Pages

jeudi 9 juin 2016

Montessori : Prends soin de toi !


L'article du jour est un écho à celui-là. Car il en est des soins à la personne un peu comme des activités de ménage et de rangement : toutes les familles les pratiquent (les enfants se lavent les dents, rangent leur chambre, etc.), mais l'éclairage montessorien apporte une lumière supplémentaire sur ces usages. Pour le dire autrement, si votre voisin de palier vous explique que laver la vaisselle développe la concentration, ou que se débarbouiller renforce l'estime de soi, il se peut fort que vous ayez les mêmes lectures ! 😄

Et bien sûr, comme pour les activités de ménage et de rangement, l'apprentissage des soins d'hygiène est loin d'être un long fleuve tranquille. Ici, Antonin, 5 ans, construit depuis quelques mois la notion d'efficacité : il est fier de faire vite et bien, et ne rechigne que rarement à ranger toute la maison (chambre de sa sœur comprise). De même sa toilette est exécutée de bonne grâce - il faut dire qu'avec l'acquisition de la continence nocturne, le rituel hygiénique s'est considérablement allégé. Pour Louiselle, 4 ans, la relation à tout cela est tout autre. Louiselle aime les chemins de traverse, et semble se délecter de faire durer ces activités le plus longtemps possible. Par exemple, demandez-lui de passer à la salle de bain, et elle commencera le rituel en s'enfuyant à l'autre bout de la maison en riant. Elle ressurgira au bout d'un quart d'heure, se déshabillera TOUTE SEULE !!! pendant 15 autres minutes (un bouton, une fois ôté, peut être reboutonné 5 ou 6 fois pour avoir le plaisir de le défaire à nouveau). Enfin nue, elle s'enfuira à nouveau de la salle de bain en hurlant de rire..., resurgira au bout d'un quart d'heure... se mettra à pleurnicher parce qu'elle n'a pas envie de prendre sa douche (les dites-pleurnicheries ressemblent en fait à des sirènes d'alarmes, suraiguës et mécaniques), puis s'esclaffera devant son reflet pendant dix minutes, restera indécise sur la tenue à choisir tout au long du quart d'heure suivant... Etc., etc. De quoi mettre les nerfs des adultes à rude épreuve, surtout lorsque le timing est serré (le matin avant de partir à l'école, ou le soir, alors que tout le monde est épuisé..)...

Tiens, Louiselle a mis sa robe à l'envers ... "toute seuuuule !!!" 😄

Et puis, il y a toutes ces petites "régressions" qui jalonnent l'apprentissage : les jours où l'enfant refuse obstinément d'effectuer une tâche, les jours où il réclame notre aide alors qu'il s'en passe très bien d'habitude. Ce n'est pas paresse (!), mais, à mon sens, le désir de se sentir encore petit, dépendant, de vérifier le soutien inconditionnel de l'adulte. Alors, on aide. On saisit le pied de l'enfant pour enfiler cette fichue chaussure qu'on a pourtant choisie entre mille pour ne pas avoir à le faire. On prend la fourchette et on donne la becquée de haricots verts - et l'enfant presque grand se prend pour un oisillon et jubile. On aide.

Mais on aide à la manière Montessori, en décomposant lentement le geste comme lors des démonstrations. Après tout, ces moments peuvent être lus de manière positive : c'est une excellente occasion de donner à voir le bon geste à l'enfant - comment on noue ce fichu lacet, comment on tranche le pain ou accroche ce vêtement par la capuche. On aide soigneusement, posément, et l'enfant, même les jours de dépendance affective, réclame souvent de prendre en charge certains aspects de la tâche. Je maintiens la ceinture de sécurité et il la boucle. Je tiens la plaquette de beurre pendant qu'il en prélève. Aider, c'est en fait assez chouette. C'est une occasion de faire ensemble, et c'est un moyen de permettre à l'enfant de grandir à son rythme.

Mais revenons au sujet du jour... J'ai relevé les questions qui, pour chaque pièce, guident ma réflexion quant à l'aménagement de l'espace - absolument crucial au regard du "prendre soin de soi" ... Je vous les livre, mais je vous rassure, toutes n'ont pas encore trouvé de réponses satisfaites chez nous !! Et quand un aménagement qui convient est adopté, il ne l'est souvent que pour un temps... Les enfants grandissent, et il faut sans cesse tout repenser !! 😄

Faites-moi signe si j'ai oublié des aspects importants ! 😉

La cuisine :



L'enfant peut-il se servir seul : à boire ? à manger ?

