Pages

mercredi 10 juin 2015

Alphabet


Antonin a rapporté de l'école un certain engouement pour l'alphabet. Pour moi, j'ai beau tourner la chose dans tous les sens dans ma tête, je n'arrive pas à trouver à quoi cela sert de savoir le nom des lettres - et, a fortiori, leur ordre conventionnel - avant de savoir lire couramment - et d'apprendre à se servir d'un dictionnaire.

Mais puisqu'Antonin semble y trouver un intérêt... Allons-y, hein ? :-D

La première manière d'apprendre efficacement l'alphabet, c'est de l'écouter et de le chanter. Lorsqu'en plus on dégote un clip bien instrumenté qui lie le visuel à l'auditif, on le fait tourner sans compter... et ça rentre. Avec plaisir. :-)

Ensuite, de simples "points à relier" (vous en trouverez à foison sur Internet) permettent de travailler la connexion main/oeil - Les mains sont un excellent outil pour travailler la mémoire.


Antonin, chez qui la comptine de l'alphabet est encore en construction, s'appuie sur un "modèle" pour réaliser l'exercice : son puzzle Goki. C'est l'occasion de corser un peu la chose en lui proposant de faire une correspondance entre deux graphies (ici, minuscules et capitales).

Mais je souhaitais aller plus loin pour mettre la main au service de la mémoire, et proposer à mon Damoiseau un exercice dans le goût des "sequencing" d'An Everyday Story - sauf qu'utiliser des punaises ne m'inspirait que partiellement. J'ai donc bidouillé ma propre version de ce petit jeu à partir de ce que j'avais sous la main, et j'avoue que le résultat dépasse mes attentes.

J'ai utilisé des lettres en feutrine et en mousse (de ce type) achetée en supermarché pour quelques euros. Elles sont un peu trop stylisées à mon goût, mais Antonin les identifie sans problème. C'est d'ailleurs lui qui a selectionné et ordonné celles qui allaient nous servir pour ce petit bricolage.


Les lettres sont autocollantes : je les ai disposées sur une feuille cartonnée de récupération - et j'ai glissé le tout sous le support de notre Colorino.

 
 Reste à relier les lettres, dans l'ordre, à l'aide d'élastiques pour métier "Rainbow loom".


Simple, attractif et réutilisable ! :-)

4 commentaires:

  1. Super idée je le garde sous le coude tiens

    RépondreSupprimer
  2. Très chouette idée ! Ça pourrait m'intéresser d'ici quelques mois, pour l'instant ce sont les chiffres qui sont à l'honneur, Soren compte tout le temps "1, 2, 4, 6, 8 !", "Maman, y en a 2, 4, 6, 8 !". :-D
    Sinon, j'en profite pour glisser le lien d'une émission intéressante à écouter, "la tête au carré" d’aujourd’hui sur l'apprentissage des sciences : http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-l-education-a-la-science-a-l-occasion-des-20-ans-de-la-main-a-la-pate.

    RépondreSupprimer
  3. Génial, je n'y avais pas pensé et pourtant j'ai tout ce qu'il faut à la maison!
    Merci

    RépondreSupprimer
  4. Je propose ça à Louis dès demain!! Excellente idée! Ici on utilise des tricotins géants pour mettre les élastiques http://ecx.images-amazon.com/images/I/41QhN2ne2QL._SX466_.jpg je les ai trouvés à 5 euro dans un magasin discount. C'est une idée de l'institutrice de tps de Louis. A+, Fab

    RépondreSupprimer