de son année scolaire ... Il l'aime beaucoup ! 😊

Elles comprennent 8 œuvres majeures par artiste, plus un portrait et un autoportrait (qu'il est toujours très amusant de comparer entre eux). 

Bon téléchargement et belle journée ! 😊

25 commentaires:

  1. Merci pour cet article qui rejoint pile mes réflexions du moment !!

    (juste, on dit "clôturer" pour mettre une clôture ;-), pour finir le vendredi, ce serait plutôt clore )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la correction ! :-)

      Supprimer
    2. Ah, après vérification dans mon dictionnaire préféré, "clôturer" admet un sens figuré, au sens de "mettre un terme à".
      Ouf, je l'utilise tellement dans ce sens ... C'est donc correct ! :-D

      Supprimer
  2. Super article!!! Merci beaucoup pour le téléchargement gratuit...

    RépondreSupprimer
  3. Super, �� merci !

    RépondreSupprimer
  4. Excellente idée aussi pour un rituel avec mes élèves non francophones !

    RépondreSupprimer
  5. Excellente idée !
    Merci pour ce partage.
    Morgane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, Morgane, merci pour ton commentaire!! :-)

      Supprimer
  6. Oh que c'est inspirant, merci Elsa :-).
    Je vais voir comment l'adapter pour ma pitchoune de 2 ans 3/4... parce qu'elle ne voudra certainement pas être en reste si je propose l'activité à son frère de 5 ans et demi.

    Aurais-tu des références à conseiller (web ou livres) pour trouver des reproductions de qualité stp ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Anne !
      Contente que cela t'inspire !

      Sur le web, il y a :
      https://www.metmuseum.org/art/collection
      https://images.nga.gov/en/page/show_home_page.html
      https://www.bibl.ulaval.ca/web/histoire-art/images

      Côté livres, nos must-have :
      L'Histoire de l'Art de Gombrich
      Et les Taschen (revues consacrées à un artiste à la fois) qu'on trouve facilement d'occasion et dont les reproductions sont inégalables (format, qualité) en plus d'apporter un éclairage bibliographique et théorique.

      Si d'autres lecteurs ont des tuyaux à partager ...;-)

      Supprimer
    2. Merci Elsa :-), voici du bon grain à moudre, et de quoi rallonger ma liste de "livres que j'aimerais acheter ou me faire offrir".

      Supprimer
  7. mouais, ça n'a rien de révolutionnaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, "révolutionnaire" n'est pas le mot. :-D
      Je dirais plutôt : "simple et efficace".;-)

      Supprimer
  8. J'ai beaucoup aimé adolescente tenter de reproduire une oeuvre cubiste de Picasso. C'est une observation toute différente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, excellent exercice d'observation pour les plus grands, effectivement ! (Et bravo !!)

      Supprimer
  9. Excellente idée de rituel pédagogique sans en avoir l'air, merci ! Et en plus, j'adore ces 2 artistes ça tombe bien. Merci !

    RépondreSupprimer
  10. J'adore, merci pour ce partage !! Par contre pour la lecture d’œuvres, on peut commencer bien avant 6ans! Mon loulou de 2 ans y est déjà sensible (à petite dose bien sûr !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Morgane !
      Bien sûr, la lecture d’œuvre est une activité parfaite pour les tout-petits !
      Par contre, l'approche de Charlotte Mason a une spécificité - je n'insiste peut-être pas assez là-dessus. Il s'agit de décrire et de se remémorer l’œuvre alors qu'on ne L'A PAS SOUS LES YEUX. ce qui suppose des capacités langagières et d’abstraction qu'un enfant de 2 ans n'a pas encore construit, me semble-t-il.
      Il s'agit chez Charlotte Mason de construire des images mentales précises. C'est quelque chose qu'on retrouve souvent chez elle, d'ailleurs (en géographie, notamment). Du coup, c'est une pédagogie parfaite pour les apprenants "visuels" !! :-)

      Supprimer
  11. Mes valouzeries en Berry2 juillet 2018 à 18:10

    Merci pour la découverte de cette sympathique approche de l'Art :-)

    RépondreSupprimer
  12. C'est fou, moi je n'accroche pas du tout avec Mason ...

    RépondreSupprimer
  13. Je ne m'étais pas penchée sur cette thématique de la pédagogie de Charlotte Mason. Alors un grand merci pour ce partage !

    RépondreSupprimer
  14. Merci Elsa pour tous tes partages ! Je ne suis pas encore à ce stade avec ma petite de 4 mois mais je dévore ton précédent blog en tirant mon lait ^^ Hâte de découvrir ton prochain livre :-) Belle journée !

    RépondreSupprimer