Pages

dimanche 13 mars 2016

Notre semaine en dix photos (10/16)


Vite, vite, je commence par le plus important : n'hésitez surtout pas à tester cette recette de gâteau magique à la vanille, car oui : il est magique. Et simplissime. Je l'avais épinglé il y a quelques semaines, et c'est sûr : cette recette restera dans mon tableau "Bec sucré" pour toujours !! 😄

Ceci étant dit, bonjour ! J'espère que tout va bien chez vous ! ;-)

Voici les petites nouvelles de la semaine...


J'ai proposé à Antonin - très prudemment - d'écrire ses premiers mots en cursive. J'ai choisi les jours de la semaine (c'est cette fiche-là) parce qu'il les connait par cœur : il sait les réciter (à l'endroit et à l'envers...) depuis un an environ, et les lit quotidiennement sur nos calendriers. Il commence à s'intéresser à leur étymologie (en lien avec sa passion naissante pour l'astronomie). 

On ne donne pas ce genre d’exercice en autonomie : il faut vérifier que l'enfant respecte le sens du tracé, qui peut être perturbé lorsqu'il s'agit de lier les lettres. Car écrire "en attaché" suppose certes, d'attacher... mais aussi de savoir lever son crayon à certains endroits très précis ! 😉

Pour Antonin, je n'ai nulle inquiétude à avoir : j'ai constaté cette semaine que le sens du tracé était très bien respecté. Même quand il s'agit d'attacher un "n" à un "d" ou un "s" à un "a". On va pouvoir passer à la suite... Rendez-vous la semaine prochaine ! 😄



A propos de graphie, le Damoiseau a encore la tentation d'écrire certains chiffres en miroir... Il s'entraîne donc en prenant appui sur ses chiffres rugueux... Avec un modèle sensoriel, on voit tout de suite la différence ! 😉



Enfin, j'ai décidé d'initier Antonin à l'écriture des symboles "plus petit que" et "plus grand que" (le "égal" étant déjà connu). Puisqu'il maitrise parfaitement ces notions abstraitement, je me suis dit qu'il ingurgiterait très aisément ces outils dans une situation concrète et que ce serait chose faite. Ce qui est fait n'est plus à faire ! Avec deux bâtonnets et un matériel numérique (ici, ces bonnes vieilles barrettes de perles Montessori), il est facile de montrer matériellement que l'angle est du côté du "plus petit".

Mon objectif était simplement qu'Antonin mémorise les symboles et leurs signification : au cours de ses manipulations, j'insistais donc bien pour qu'il produise à chaque fois une phrase complète : "5 est plus petit que 9", "10 est plus grand que 3", "4 est égal à 4", etc.


Pour Louiselle, l'apprentissage de la lecture se poursuit très tranquillement. J'insiste toujours beaucoup sur les petits jeux phonologiques - pour moi, ce sont des exercices à poursuivre même après l'entrée en lecture. Ce qui est pratique, c'est que mes deux enfants peuvent à présent réaliser les mêmes exercices !! Sur la photo ci-dessus, prise sur le vif, vous voyez  la Damoiselle exécuter une danse de la joie après avoir réalisé (les doigts dans le nez) un exercice de phonologie destiné... à son frère. Il s'agissait de classer des objets et des images contenant le son [ʃ], [ɑ̃] ou [ɛ̃]. Ces sons pouvait être à l'attaque (= en début de mot), à la rime, ou au milieu-début, au milieu-fin ou au milieu-milieu...

Les doigts dans le nez, vous dis-je. 😉

Ce type d'exercice correspond à la dernière difficulté des jeux d'analyse des sons, qu'on pourrait présenter ainsi :

- Palier 1  : On tient un seul objet dans ses doigts (disons, une clef...) et on lance : "Mon petit œil voit un objet dont le nom commence par le son [k]...". Il ne faut pas hésiter à commencer ce type d'exercice dès que l'enfant sait parler, soit dès deux ans pour certains ! Il s'agit à ce stade plus de jeu de vocabulaire que de phonologie proprement dite, mais il exerce l'enfant à écouter les sons de la langue. J'ai parlais ICI pour Antonin et ICI pour Louiselle.

- Palier 2 : On choisit cette fois 2, puis 3 objets qui commence par des sons distinct : "Mon petit œil voit un objet dont le nom commence par le son [b]..." L'enfant doit cette fois discriminer : c'est "bateau", et non "chaussure" !

- Palier 3 : On choisit deux objets dont le nom commence par le même son ("train" et "taureau", par exemple), et on donne cette fois le son final à l'enfant, qui doit retrouver l'objet correspondant.

