Pages

vendredi 12 février 2016

Les enfants photographes

Toutes les photographies de cet article ont été prises par mes enfants (entre 3 et 5 ans).


La photographie est un mode d'expression à part entière dans notre famille - et elle a indéniablement sa place parmi les langages multiples théorisés par la  pédagogie Reggio.


Sans surprise, je suis béate d'admiration devant les clichés de mes enfants. La plupart du temps, je ne suis pas présente lorsqu'ils prennent des photos, et je découvre après coup, en vidant leur appareil, un monde à côté duquel je suis passée, mais qu'ils ont su, eux, capturer. Ils choisissent leurs sujets avec assurance : je découvre beaucoup de natures mortes, des instantanés d'objets qui leur sont chers, dont les lignes quiètes se déploient en gros plan dans un clair-obscur assez tranché...  Ils voient ce que je ne vois pas ; qu'il s'agisse d'un détail invisible à mes yeux ou d'un angle nouveau sur un objet pourtant si familier, qui me fait m'écrier : "Mais... ?! Qu'est-ce que c'est ???". La hauteur de vue est la leur, ils ignorent les artifices de la mode, et l'image qui en résulte a souvent quelque chose de brut, de vibrant - et de flou, oui, je vous l'accorde ! :-D

Je n'enseigne pas la photographie à mes enfants. Vrai, ce sont peut-être eux qui me l'enseignent, tant j'ai l'impression que leurs images racontent une histoire plus aiguë, et plus tendre, que les miennes : le désir de faire du "beau" gâche mon peu de talent. En tant qu'adulte, j'ai trop souvent une idée préconçue de ce à quoi ma photo devra ressembler ; j'ai trop de critères a priori sur la manière de cadrer, de zoomer, de me placer. J'ai un tas de théories sur la lumière idéale - et un véritable complexe face aux pâles jours d'hiver, dont la lueur morne et blafarde n'existe rien que pour m'empêcher d'arriver à mes fins, c'est sûr !! Plus ma photo est claire dans ma tête avant même d'être conçue, plus elle est "propre", plus elle s'éloigne de l'art. Mes enfants ne s'encombrent pas de cela. Ils ne sont que fraiche fantaisie et œil de lynx. Je dois admettre que je les envie ! ;-)

 
La photographie est un merveilleux support pédagogique. On peut l'utiliser pour raconter sa vie (ou du moins sa journée), pour créer, pour communiquer (en particulier avec ceux qui sont loin). C'est un outil scientifique magnifique - indispensable en promenade ou pour accompagner n'importe quel projet, quel que soit sa nature. Un appareil photo aide à se concentrer davantage, à aiguiser son regard. Avec un appareil sous la main, on ne se contente pas de vivre et d'avancer, mais on cherche aussi à voir ce qui est là, on écoute ce que les choses et les êtres ont d'intéressant à nous dire.

Je sais bien qu'il y a là une dérive possible - je pense à un certain membre de ma famille qui ne savait plus vivre l'évènement pour lui-même s'il n'avait pas la possibilité de le filmer... On pourrait aussi objecter que cet outil favorise la sens de la vue au détriment des autres - pour cela, je n'en suis pas sûre. Une bonne photo a une texture, un parfum, et une chanson. Mais si ! :-D


Glisser un appareil dans leur environnement, dont ils puissent se servir en tous lieux, en tout temps et en toutes circonstances, c'est encourager nos enfants à regarder le monde autour d'eux, à s'en emparer et à s'exprimer à son sujet. A eux, alors, le pouvoir de prendre des photos qu'ils choisiront de garder, de jeter, d'afficher dans la maison, de donner aux amis ou à la famille...


J'ai offert leur premier appareil photo à mes enfants en juin dernier, à l'occasion des 4 ans et demi d'Antonin. Shame on me, j'ai une totale répugnance à laisser mon Nikon adoré aux mains de mes enfants. J'assume. Tout comme j'assume le fait qu'au moment de choisir un appareil pour eux, j'ai opté pour un appareil "pour enfant" (ShowCam de Playskool).

Bien sûr, j'ai hésité. Question budget, j'aurai pu avoir pour le même prix un petit compact tout à fait respectable...