Peut-il accéder à la vaisselle pour placer le couvert ? Peut-il accéder à l'éponge, aux torchons, aux serviettes, et les renouveler quand ils sont sales ? Sait-il ouvrir le lave-vaisselle pour le remplir ou le vider ?

Peut-il se laver et se sécher les mains facilement dans cette pièce ? 

La chambre/L'entrée : 


L'armoire est-elle facile à ouvrir et à fermer ? Les jouets ou les accessoires sont-ils organisés par catégories dans de jolis contenants ? Les vêtements et les chaussures sont-ils adaptés (taille, saison, facilité d'enfilage) ? L'enfant peut-il ranger seul ses vêtements s'il le souhaite ?

Le panier à linge sale est-il accessible ?

Les chapeaux, parapluies, vêtements de pluie sont-ils rangés à hauteur d'enfant ? La crème solaire est-elle rangée en évidence et l'enfant sait-il l'appliquer ?

L'enfant a-t-il la possibilité de s'isoler ? Les aménagements invitent-ils au repos ?

L'enfant a-t-il un endroit où ranger son sac d'école ? Est-il impliqué chaque matin dans la préparation du dit-sac (goûter, K-way, chapeau...) ?

La salle de bain :


(Depuis mon dernier article sur le sujet, l'aménagement de cette pièce a bien sûr évolué... Exit le pot, le réducteur, la petite table et sa cuvette qui étaient si pratiques pour nos bambins... Les produits et ustensiles peuvent être à présent laissés à disposition, et l'étagère qui enjambait la petite table a vu ses pieds sciés pour venir se placer à hauteur d'enfant. Il faut encore que je rehausse le miroir, un peu trop bas à présent pour Antonin, et que j'accroche un joli tableau et un nouveau porte-serviette... Sinon, vous constaterez que nous n'avons toujours pas entrepris les travaux dans cette pièce - les murs sont toujours aussi moches, et nous n'avons toujours pas de porte, qu'il va d'ailleurs falloir que nous fassions nous-mêmes, sur mesure... un jour !! 😄)

L'enfant peut-il se mirer de près

L'enfant peut-il accéder au lavabo facilement ? Lui a-t-on montré comment appliquer le dentifrice sur sa brosse à dent, comment se brosser les dents, et se rincer ? Les outils nécessaires ont-il des emplacements pratiques et accessibles ? Sont-ils adaptés aux petites mains ?


Le nécessaire pour le laver le visage et les mains est-il accessible ? Si l'enfant utilise une crème dermatologique, son conditionnement lui permet-il de l'appliquer seul ?

Nous sommes fans des flacons-pompe, que nous gardons et re-remplissons indéfiniment...
Ici, le bouchon du gel douche s'adapte parfaitement à la bouteille de shampooing... Très pratique !!

Côté baignoire ou douche : l'enfant peut-il accéder à la réserve de gants de toilette propres ? Le shampooing et le gel douche sont-ils conditionnés dans des bouteilles faciles à manipuler ? A-t-on montré à l'enfant comment se laver les cheveux, se rincer ? Comment se laver et se sécher le corps ? L'enfant sait-il faire couler son bain ? A-t-il un endroit où ranger ses jouets et ses produits de bain ? Peut-il accéder aux serviettes et les raccrocher sans aide ?

Les pansements sont-ils accessibles et l'enfant sait-il les utiliser ? Connaît-il la procédure en cas de bobo (nettoyer, désinfecter...) et a-t-il le loisir d'y participer ?

Meuble très utile que je n'ai pas pu photographier à sa place habituelle ...
Vous ne l'auriez pas vu en entier ! 😄😄


L'enfant peut-il utiliser les toilettes en toute autonomie ? Le papier toilette est-il à portée de main ? La réserve de papier est-elle accessible, et l'enfant sait-il changer le rouleau ? Si les toilettes ne sont pas dans la salle de bain, peut-il se laver les mains en toute autonomie ?

L'enfant peut-il se moucher seul ? Mouchoirs, sérum physiologique et petite poubelle sont-ils à sa disposition ?

En règle générale, pour les soins qui nécessitent l'assistance ou la supervision de l'adulte (démêler ses cheveux longs, se couper les ongles ou les cheveux, se brosser les dents, exécuter sa toilette intime...)  : l'enfant est-il impliqué dans ces soins ? L'adulte lui demande-t-il par exemple, si ses oreilles ont besoin d'être nettoyées avant de le faire ? Lui explique-t-il l'utilité de ses gestes et lui décrit-il les différentes étapes de l'opération ?