- Palier 4 : On demande à l'enfant de désigner un objet dont le nom contient un son quelconque, au début, à la fin, ou à l'intérieur du mot.

Notez que certains enfants sont plus sensibles aux rimes qu'aux sons initiaux, il faudra donc intervertir les paliers 1 et 2, bien sûr ! 😉 


Louiselle continue d'explorer la série rose... La longueur des mots ne lui pose aucun problème, elle aime piocher des cartes aux difficultés variées. Je joue alors sur le nombre de mots (point trop n'en faut, c'est un exercice encore fatiguant pour la Damoiselle !) mais il est parfois difficile de lui faire entendre raison : la Damoiselle aime quand il y en a PLEIN. 😉


Les pédagogies que j'affectionne ont ceci en commun qu'elles accordent une grande importance à la couleur. Pour le jeune enfant, les couleurs sont plus qu'une information sur les objets du monde ; elles sont une entrée DANS le monde. 😉 

J'essaie de proposer régulièrement des activités chromatiques... Mais depuis que je n'achète plus de matériel Montessori, je ruse. Voici aujourd'hui une alternative à la "3e boite de couleur" que connaissent tous les férus de Pinterest. Il s'agit de récupérer des nuanciers en double dans un magasin de bricolage (ici, c'est un Bricorama, et c'est gratuit). Le premier nuancier sert de référent, le deuxième est découpé : chaque rectangle de couleur est collé sur une pince à linge. L'enfant "met en paire" en accrochant chaque nuance à celle qui lui correspond exactement. 

C'est une très bonne activité pour affiner la perception des couelurs... et muscler les doigts en vue de l'écriture ! Parfait pour ma Damoiselle... mais qui n'est pas sans interpeller son frère... Vous ai-je déjà dit que j'aimais que mes enfants s'intéressent aux même plateaux ??
😊

Pour mémoire, la 3 boite de couleur Montessori se compose de 9 dégradés : couleurs primaires, couleurs secondaires, marron, rose, et une progression allant du blanc au noir en passant par gris. 


Jeudi, au programme, c'était : "printemps". C'est un jour sur deux, ou presque, depuis décembre, donc on a pris l'habitude d'en profiter. La veille, j'avais glissé notre sac d'explorateur dans le coffre de la voiture, ainsi qu'un petit goûter, les bottes des enfants, leurs anoraks, des chaussettes de rechange, et une mystérieuse boite en plastique. Objectif : tester notre épuisette dans le bassin tout proche, dès la sortie de l'école. Je passe prendre les enfants chez la nounou, nous garons rapidement la voiture, et sans même rentrer chez nous, partons en balade. J'avais dit aux enfants : "Vous verrez, on attrapera des cailloux, des petites algues...". Je n'osais LES évoquer, car je n'étais pas du tout certaine, au vu du froid du début de la semaine, qu'ILS aient quitté leur retraite hivernale...

ILS étaient là ! ILS ont entamé leur phase aquatique !! 😄

C'est sans appel : c'est le printemps. Ce sont les tritons qui l'ont dit ! 😉 

 
Les petits fichiers Kumon de collage (celui-là et celui-ci) ont absorbé les enfants de longs moments cette semaine. J'ai découvert cette marque de fichiers grâce à une lectrice aux bons plans (Clairette, si tu me lis), et si je suis loin de les avoir tous testés, j'avoue que je les aime beaucoup : hyper progressif et ludiques, les enfants adorent, et ils sont une vraie source d'inspiration pour préparer ma classe cette année. Seul hic : les fichiers de graphisme portant sur l'écriture des nombres (celui-là par exemple) ne peuvent être proposés tels quels à l'enfant mais doivent être retravaillés en amont par l'adulte - la faute à cette fichue graphie du 1, du 4 et du 7, qui diffère dans nos deux cultures... :-(

Dernier tuyau les concernant : Cerina (une autre lectrice aux bons plans) conseille de les acheter en espagnol sur Amazon, ils sont moins cher que leurs équivalents anglais ! Mais sachez que le délai de livraison peut être aussi plus long... Je précise enfin qu'il importe peu que vous maitrisiez ou non la langue du fichier : les exercices parlent d'eux-même... et s'adressent d'ailleurs à des enfants non lecteurs ! 😉 


L'activité artistique de ce samedi, ce fut la peinture de masques de chats offert par Papa. C'est agréable de passer le pinceau sur ces volumes ondulants... surtout quand c'est en vue de confectionner ses propres déguisements... Antonin a crée sa propre palette avec beaucoup de conscience. Les coloris obtenus par Louiselle sont le résultat de mélanges plus aléatoires, mais le résultat est tout aussi subtil, non ?

