Pages

mercredi 6 juin 2018

Phytothérapie with kids


L'idée a germé en moi devant l'attrait qu'exerçaient sur Louiselle mes petits flacons d'huiles cosmétiques dans la salle de bain. J'ai donc proposé aux enfants de fabriquer, en utilisant les végétaux que nous avions sous la main, de petites potions magiques. Chacune d'elle se destine à un trouble du quotidien bien identifié, qu'il soit émotionnel, nerveux ou somatique.

Étiquetage

Cette activité nous a beaucoup plu pour plusieurs raisons :

- Elle a permis aux enfants de se faire apprentis chimistes et de manipuler divers outils en vue d'une préparation. Pendant tout l'exercice, Louiselle ne cessait de marmonner : "C'est génial, c'est trop génial, c'est génial !!". Je crois qu'elle a apprécié. 😊

- Elle développe la connaissance de notre jardin des simples : identifier les espèces, les récolter, les nommer, et prendre conscience de leurs extraordinaires propriétés.

- Enfin et surtout : il s'agit de doter l'enfant d'outils face à ses émotions et à ses états d'esprit. Pour utiliser un macérat, il faut d'abord prendre conscience de son ressenti, et essayer de l'identifier : "Je me sens énervé, excité, fatigué". Antonin est désormais très fort à ce jeu, et il verbalise ses émotions avec facilité ! En appliquant un peu d'huile sur son poignet, je pense qu'il aura le sentiment de "prendre soin" de son ressenti et de faire quelque chose pour lui-même. Même chose pour la Damoiselle, bien sûr, même si la verbalisation des émotions est encore difficile "à chaud" à 6 ans. Je me doute que Louiselle va soudain se découvrir tout un tas de petits maux pour avoir le plaisir d'utiliser ces jolies bouteilles ! 😁


J'ai fait au préalable quelques recherches sur les propriétés des plantes de notre jardin pour voir si elles pouvaient aider mes enfants dans les moments difficiles. Autant vous le dire tout de suite, je ne suis pas toujours sûre de mes accords "maux/remèdes" ! 😁 Il est fort probable que nous n'ayons réussi qu'à créer de parfaits placebos. Pas grave, je gage qu'ils fonctionneront quand même très bien. Une fois de plus, l'objectif est surtout d'amener l'enfant à prendre conscience de son ressenti et à lui donner des outils pour l'apaiser.

J'ai fait le choix de n'utiliser aucune huile essentielle. J'utilise certaines d'entre elles avec parcimonie (désinfectants, antiseptiques), mais n'en ai pas une connaissance suffisante pour l'appliquer sur la peau de mes enfants. De plus, les huiles essentielles sont fort chères, et il aurait fallu que je casse la tirelire pour acquérir celles qui correspondaient à nos besoins. Enfin, il est plus concret pour l'enfant de partir directement de la plante, vivante, qu'il côtoie au jardin.

Je suis partie sur la base de confection de macérats huileux : moins violents que les huiles essentielles, certainement moins "efficaces", mais une fois de plus l'efficacité réelle n'est pas d'une importance capitale pour atteindre l'efficience. C'est l'esprit qui soigne les maux du quotidien - même si certaines plantes peuvent être un vrai coup de pouce.


Voici donc la liste des six macérats fabriqués et leur ingrédient de base :

- Trouble du sommeil : Verveine.
- Confiance en soi : Laurier sauce.
- Colère/fatigue : Origan.
- Peur : Camomille.
- Bobo 😉 : Romarin.
- Nervosité : Orange. C'est le seul macérat pour lequel nous n'avons pas utilisé de plantes du jardin, mais un peu de zeste râpé.


Le déroulé est simplissime, et totalement à la portée de mes enfants :

Nous commençons par ébouillanter nos flacons, puis nous les étiquetons en fonction des "affections" retenues. Les enfants récoltent la plante choisie au jardin (une toute petite quantité suffit, de préférence avec des sommités fleuries), l'émincent, puis la transvasent à la pince dans les flacons. Ils choisissent ensuite une huile neutre (parmi celles que j'ai dans ma cuisine : olive, tournesol, noix ...), en versent dans une soucoupe, puis la transfèrent à l'aide d'une pipette dans le flacon. Il ne reste plus qu'à reboucher. 

Hormis les flacons (dont le prix n'est guère exorbitant), c'est une activité qui ne nécessite aucun achat spécifique. Nos potions sont très économiques !!

Les spécialistes décréteront qu'il est préférable d'utiliser parfois des plantes sèches, ou les fleurs plutôt que les feuilles, ou telle huile de base ... C'est tout à fait vrai, mais que voulez-vous : à vouloir faire les choses trop bien, on ne les fait pas. 😉 Ici, en une heure c'était plié, et les enfants avaient hâte de ressentir une affection quelconque pour pouvoir utiliser leurs petites bouteilles. 😄


Ah, euh, normalement, un macérat doit rester au repos 4 à 6 semaines avant d'être utilisé.