Et en conclusion : 

Au milieu de nos efforts pour inculquer ces pratiques à nos enfants, gardons à l'esprit qu'il s'agit d'apprentissage sur le long terme... Keep smile ! 😄

13 commentaires:

  1. Oh comme ce billet tombe à pic! Après une journée de conflits avec un F.refusant de faire seul ce qu'il sait si bien faire, me voici à méditer la notion d'aide comme besoin affectif...notion complètement perdue de vue et dont la prise en compte m'aurait permis de moins m'obstiner et donc offert une journée plus sereine. Méditons méditons... Cela ainsi que tes questions fort pertinentes. (Ton meuble de wc, il vient d'où ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux parler du petit meuble en bambou ? J'ai mis le lien dans la légende, je crois ? Ou tu veux parler d'un autre meuble ?

      Supprimer
  2. Passionnant et vraiment bien vu, à hauteur d'enfant, incitant à la patience et plaisir d'être ensemble. bravo !!!

    RépondreSupprimer
  3. hahaha, ça se voit qu'il n'y a plus de bébé, dans cette maison ! Chez nous, tout est en hauteur (vraiment très haut : notre miss3 adore grimper aux étagères...).
    Donc pas du tout Montessorien pour mes grandes. Mais passer ma journée à hurler "nooooon, la crème pour les mains ne se mange pas !!!" ou retrouver le gel-douche vide à chaque bain, bof... :D
    Mais ça se complique, car elle arrive maintenant à déplacer le tabouret dans toutes les pièces, au grand dam des frangines qui voient leurs effets personnels utilisés sans ménagement... J'ai donc planqué le tabouret. Et renouvelé les objets à sa hauteur, mais je sais que l'intérêt pour ce qui est accessible est très fugace ; ce qui est hors de portée est forcément plus intéressant, n'est-ce pas ?!!

    Idem, quand mes grandes sont en mode régression, elles capitulent vite : si elles ne veulent pas partir pied-nu à l'école, il faudra bien enfiler les chaussures seules, pendant que je courre après miss3 qui elle part vraiment pieds nus. De toute façon, elle enlève chaussures et chaussettes dans la voiture, alors... Et comme ça, elle ne descend pas du porte-bébé pendant que je dépose ses soeurs, ça m'évite de lui courir après dans une classe, puis l'autre !
    Oui, je suis une mère castratrice. Il faut bien s'économiser un peu, non ?!!

    Pour les repas, c'est très sport, surtout le midi car le timing est serré : miss2 aimerait souvent qu'on lui donne la becquée. Mais là, "je suis en train de ramasser le contenu du bol de miss3 au sol / enlever les brocolis de ses oreilles / l'attacher à la Trip-trap avec une vieille ceinture car elle commençait à grimper sur la table"... Ben Miss2 finit par manger seule en râlant que "c'est tout froid, maintenaaaaant !"

    Des suggestions pour tout concilier quand on est seule avec 3 lutins ?!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouch. Moi, je trouve que tu t'en sors plutôt super bien !! :-D

      Supprimer
  4. Tiens, je viens de noter quelques phrases de mes enfants (pour une fois que j'y pense...) et je partage ici cette conversation surprise entre mes grandes (5 ans et demie et 4 ans) : "Mais à quoi ça sert, d'apprendre à faire des nœuds ?!!" "Ben à faire des cabanes, pardi !" :D
    Et oui, chez nous, à part leur père, elles ne côtoient pas de chaussures à lacets. Je n'en prends jamais pour mes miss, et encore moins pour moi : j'ai toujours un lutin dans le porte-bébé au moment de mettre mes chaussures, autant dire qu'il faut que ce soit rapide pour ne pas me pencher trop longtemps. Résultant, elles ne savent pas faire de nœud correct (= qui tienne un peu). Tant pis !!!