Et pour aujourd'hui, dimanche : piscine, resto, spectacle de marionnettes et goûter chez des amis ! Nous sommes rentrés épuisés mais ravis, regrettant simplement que demain soit déjà lundi... 😉 

Bonne semaine chez vous ! 😊 

21 commentaires:

  1. J'aimerai bien tester les fichiers Kumon, en as tu à me conseiller en particulier pour Zélie? couper, tracer, les nombres ... le choix est vaste et je n'arrive pas trop à savoir vers lesquels me tourner...
    Bravo à Louiselle pour ses avancées en lecture... je trouve ces instants tellement magiques!
    Belle semaine et bon courage pour la semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon avis les plus intéressants sont ceux de coloriage, découpage, collage puis plus tard car plus difficiles ceux de pliage. Ils sont vraiment bien pensés et offrent une progression réfléchie et progressive. Une fois que tous ceux là sont maîtrisés on peut passer à ceux de bricolage pour fabriquer des papertoys. Hyper ludiques pour réinvestir tous les savoir-faire travaillés!
      J'aime moins les plus scolaires ( graphisme etc.) qui n'apportent rien de plus que les classiques fiches qui circulent en maternelle et qu'on aimerait parfois voir un peu disparaître!
      Ceux de labyrinthes peuvent plaire aux enfants aimant les jeux bien qu'un petit livret avec des jeux variés serait peut-être plus amusant.
      Enfin, dans la série Kumon, les petits livrets format A5 (ceux que montre Elsa) sont plus conviviaux pour les petits que les A4 plus scolaires!

      Supprimer
    2. Merci Clairette pour ton retour!

      Supprimer
    3. 100% d'accord avec le retour de Clairelle ! ;-)

      Supprimer
  2. Ici aussi on adore kumon et on a de tout :)
    Certain fichier espagnol sont livrables en premium mais pas tous comme tu le dis des fois plusieurs jours.

    Pour les nuanciers ripolin en envoie :)
    Encore une belle semaine :) la chance pour les tritons.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Elsa,
    as-tu déjà traité du problème de l'écriture en miroir? Ma 5 ans et demie est une vraie petite Leornardo de Vinci (gauchère) qui a ses heures me fait des textes entiers (encore en écriture phonétique) en miroir et cela part de la droite vers la gauche comme en écriture arabe! Que faire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une anecdote au sujet de ma cadette de 3 ans, qui écrit aussi souvent de droite à gauche : elle écrit des lettres d'amour à son amoureux (un beau dessin, et quelques mots), mais il y a un "mais" : il s'appelle Luc.
      Je fais très attention quand elle me demande de lire ce qu'elle a écrit (et "belle-maman" aussi !) ! :D

      Supprimer
    2. Bonjour à toutes,
      J'allais exactement poser la même question... Jules, qui a 5 ans 1/2 aussi, écrit encore beaucoup en miroir, y compris son prénom (le J et le S) ! Bon je ne m'inquiète pas... mais quand même ! Je suis donc également preneuse de tout avis sur la question., Merci par avance... Belle semaine à toutes !

      Supprimer
    3. Marie L. et Anne-Cécile : voici un excellent lien qui traite de la question et vous rassurera sans doute : http://www.educatout.com/edu-conseils/ergotherapie/l-ecriture-des-chiffres-et-des-lettres-en-miroir.htm

      Pratiquement, ce qu'on retient : L'approche multisensorielle ! L'article regorge de référence, auxquelles j'ajouterais M. Montessori et ses lettres rugueuses... :-)
      Les exercices qui consistent à suivre un tracé en y posant des billes plates, des perles, des graines... vont dans ce sens aussi !

      Supprimer
  4. Les enfants adorent les nuanciers ! J'en ai pour mon travail de graphiste, elles adorent les regarder. C'est fou comme comme la couleur les passionne. Ensuite, il faut que je les reproduise sur l'ordinateur : elles me dictent les coordonnées CMJN : une autre façon d'apprendre les mélanges de couleurs !

    Petite question qui peut sembler un peu bête : tu achètes tes fichiers Kumon (et autres) en double, ou tu fais 2 photocopies ? Ou la répartition se fait facilement d'une page à l'autre ? Chez nous, c'est parfois un peu conflictuel quand un seul cahier est convoité par mes 2 miss...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez nous, la photocopie est reine concernant les Kumon... mes deux grands (3 ans et 5 ans 1/2) voulant systématiquement travailler sur la même fiche. Et puis avec notre petit troisième derrière (5 mois !), je me dis que lui aussi s'en servira de cette façon. Globalement je trouve que travailler avec des enfants d'âge assez rapproché n'est pas simple. En tout cas, personnellement, je patauge souvent !