Je ne l'ai jamais regretté. J'ai commencé par désactiver les effets sonores que les fabricants se sentent obligés d'intégrer dès qu'il s'agit d'appareils destinés aux enfants... Il reste hélas, des effets visuels, dont mes enfants ne se servent pas, ou quasi - il faut dire que ces stickers à apposer aux photos, pensés pour des photos-types (portraits en plans américains ou en pied), ne cadrent pas du tout avec les sujets d'Antonin et Louiselle pour l'instant. Et d'ici qu'ils cadrent (éventuellement !), on aura changé d'appareil, hi hi ! ;-)


Pour le reste : c'est un appareil dont ils peuvent se servir seuls (et l'histoire a démontré qu'ils en maitrisaient mieux l'usage que moi). Lorsque nous avons des petits copains à la maison, l'appareil photo est généralement au centre des jeux, sans que j'ai besoin de me soucier de la manière dont on le traite. Je vous rassure, on le traite plutôt bien, car tout le monde l'aime beaucoup ! Mais enfin, ce modèle-ci mène tout de même une vie dont des appareils "pour adultes" ne se relèveraient pas...


Le détail qui a achevé de me convaincre pour ce modèle au moment de l'achat est le fait que l'enfant puisse projeter ses photos contre un mur pour les visionner (So Reggiooo !!). Voilà une invention géniale, qu'on avait pas égalé depuis le Polaroïde, non ? ;-)

Et d'ailleurs, le Polaroïde !! Quel merveilleux premier appareil que celui-là, qui permet de constater illico le résultat de son action, et donc de s'auto-corriger le cas échéant... Évidemment, vu le prix du papier on oublie, mais à bon inventeur, salut !! ;-)


La question de l'outil réglée, s'est posée à moi celle de l'archivage et de la mise en valeur. Que faire des photos de mes enfants ? Les enregistrer dans un dossier sur l'ordinateur, qu'on n'ouvrirait jamais ? Les imprimer (aïe, aïe, le coût...) ?

Bon, j'ai trouvé la solution (évolutive), et elle ne va pas vous surprendre : j'en ai fait un blog ! :-D


Bien sûr, il ne vous passionnera pas. Mais pour nous, nous y puisons le point de départ de conversations palpitantes, et c'est déjà un lieu d'écriture pour mes enfants non-scripteurs. C'est un catalogue d'idées, d'intérêts, de questionnements, qui pourra grandir avec mes enfants. Car si l'appareil photo est un outil, les photographies sont une véritable ressource documentaire, la matière vivante dans laquelle va venir s'ancrer une enquête ou un projet : identifier cet arbre, raconter cet évènement ou déchiffrer cette affiche publicitaire... Les photos sont des créations ouvertes à toutes les créations : on peut les incorporer à des travaux d'art plastiques, en faire un livre, un journal, une chasse aux trésors, un abécédaire ou un livre à compter...


Il existe de nombreuses ressources sur la manière d'enseigner la photographie aux enfants, mais je crois que dans un premier temps, ils ont surtout besoin que nous leur indiquions sommairement comment se servir de l'appareil dont ils disposent. Avec le temps et la pratique, ils rencontreront leurs propres problèmes, y répondront plus ou moins parfaitement, mais en s'engageant dans une démarche qui leur propre, et dont les réponses seront personnelles - quant à la composition, au cadrage, au zoom, à l'exposition et à la gestion de la lumière, à la profondeur de champ... et à la manière d'exprimer les choses, qui ne se réduit jamais à tout cela. 

Tant il est vrai que photographier, c'est apprendre sur soi et sur le monde ! :-)

11 commentaires:

