Pages

vendredi 10 juillet 2015

La période sensible de la bouteille de lait


Haha, vous ne la connaissez pas cette période sensible-là, hein ? :-D

Je m'explique : 

Cela survient souvent en Grande section - ou plus tôt ou plus tard sans qu'il faille bien sûr s'en inquiéter. Un matin, au moment où l'enseignant s’apprête à fermer la porte de sa classe pour commencer l'accueil, un couple de parents échevelés se précipite :

"Pardon ! Pardon ! Nous sommes en retard !!... C'est que ce matin, au petit déjeuner, il a fallu lire TOUTE la bouteille de lait. Impossible de décoller avant cela, c'était non négociable !!". Et ayant repris leur souffle, les parents concluent, un peu étonnés de ne pas l'avoir remarqué plus tôt : "C'est fou TOUT ce qu'il y a écrit sur une simple bouteille de lait, quand même..."

Voilà. La période sensible de la bouteille de lait, c'est quand l'enfant décide de TOUT déchiffrer. Les inscriptions sur les emballages, les enseignes des magasins, les affiches électorales, tous les écrits qui saturent notre environnement y passent.

Antonin n'est plus "bloqué" : il est à présent aussi à l'aise avec les minuscules qu'avec les lettres capitales, et me surprend même à reconnaitre sans souci des polices assez baroques. 

Alors, tout au long du jour, la voix ânonante du Damoiseau chante en sourdine les mots du monde - des mots souvent bien étranges d'ailleurs : "Lenovo", "Lift'Argan", "Nikon", "Savora"...

Antonin a une préférence pour les noms d'auteurs japonais - il y en a beaucoup chez nous, tant dans les bibliothèques des enfants que dans celles des adultes : Taiyou Matsumoto, Hayao Miyazaki, Taro Gomi,  Junichirô Tanizaki... Il sont faciles à lire et vraiment rigolos !!

En voiture, Antonin regrette : "Il allait trop vite, le camion, je n'ai pas pu lire ce qu'il y avait écrit sur sa remorque...".

A brûle pourpoint, le Damoiseau pose des questions étonnantes : "Maman, dans "Atlantique", est-ce qu'il y a un "a" à la fin qu'on n'entend pas ?" - Ah, d'accord, il a le mot "Atlantica" devant les yeux, je comprends mieux...

La main d'Antonin aussi a franchi un palier : les premières phrases surgissent. Saurez-vous déchiffrer le message ci-dessous ? ;-)


Je vous donne un premier indice : c'est ICI.
Et une petite aide supplémentaire :


Ce texte-là a été produit le lendemain du premier, après une explication rapide sur la segmentation des mots. 

Mais là, ça devient trop facile, non ? ;-)

7 commentaires:

  1. "Maintenant je connais toutes les lettres " ^^ Bravo ! (facile, j'ai des enfants du même âge ^^ ).
    Nous avant la lecture des bouteilles, on a eu la période lecture des plaques d'immatriculations :p Impossible de sortir dans la rue sans lire absolument toutes les plaques que l'on croisait (devant et derrière !! )

    RépondreSupprimer
  2. Et suit bientôt la période des numéros des maisons (particulièrement dans les grandes avenues qui comptent au moins 300 habitations) ;-))

    RépondreSupprimer
  3. Ici je ne sais pas ce qu'a dit exactement la maîtresse de GS à ma fille mais tous les soirs, elle refuse de dormir tant qu'on lui a pas donné un nouveau mot à lire...
    J'ai l'impression qu'elle croit qu'elle doit savoir lire avant d'entrer au CP ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Ici, cette période a commencé depuis longtemps, mais comme il n'y a pas de bouteille de lait et quasi pas d'emballage à portée de regard des enfants, ce sont surtout les livres sur lesquels il faut déchiffrer patiemment toutes les écritures : titre et auteur, mais aussi imprimeur, et autres mentions légales... La cata commence quand un prospectus de type pub pour le supermarché du coin tombe entre les mains de mon aînée : elle peut "lire" toutes les promos du rayons boucherie, au secours !!! :)
    Et la cadette s'y met (par imitation, sans reconnaitre les lettres), ce qui donne parfois des moments savoureux.
    Ça dure combien de temps ?!!!

    RépondreSupprimer
  5. Je suis effarée des progrès fulgurants d'Antonin en matière de lecture et d'écriture! J'ai suivi (tant bien que mal!) les différentes étapes que tu lui a proposé mais il reste pour moi une part de magie dans tout ça !
    ici le jeu de moment côté langage c'est l'invention de mots qui ne veulent rien dire... Enfin dans le langage conventionnel, pour Charline ces mots ont un sens tout particulier qu'elle définit toujours en fonction du contexte!

    RépondreSupprimer
  6. Ahah chez nous la période plaques de maison remonte à la petite section et bizarrement si les 2 grands lisent de mieux en mieux je n'ai pas eu ce déclic bouteille de lait ou panneaux indicateurs ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Génial!! J'attends avec plaisir cette période pour notre grand. Aurai-je le même entrain pour le second?

    RépondreSupprimer