      Supprimer
  5. Bonjour,

    Ayant un fils du même âge que Louiselle, je souhaiterai vous poser une question : est-ce normal qu'après des mois d'essai, mon fils qui connaît presque toutes les lettres de l'alphabet (enfin, leur son), sait écrire la plupart d'entre elles (et son prénom sans modèle) ne parvienne pas à réaliser l'exercice que vous décrivez comme le palier 2 du jeu d'analyse des sons ? Aujourd'hui encore, après avoir lu votre article, je me suis dit que nous allions réessayer et je lui ai proposé trois objets : livre, pantoufle et crayon. A chaque fois (pour les sons Peu et Leu),il m'a montré le crayon. Du coup, je me sens bloquée pour aller plus loin avec lui, alors même qu'il a très souvent envie d'écrire des mots ou des prénoms. Je sais que lecture et écriture ne vont pas forcément ensemble, mais j'ai du mal à dissocier les deux et je ne vois pas comment combler son envie d'apprendre à écrire s'il ne peut pas découvrir par lui-même les sons. N'est-ce pas dommage de lui faire recopier des mots sans qu'il en ait décortiqué les sons ?

    Je vous remercie par avance pour votre réponse.
    Une fidèle lectrice qui vous remercie pour toutes ces idées passionnantes d'activités avec les enfants, Delphine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Delphine, il serait effectivement très dommage de faire recopier des mots à votre fils alors qu'il est si bien parti...

      Le mieux à mon sens est d'attendre le déclic phonologique... Accroche-t-il au palier 1 ? Le jeu doit être super ludique, ici je roule des yeux gourmands en montrant l'objet, c'est une vraie mise en scène, et les enfants sont comme au spectacle : ils adooorent !!

      Si votre enfant a envie d'écrire, il peut toujours continuer à s'exercer à écrire des lettres éparses... A-t-il envie de coder ? S'il vous demande : "Maman, je voudrais écrire "Noisette", comme ça s'écrit ?", le mieux est de lui répondre très simplement, sans insister, en lui désignant chaque lettre par sa valeur phonique comme vous le faites. Et s'il ne vous le demande pas, ne lui dites rien, bien sûr ! :-)

      3 ans, c'est encore très petit, le déclic viendra, c'est sûr ! :-)
      C'est déjà fou qu'il écrive si bien, c'est vraiment rare à cet âge !

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour votre réponse. Tous les soirs dans son lit, mon fils écrit avec son doigt dans l'air les prénoms de ses copains de classe et le nom d'objets. Il parvient à reconnaître seul les voyelles et quelques consonnes. Le déclic ne doit pas être loin, j'attendrai donc sagement ;) Delphine

      Supprimer
  6. JE NE SOUHAITE PAS ETRE DÉSAGRÉABLE NI ACCUSATRICE MAIS JE TIENS À RAPPELER QUE LE PRÉLÈVEMENT DE TRITONS DANS LA NATURE EST INTERDIT DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES CAR ILS APPARTIENNENT À DES ESPÈCES PROTÉGÉES.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement évident que je ne pensais pas à le préciser. Non seulement ils sont en voie de disparition, mai en plus c'est leur pleine période de reproduction. Les prélever serait donc doublement irresponsable. :-(

      Supprimer
  7. Mon fils de 4 ans arrive tout juste à déchiffrer des mots simples ! C'est vraiment difficile de savoir comment il progresse car il n'accrochait pas du tout à mes jeux de phonologie. Je trouve ça magique ! en tout cas cela me rempli de joie et de surprise ! Merci pour le lien vers la série rose.

    RépondreSupprimer
  8. Héhé! Nous aussi avons eu des "tritons de compagnie" la semaine passée: 3! Soit un petit, un moyen et un gros (et la gommette n'en a pas démordu, il s'agissait d'une famille :-)!
    Ils sont allés faire un tour en classe avec la demoiselle...au grand désespoir de sa maîtresse qui a la phobie des lézards et qui leur a trouvé des airs de famille avec ces petites bêtes!
    Bon début de printemps chez vous!
    M'en vais mettre les photos de nos tritons sur le blog avant de les perdre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon début de printemps chez toi, Angélique ! :-)

      Supprimer