  1. Quel article passionnant! J'ai grandi dans le milieu de la photographie ; mon père avait un laboratoire de photos à l'époque. Rapidement, j'ai fait du 'bénévolat' au laboratoire lors des achalandages intenses de développement photo (l'été, Noël) ; c'était avant l'avènement du numérique qui a 'tué' la pellicule et le magasin de photos à mon père (et bien d'autres aussi). J'ai longtemps travaillé pour mon père, puis pour une autre compagnie lorsque le magasin de mon père a fermé. J'ai aussi eu rapidement un appareil à moi et j'ai eu le loisir de prendre encore et encore des photos dans ma jeunesse (qui a eu cette chance avant l'avènement du numérique ;). J'ai encore des photos prisent lorsque j'étais enfant, puis adolescente avec un Polaroïde, puis un 110 mm, puis un bon vieux 35 mmm. Je peux y voir toute l'évolution que j'ai effectué dans le choix de mes sujets, la manière de composer, etc (passant de photos de mes peluches, à des photos complètement délirantes de mon adolescence, puis des photos où je me suis peu à peu laissée inspirer par la nature. J'adore la photo, sans être une professionnelle ; juste une passionnée. Il va s'en dire que mes filles ont leur appareil depuis toutes petites. Un appareil-jouet pour les deux ans de ma grande, qui appartient maintenant à ma puce ; ma grande ayant hérité de mon ancienne appareil photo (je sentais trop le besoin de renouer avec un Réflex ; version numérique cette fois). Imagine maintenant qu'elle quantité phénoménale d'albums photos que je trimbale avec moi de déménagement en déménagement. ;)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Elsa !
    Arghh je ne résiste pas à l'envie de te demander : COMMENT as tu fait pour enlever le son de cet appareil photo ? C'est juste pas possible avec mon TiPan qui passe du coup plus de temps à utiliser l'appareil pour "faire de la musique" que pour prendre des photos...
    Il y a aussi autre chose que je reproche à cet appareil : beaucoup trop facile de supprimer les photos (oui, TiPan adore appuyer sur tous les boutons...) mais peut-être aussi que sans le son, ça sera beaucoup moins drôle de supprimer ;)
    Du coup je lui ai donné mon ancien compact que je n'utilise plus et qui est "spécial pour les maladroits" (mes appareils photos ont la fâcheuse tendance à me glisser des mains...) qui résiste aux chocs et aux projections d'eau (on peut prendre des photos sous l'eau avec !) Et TiPan l'apprécie beaucoup. Il avait du mal à appuyer sur le bouton de prise de vue, mais il y arrive maintenant.
    Moi je suis passée au hybride, pour les photos de ma boutique, c'est beaucoup mieux ;)

    RépondreSupprimer
  3. Crapouillot est aussi fan des photos. Faut dire que depuis qu'il est né, je le mitraille en permanence donc il s'est vite habitué à voir un appareil. En grandissant dès que je sortais mon appareil, il se précipitait pour venir voir (difficile pour moi de faire des photos de lui à cette période :p). Puis est venu la phase ou il m'arrachait presque mon appareil des mains pour regarder les photos et en prendre lui-même.

    J'ai hésité à lui acheter un appareil pour enfant avec projection (j'avoue que je trouvait l'idée sympa)mais finalement je lui ai pris le Nikon Coolpix S33 (http://www.amazon.fr/Nikon-Coolpix-Appareil-num%C3%A9rique-compact/dp/B00THKDE48/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1455346113&sr=8-1&keywords=coolpix+s33) qui est un vrai APN mais destiné à toute la famille. Il est protégé par un caisson étanche qui nous à permis de l’emmener en vacances à la mer et résistant aux chocs. Je lui ai rajouté une sangle tour de cou pour éviter les chutes, mais Crapouillot fait attention, il ne le lâche pas comme ça ;)

    Je commence aussi à cumuler les photos floues, au cadrage hétéroclite. Mais dernièrement Crapouillot s'applique de plus en plus à choisir son "sujet" (le chat de mamy est sa muse) et du coup son cadrage s'organise.

    Franchement je trouve que donné un APN à un très jeune enfant (4ans et 1/2 aussi quand on lui a offert) est une excellente idée.

    PS : Ton article est comme toujours superbe :D et donne vraiment envie de donné un APN à ses enfants ;).

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce superbe article !! Je me suis bien sûr empressée d'aller visiter le blog de tes enfants photographes ;-).
    Ici aussi le photo a une place de choix dans mon quotidien et d'une manière générale dans ma vie. Dans la maison familiale que mes parents avaient fait construire et dans laquelle j'ai grandi mon père avait son propre labo. Il y passait beaucoup de temps, ainsi que derrière son boîtier. Bizarrement il a en partie transmis sa passion et ses connaissances à mes grands frères mais pas à moi... Je m'y suis donc mise toute seule, un peu tard, et du coup j'ai un niveau très amateur ! Mais je pense en revanche avoir "hérité" d'une certaine sensibilité (hi hi!) photographique.
    En vue de la naissance de bébé 2 (et pour me faire plaisir), j'ai changé mon reflex, je suis passée à un boîtier récent de Canon, et mon père m'a racheté mon vieil Olympus !

    Et cet article va me permettre de relancer ma recherche d'appareil photo pour Soren. Je m'étais beaucoup posé la question de lui en offrir un à Noël puisque lui aussi adore appuyer sur le déclencheur (et que moi aussi je rechigne à lui laisser mes APN), mais nous avons finalement opté pour un lecteur CD karaoké (il passe son temps à chanter !).
    Du coup ça pourrait être une bonne idée pour le demi-anniversaire, qui correspondra à peu près à l'arrivée de bébé.

