Pages

dimanche 10 juin 2018

Projet 10/10 { Juin 2018 }

Projet 10/10 :
le 10 du mois, notre journée en 10 photos !



7h30 : Hier Antonin a perdu sa 5e dent de lait - et sa première incisive du haut !! Son relevé de chute (ci-dessus) se remplit ... N'oubliez pas que vous pouvez télécharger ce document ICI. 😉

Ce matin c'est donc avec un sourire (troué) jusqu'aux oreilles qu'Antonin nous rejoint au salon où nous prenons notre café : il a trouvé un petit paquet sous son oreiller, qui contient un Lego creator et la traditionnelle piécette. Il est CONTENT (et fier de grandir aussi). 😊


8h30 : C'est l'heure de nous occuper de notre petit élevage ... Devinez-vous qui grandit dans notre nursery ? 😉

À Noël dernier, Antonin reçut de son oncle un élevage de triops. Seulement, il fallut patienter six mois avant de lancer l'affaire, car ces bébêtes aiment la chaleur. Le Damoiseau a donc attendu que la température de l'eau de son aquarium se stabilise à 25° pour y déposer les œufs, il y a 8 jours. Depuis, nous observons avec ravissement l'évolution de nos gracieux crustacés. 

Pour le moment, à part un individu qui s'est développé très vite, tous les autres sont encore minuscules. Nous tentons donc de les observer au microscope numérique, mais ce n'est pas facile ! C'est que ça gigote, un triops !! 😄


9h30 : Nous partons en forêt, pique-nique au dos. Nous rejoignons quelques amis, amateurs de champignons, qui nous ont persuadés qu'on pourrait en trouver ce week-end, au vu des fortes pluies des deux dernières semaines.

Effectivement, la chasse est bonne : voici des fourmilières géantes 👆, abritant chacune plus d'un million de fourmis rousses (ça grouille !!) et dont les dômes dépassent la tête des enfants ...


... Voici les grenouilles rousses, que l'on rencontre souvent dans les bois humides en altitude ... Elles sont peu farouches et se laisse facilement approcher, jusqu'à ce qu'elle jugent que vous êtes décidément trop près. Et alors, HOP ! Quelle détente ! 🐸


... Voici des empreintes fraiches, imprimées dans la boue. Si vous voulez observer ou relever des empreintes animalières, c'est le moment : les sols sont tellement détrempées par les pluie incessantes que les pattes de toute sorte s'y impriment comme dans du beurre frais. Ici, de gauche à droite : chevreuil, blaireau, renard, sanglier et lapin. 💓


... Et voici les champignons. Plus précisément, une espèce de champignon : des bolets à chair jaune (chrysentéron), en quantité. Celui de la photo (belle bête !) est trop vieux et certainement verreux. Nous le laisserons sur place pour ne pas contaminer notre récolte.


15h00 : Nous voilà de retour au jardin. Nous prenons quelques minutes pour en faire le tour, et admirer nos bébés (c'est la saison des bébés !!) : bébés courgettes, bébés poireaux, bébés piments, bébés pois, bébés tomates, bébés kiwis, bébés myrtilles, bébés figues, bébés mûres... Les concombres et les pommes de terre sont en fleurs, les framboises et les fraises sont en fruits, et nous venons de mettre en terre nos plans de chou kale, de bourrache, de capucines, de thym, et de basilic. Tout ce petit monde semble bien aller !


16h00 : Après une bonne douche et une inspection en règle (pas de tiques à signaler, mais Antonin semble faire une réaction cutanée aux piqûres des moustiques rencontrés en forêt ... 😟), nous nous apercevons que nous avons chaud. Très chaud. On aurait pu rester dans les hauteurs un plus plus longtemps !!

Pour se rafraichir en rigolant : opération "bombes à eau". Il suffit de remplir à demi des ballons de baudruche d'eau fraiche, et de les lancer aux pieds de l'adversaire. Attention ! Il est interdit de viser qui que que ce soit, ces projectiles peuvent faire très mal ! Parfois, en tombant au sol, la bombe éclate - éclaboussant alors largement ce qui se trouve autour d'elle - parfois non. C'est totalement imprévisible, et donc super fun.


17h00 : nous commençons à préparer nos bolets pour le dîner de ce soir.

Voici le protocole pour cuisiner les champignons sauvages : on commence par les gratter et les laver, puis on les fait tremper 20 minutes dans de l'eau froide salée. Si le champignon contient des vers, le sel les fera sortir ! On les égoutte, puis on les cuit 40 minutes à l'eau bouillante. Ceci fait, et une fois essuyés, ils sont prêts à être frits au beurre à la poêle. Servez avec quelques pommes de terre, qui les mettent si bien en valeur !


18h00 : Antonin me rejoint en cuisine et se lance dans la réalisation d'une nouvelle recette. Depuis que nous avons retrouvée cette série de fiches que j'utilisais enfant, on ne l'arrête plus ! Il entend bien les réaliser toutes ... Hier, il nous a régalé d'une salade verte aux croutons, et aujourd'hui, voici les artichauts à la coque !! La classe, hein ? 

Quant à moi, je découvre que j'adore me mettre les pieds sous la table ... 😊

Allez, les dents, une histoire et au lit : demain, école pour tout le monde !! 💪

Bonne semaine à tous !

3 commentaires:

  1. Bonjour Elsa,
    Un grand merci pour vos articles et votre instagram si inspirants!
    Je voulais simplement vous demander si vous vouliez bien remettre en ligne le calendrier de l'avent, sur les plateaux "vie pratique".
    Encore merci!
    Odette

    RépondreSupprimer
  2. Ah les bombes à eau ! Gros succès de l'été dernier, même si les enfants en avaient un peu peur (on veut bien que ça éclate mais que si on est planqué à l'autre bout du jardin). Par contre on avait un lot de ballon super solide, on a eu du mal a les éclater en les lançant normalement. À refaire si un jour il arrête de pleuvoir...

    RépondreSupprimer
  3. Ah le fameux livre de recette!! La reine de Saba est toute abîmée à cause des petits doigts plein de blancs d’œufs...!

    RépondreSupprimer