Pages

mardi 22 novembre 2016

Des nouvelles de Coralie


Ce soir, je voulais vous donner des nouvelles de la petite Coralie, de l’École des amours, notre courageuse petite malade qui se bat contre la leucémie depuis un peu plus d'un an à présent. Vous savez que l'histoire de cette famille du bout du monde me touche particulièrement - cette maman blogueuse fait partie des personnes qui ont éclairé ma voie à mes débuts pédagogiques, et... oh, my ! Sa cadette a l'âge de mon fils, que voulez-vous... Ça ne fait tout de même pas bien lourd en années de vie pour vivre une épreuve aussi radicale... 😟

Fidèle à elle-même, la famille de Sicosico garde le moral - et son sens de l'humour. Mais le vent du malheur ne semble pas vouloir tourner et je suis très inquiète pour eux tous, je dois l'admettre.

Les coûts relatifs au traitement de Coralie s’alourdissent de jour en jour - aujourd'hui, ils sont devenus gargantuesques... Coralie vit au Canada et ne bénéficie pas d'une prise en charge "à la française". La famille s'enlise dans le crédit et l'endettement pour acheter les médicaments nécessaires à l'enfant...


C'est le Papa de Coralie qui s'occupe des finances, et Sicosico y regarde rarement, préférant se concentrer sur leurs filles, leurs épreuves et leurs apprentissages (cette famille est en IEF, instruction en famille). Son conjoint ne parle jamais d'argent, mais accepte depuis plusieurs mois des charges de travail supplémentaires, dans une autre ville. Bilan : deux heures de route pour aller enseigner la philosophie deux fois par semaine s'ajoutent à sa grosse session d'enseignement à Charlevoix. Le mercredi, il enseigne pendant 7 heures de temps, et passe plusieurs heures dans sa voiture. Je n'ose évoquer le surplus de travail en terme de préparations et de corrections...

Voilà : le coût de la maladie est devenu trop lourd. Le soir, lorsque ses filles s'endorment, le poids immense de tous ces cauchemars fond sur leur Maman. Elle n'en peut plus ! Portée pendant la journée par la belle énergie de ses filles, elle a conscience de posséder la plus belle des richesses. Mais l'argent est un problème concret et insoluble... qui a des répercussions certaines dans ce contexte physiologiquement et psychologiquement difficile - pour ne pas dire : à la limite de l'intenable.

Aux dernières nouvelles, Coralie et sa famille vont devoir déménager à nouveau pour retourner dans leur ancienne région l'été prochain. C'est une grosse déception pour eux tous, qui avaient trouvé un réconfort à vivre ces épreuves dans un cadre naturel splendide. À la tristesse de quitter ce cadre de vie s'ajoute un immense stress financier. La maman est littéralement prise à la gorge, et n'ose demander de l'aide...


Cette famille a une force !! Je prie à ma manière pour que les nuages gris les oublient un peu ! Si seulement leurs ennuis financiers - bêtes ennuis financiers !!! - pouvaient au moins s'amoindrir pour laisser plus de place à l'essentiel : ces parents ont besoin se recentrer sur leurs enfants, et de soutenir Coralie dans son combat, pas de s'arracher les cheveux en essayant de boucler leur budget hebdomadaire...

Alors je sais que je l'ai déjà fait, mais je réitère : je lance ce soir un appel aux dons pour cette famille. S'il vous plaît, pensez-y vraiment, il n'y a pas de petits dons !

Vous pouvez donner très simplement via le pot commun : https://www.lepotcommun.fr/pot/9tn7di0v
ou via le compte Paypal de Sicosico : sicosico79@gmail.com


Si les blogueuses d'entre vous pouvaient relayer mon message sur leurs blogs, je leur en serai, personnellement, infiniment reconnaissante.

Par avance, de tout cœur, pour eux et pour moi-même,
 MERCI !

3 commentaires:

  1. Bonsoir Elsa, en cliquant sur le lien, il me semble devoir posséder un compte facebook pour faire un don. Ce qui n'est pas mon cas. Comment doit-on procéder par paypal? J'ai toujours payé avec une facture...je peux le donner quelque chose sans?
    Je relaie sur mon blog en renvoyant sur le tien.

    RépondreSupprimer
  2. Autant pour moi, c'est très simple...il suffit de deux clics!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Elsa

    Ton écrit et l'histoire de cette famille m'ont beaucoup émue, fidèle à toi tu as su en parler avec pudeur mais aussi avec la tendresse qu'il fallait.

    Je souhaite que les nuages s'effacent pour eux et que le ciel redevienne azur. Merci d'avoir donné de leurs nouvelles. En espérant qu'il y ait un maximum de gestes pour eux :)

    Zazaille

    RépondreSupprimer