    Félicitations à tes enfants, j'aime particulièrement la photo de la brouette, la composition est très originale !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi j'adore la photo de tronc d'arbre (enfin si c'est cela :-D) !
      Bravo et merci Elsa pour ce nouvel article "mini-thèse", complet et convaincant, comme j'en raffole. Arriverai-je à patienter jusqu'au demi anniversaire de mon petit amour, fin juin, pour le lui offrir ? Ou sera-ce l'occasion de fêter le printemps ?
      En plus mon mari ne pourra qu'être ravi, lui retient son souffle dès que notre fils manipule notre (pourtant vieux) APN compact :-D.

      Supprimer
    2. (je parle bien entendu d'offrir l'appareil pour enfants dont tu mentionnes la référence Elsa, et non ton article, bien que l'un n'aille pas sans l'autre !)

      Supprimer
  5. Merci pour ce bel article qui tombe à pic car j'hésitais à acheter ce modèle pour les 5 ans de ma fille, pensant qu'elle serait peut-être un peu grande pour ce type d'appareil. Ce qui me préoccupe le plus, c'est la qualité des photos prises en intérieur et je constate sur les photos de tes enfants que c'est assez net. A réfléchir...

    RépondreSupprimer
  6. alors notre fils s'est emparé de mon bridge vers 2 ans et quelques...avec précaution toujours. J'ai hésité au début puis je l'ai laissé faire. En parallèle, il a hérité d'un vieux compact mais qui ne le passionne pas trop. Vu que mon bridge a tout de même un peu souffert (mais je suis aussi responsable) et est encombrant pour les sorties, j'ai eu un petit compact à Noel que notre fils, âgé maintenant de 4 ans et demi, s'est empressé de monopoliser ! pfff. Et il prend aussi pleins de photos avec mon portable (ça, je m'en suis aperçue avec surprise parce que je ne l'avais jamais vu faire) - en général, il prend moi ou son père en photo avec le portable et la maison/la nature avec le bridge/compact. On dirait qu'il sait mieux que moi lequel est le mieux adapté à certaines situations ! et nous aussi, on a parfois bien cherché pour comprendre quel objet avait été photographié (il prend tout à sa hauteur ce qui change vraiment la perspective de la maison). Je retiens ton idée sur le "quoi faire des photos". J'avoue que pour le moment, je les stocke sur l'ordi. Mon fils a découvert récemment la fonction "supprimer". J'ai du lui expliquer qu'il n'avait le droit de l'utiliser que pour ses propres photos et pas celles que moi j'avais faites...parce qu'il avait tendance à effacer ses portraits qui ne lui plaisaient pas ! ahaah

    RépondreSupprimer
  7. Excellent article!
    J'ai offert mon ancien appareil photo à Anjali il y a peut-être 6 mois… elle a appris à s'en servir, le passe autour du cou comme on enfile une écharpe lors de nos sorties… et comme tu le décris si bien, j'aime à regarder ses clichés, une multitudes de détails à côté desquels on est passé… les "poses des personnes" ne l'intéressent pas du tout, mais le petit pissenlit, une racine, un pneu, le sol, le ciel, un insecte, les lignes électriques… si… J'aime J'aime j'aime!!! (si tu veux je t'en enverrai une site série! ;-) )

    RépondreSupprimer
  8. Je n'avais jamais vraiment laissé mes enfants prendre des photos...nous avons commencé un tour du monde avec eux en janvier et un ami leur a offert avant le départ un appareil photo pour enfant et je suis étonnée de la façon dont ils l utilisent au quotidien et de l intérêt qu ils y portent. Pour leur 5 ans en avril ils ont d ailleurs demandé un appareil photo de grand. On sera à ce moment là en Australie, on devrait bien pouvoir leur trouver ça!

    RépondreSupprimer
  9. C'est une idée tellement riche!
    Je voudrai savoir si vous utilisez un logiciel spécial adapté aux enfants pour re-travailler en suite les photos?
    Je veux dire pour faire un projet inspiré de la pedagogie Reggio. Comment gèrent-ils, là-bas, à Reggio-Emilia, le projets photos des enfants (4-5 ans) ?
    L'idée est plus démarrer petit à petit pour aboutir à quelque choses plus complexe et de telle maniere monter à l'enfant qu'il peut se surprendre soi-même.

    RépondreSupprimer