    Je me fais du coup la réflexion que le "petit" dernier reste de fait plus longtemps un bébé que les ainés, car les parents sont plus disponibles pour lui. Ça m'a fait le même effet à mes 2 derniers accouchements : le même jour, on "gagne" un bébé ET on en "perd" un, qui est bien obligé de grandir. Et qui le souhaite (même avec des phases de régression) !
    Ma miss2 s'habille et mange seule depuis... qu'elle a 2 ans et demi. Et pour mon aînée c'était encore plus tôt, car elles n'ont que 20 mois d'écart (et qu'elle voulait toujours être prête en premier !). Elles sont toujours ravies quand je prends le temps de les habiller (et parfois râlent quand je ne peux pas), mais elles savent (à peu près) faire. Bon, il ne faut pas être trop regardant sur le sens, l'association des couleurs... :D

    RépondreSupprimer
  5. J'ai aussi pas mal aménagé et pour le coup à part apprendre comment on lave les dents et se servir du frigo (c'est niet), je suis à jour. Sauf qu'il y a des effets pervers: les pansements sont utilisés chaque jour et je retrouve les emballages disséminés un peu partout, le lavage des mains dure trop longtemps et l'eau coule pendant 10 mn (mon laïus sur le côté précieux de l'eau et son coût les laisse indifférents), les ampoules de sérum physiologique sont bues, les brosses à dents des adultes sont utilisées pour jouer...il est parfois difficile de laisser cette liberté quand le résultat est de donner beaucoup plus de travail à l'adulte...même si à long terme on devrait être gagnant.
    Alors ma question, adressée autant à Elsa qu'aux lectrices est :comment gérer ces excès ? Reposer les règles d'utilisation avant la bêtise?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les pansements, un truc tout simple : tu ranges le paquet hors de portée et tu n'en mets à dispo que 2 ou 3, en prévenant que le stock ne sera pas refait avant plusieurs jours. Je te rassure, l'intérêt pour ces "autocollants" finit par passer !
      Ici aussi ils boivent le sérum (enfin, je crois que ça fait longtemps qu'ils ne l'ont pas fait), bon, on relativie, ce n'est pas très grave et on rappelle leur usage. Idem, tu peux ne laisser que quelques ampoules à dispo si tu ne veut pas refaire ton stock toutes les semaines.
      Tiens, mes nefants n'ont jamais utilisé les brosses à dents pour jouer ! :-D
      Mais le gaspillage de l'eau est un de mes problème aussi, c'est très difficile pour eux de comprendre qu'il faut l'économiser...

      Supprimer
  6. Tiens si tu as envie de prendre 5 min pour prendre soin de toi, tu peux aller voir là:
    http://les2koalas.blogspot.fr/2016/06/tag-dela-femme-geniale-qui-est-en-moi.html
    Bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir pensé à moi !! <3 <3

      Supprimer
  7. Merci Pour ce billet Elsa! J'aime bien l'approche avec des questions: "L'enfant peut-il se servir seul : à boire ? à manger ?". J'avoue qu'il faut que je change l'organisation de vaisselles pour que les verres et les assiettes soient plus accessibles. Presque tous le reste est a la disposition des loulous (un de presqu'e 5ans et deuxième de 21 mois). Le petit a perçois tendance de laisser couler l'eau de robinet, mais je pense que c'est un coup à payer et si on a des remords on peux acheter moins de jouets pour compenser :-) Les enfants ont accès à beaucoup d'instruments avec un surveillance bienveillante. Pour les dessins sur les murs par exemple, ils ont droit de dessiner/ coller/ peindre sur les murs à l'intérieur de leurs cabanes et du coup très peu de traces en dehors.

    RépondreSupprimer
  8. à la lecture de ce billet, je me dis qu'on ne s'en sort pas si mal. La cuisine est petite et les rangements sont en hauteur majoritairement. Du coup, ma fille a un verre de sortie tout au long de la journée et toutes ses affaires pour se faire un thé sont avec les gâteaux (j'ai encore un peu de mal avec cette tasse et ce thé qui ne sont pas avec les autres, mais je respire et ça passe).
    Et qu'il est agréable de voir ma fille arriver pour me dire "j'ai tout préparé pour du thé, tu peux faire chauffer l'eau". Et effectivement la casserole est pleine, la tasse est prête...

    RépondreSupprimer
  9. A la maison aussi, nous avons des astuces pour mettre les choses "à portée" de ma fille. Et il y a deux trucs que je trouve très pratique : le robinet thermostatique, il est toujours réglé sur 37°C et il y a une sécurité pour que l'enfant ne puisse pas facilement aller au dessus de 38°C, du coup ma fille met son bain à couler toute seule, même si je surveille toujours ; et le réducteur intégré à la lunette des WC.

    RépondreSupprimer