No way. 😂

23 commentaires:

  1. Les plantes sèches, c'est pour éviter que cela ne moisisse... ;-)

    Je suis fan des HE, les enfants me réclament souvent "les petites gouttes qui aident à dormir" ou "les petites gouttes de quand on est enrhumé"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette précision. Pas de risque qu'elles moisissent pour cette fois (ça risque de partir assez vite), mais pour la deuxième tournée, la saison des herbes sèches sera peut-être là, je les utiliserai donc !! :-)

      Supprimer
  2. Ohhh merci, j'adore,( je vous suis de loin : je ne pratique pas montessori mais je m'en inspire et votre blog est une mine, merci ! ) cette activité est super c'est sûr je vais la faire avec mon fils qui va avoir 6 ans et ouf j'ai un jardin et ouf du laurier sauce....!!! ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci pour votre commentaire, Elise ! Et merci d'être là ! :-)
      (Oui, le laurier sauce, hein ... Ici, pour le moment, c'est surtout moi qui en ai besoin !!)
      :-D

      Supprimer
  3. Géniale cette idée. Tu me diras si elle fonctionne, on est toujours en besoin de potions ici ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fonctionne ! La preuve, Antonin vient me voir hier soir : "Maman, on n'a pas fabriqué de potion pour la tristesse ! Or, c'est ça que je ressens, là : de la tristesse. On en fabriquera, dis ?" :-)
      Bon, on va mettre quoi dans ce macérat-là ? Des pétales de rose ??

      Supprimer
  4. les_pailleyttes6 juin 2018 à 22:14

    Merci pour cette idée

    RépondreSupprimer
  5. Oh la la... comme ça me plait idée. Merci.

    RépondreSupprimer
  6. Quelle idée fantastique :) ! Merciii.

    RépondreSupprimer
  7. Encore une idée géniale. Merci
    Corinne

    RépondreSupprimer
  8. Je vais dire comme Louiselle : C'est génial, c'est trop génial, c'est génial !!
    Avec mon conjoint nous étions en pleine réflexion sur l'aménagement de notre jardin et il me disait qu'il ne voudrait que des plantes aromatiques, je lui est répondu "ah, comme un jardin des simples" (merci Elsa pour le vocabulaire). Une vérification google plus tard, il était converti :)
    Et maintenant, voici une application sympa et ludique de ce fameux jardin. Vivement qu'on ait commencé à planter (objectif pour 2019)
    Merci !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, mais Agnès !! Je suis vraiment ravie que tout cela vous ait donné des idées pour votre jardin !! C'est vraiment chouette, ça !!
      Tu sais, si vous souhaitez planter ou semer des aromatiques, il n'est pas encore trop tard pour commencer cette année : https://jardinage.ooreka.fr/tips/voir/309912/les-plantes-aromatiques-a-planter-en-juin
      Ici, nous venons de mettre basilic et thym en terre, c'est pile le bon moment pour ces plantes qui aiment le soleil ... :-)

      Supprimer
    2. Merci pour le lien. Nous avons déjà fait une jardinière en caisse de vin pour le basilic, coriandre et thym mais nous ne toucheront pas au jardin cette année car nous sommes en travaux jusqu'à l'automne et un quart du jardin est une piscine de boue et un autre quart sert de stockage à divers outils et matériaux des ouvriers.
      On aménage notre maison pour avoir un accès direct au jardin : on a une maison sur garage et cave qui sont non enterrés.

      Supprimer
  9. Encore une idée géniale ��

    RépondreSupprimer
  10. J'adore l'idée ! Moi qui veut me replonger dans la phyto je pense que les lutins vont se joindre à moi du coup !

    RépondreSupprimer
  11. Oh j'adore ! On a déjà des remèdes aux HE et des huiles de mamie la sorcière pour des bobos physiques ou la nervosité mais la démarche est géniale. Tellement simple en fait, tellement évidente mais je n'y aurais jamais pensé sans ton article. Merci !

    RépondreSupprimer
  12. Merci beaucoup pour cette idée !!

    RépondreSupprimer
  13. Merci beaucoup Elsa pour cette idée !
    J'ai été très étonnée de l'enthousiasme de mon fils qui avait l'impression d'être comme "le grand schtroumf dans son laboratoire" :) A la fin il en réclamait encore, du coup nous avons utilisé de la sauge pour l'énergie (c'est ce que je crois avoir lu un jour quelque part... mais je n'ai pris le temps de vérifier par peur de casser son entousiame). Il a utilisé ses "potions" toute la journée, surtout celle-ci pour l'énergie (malgré mes incitations répétées à lui faire utiliser celle à la Verveine......)
    Aujourd'hui, en voyant sa soeur en colère il est spontanément aller chercher la potion correspondante pour lui proposer. Puis, la voyant en pleurs il m'a également demandé d'en fabriquer une pour la tristesse.
    Malgrè les discussions que j'avais essayé d'avoir avec lui et les livres sur le sujet, c'est la première fois je crois qu'il s'interessait et nommait ainsi les émotions, c'est chouette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Emilie !
      MERCI pour ce retour, ça me fait bien plaisir !! <3 <3 <3
      Je vais te piquer la recette à base de sauge pour l'énergie, ça a l'air de bien marcher ! ;-)

      Supprimer
  14. Je passais par ici pour trouver une idée d'activité à mettre en place pour notre fête de l'été...héhé, j'ai trouvé! Jouer aux aroma-thérapeutes, voilà qui devrait plaire à la gommette! Une potion "anti fatigue" ne sera pas de refus pour tenir jusqu'au bout de cette année scolaire...

    RépondreSupprimer