Pages

samedi 21 avril 2018

Fétiches de jardin { Inspiration Isabelle Simon }


Avez-vous déjà eu l'impression qu'un auteur écrit juste pour vous ? Que son œuvre s'inscrit parfaitement dans votre vie, et lui apporte ce petit "quelque chose" sans quoi elle serait moins belle ?

 

J'ai cette impression avec Isabelle Simon. Son travail est une ode aux saisons et une invitation à la créativité. Je l'avais découvert un peu par hasard, il y a bien longtemps, avant la naissance de mes enfants, à travers son petit album Dans l'ogre. Tout petits bébés, Antonin et Louiselle avait adhéré très fortement à cet ouvrage adapté à leurs menottes : quelle jouissance de voir cet ogre, gros balourd aux joues de papier mâché, rapetisser et rétrécir au fil des pages, jusqu'à n'être plus ... qu'un bébé, comme eux ! L'album peut aussi se lire à l'envers (hi, hi, vous voyez la métaphore ? Le bébé se fait ogre lorsqu'il hurle son appétit ... d'ogre, bien sûr !), le texte est d'une musicalité parfaite, très rythmé aux jeunes oreilles, et le tout est une magnifique introduction aux activités de tri de grandeurs (qui l'eût cru ?). 😊


Bref, entre Isabelle Simon et nous, le coup de cœur avait été immédiat et foudroyant (du moins, de nous pour elle, car quant à elle, elle n'a bien sûr jamais entendu parler de nous ! 😄), et je n'ai jamais compris pourquoi elle était si mal représentée dans les librairies et les bibliothèques, alors qu'il s'agit d'une auteure jeunesse absolument majeure !!


C'est d'ailleurs lassée de chercher à l'emprunter que je me suis décidée à l'acheter. Je précise que je n'achète quasiment plus de livres, pour quoi faire ? Je peux faire venir tout ce que souhaite à la maison via mon réseau de bibliothèques. D'ailleurs, il est super, mon réseau de bibliothèques. Et géré par de super bibliothécaires. À qui j'ai d'ailleurs témoigné ma sympathie le mois dernier en les enguirlandant comme seuls savent le faire les vrais bons amis : "Comment ça ? Pas d'Isabelle Simon dans tout le réseau ??? Mais c'est un scandaaaaaale !!!" Je crois qu'une partie du budget de l'année prochaine sera utilisé à réparer cette lacune. 😁


Bon, donc, j'ai mis la main à la popoche, et quitte à commander un livre (sur Internet, car en librairie non plus ... "Comment çaaaaa ?", etc.), j'en ai acheté trois. Si, si, c'est logique, je suis sûre que la plupart d'entre vous comprendrez très bien. 😇


Je me suis concentrée sur trois livres dans lesquels Isabelle Simon compose de petits personnages à partir d'éléments naturels amoureusement sélectionnés, qu'elle photographie ensuite et met en scène à travers de petits contes poétiques. So Reggio, n'est-il pas ? 

Il y a d'abord le mignon En route !, qui tient aisément dans la main d'un petit enfant. Lumineux et frais, il délivre un message ... euh ... hygiénique. C'est le mot qui me vient. 😊 C'est sain comme le vent clair que l'on fait rentrer dans la chambre un matin de printemps, vous voyez ? Ça a le goût de l'amitié et du voyage, du risque et de la chance de pouvoir recommencer sa vie.


Chez Isabelle Simon, les illustrations/photographies volent un peu la vedette, c'est si inspirant ! La mise en page soignée, comme celle de Petites déesses et petits dieux se fait mise en scène ... Isabelle Simon y parle à travers des voix d'enfants : ne vous y trompez pas, c'est bien elle qui a créé ces statuettes et qui délivre le message écologique de ce poème au goût de racines et d'héritage ...

Dans Grigris à treize plumes, les sculptures inspirent d'autres auteurs, et l'ouvrage devient un recueil de contes et de poèmes signés Elisabeth Brami, Rémi Courgeon ou Nadine Brun-Cosme ... Le tout est hautement littéraire, donc, et peut être offert à tout âge - les adultes se régalent ! Car Isabelle Simon est intemporelle. Et s'adresse aussi bien aux bébés qu'aux personnes âgées (j'ai testé les deux auditoires 👍).

Tous ces ouvrages font merveille sur notre table des saisons - à vrai dire, ils pourront être de sortie à TOUTES les saisons.


Hier, chez nous, nous avons fait une belle promenade. Durant laquelle Antonin et Louiselle ont ramassés tout un tas de petits trésors, comme ils aiment si bien le faire. Mais au lieu de les laisser s'amonceler dans un coin, nous avons sorti une belle boule de pâte à modeler et les enfants ont construit de petits fétiches. Ils ont travaillé longtemps - le Papa d'Antonin lui a proposé à un moment de venir jouer au football avec lui, et le Damoiseau a refusé, tout absorbé qu'il était. Antonin a refusé un foot ! Un foot avec son papa !! J'espère que vous mesurerez à quelle point la fabrication de ses fétiches l'absorbait pour qu'une chose aussi incroyable se produise ... 😊


Lorsque les petits esprits ont été achevés, les enfants sont allés les placer dans le jardin. Ils ont longuement cherché des endroits stratégiques, à côté de jeunes plantes ou de végétaux en souffrance (l'épisode de chaleur subite traumatise quelque peu le potager). Ils ont déplacé leurs fétiches à plusieurs reprises, en argumentant, discutant entre eux ... Enfin, ils ont passé un long moment (toute la soirée, en fait, et nous avons dû les interrompre pour qu'ils aille se coucher) à construire des cabanes pour leurs figurines, avec les branchages et des feuilles trouvés dans le jardin.

Ce matin, leur premier geste fut d'aller rendre visite à leurs œuvres et de voir si leur présence avait eu quelque effet bénéfique sur nos plantes.

Vous me croirez si vous voulez, mais : oui

À moins que ce soit la fraicheur de la rosée. 😊


Merci de veiller sur nos pousses, petits dieux du potager !🙏

4 commentaires:

  1. Merci pour cette découverte, déjà entre-aperçue sur ton Instagram, mais là les photos sont... waouw !

    RépondreSupprimer
  2. Je vais m’empresser de réserver ces beaux livres à la bibliothèque :-))

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    Je suis Isabelle Simon et mon éditeur m'a envoyer cette page de votre blog, mais quelle joie vous me faites, vous ne pouvez pas imaginer!
    Je mets tout mon coeur à faire ces livres et à animer des ateliers de création de petits dieux avec des enfants et votre témoignage me fait vraiment chaud au coeur, il est vrai que je suis peu reconnu et pourtant je parle de la nature pas des chevalier de l'an mille au lac de Paladru.
    Je consacre ma vie à la création et l'admiration de la nature, si j'ai pu le partager avec vous, c'est le bonheur.
    J'aimerais bien vous connaitre, où habitez-vous?
    Au plaisir de vous lire
    Isabelle simonisabelle1135@neuf.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Isabelle !!
      Oh que ce message me fait plaisir !!
      Je vous envoie un mail au plus vite - nous n'habitons pas loin l'une de l'autre, en plus, je crois ... !

      Supprimer