Pages

lundi 24 août 2015

Reggio : mettez-y le prix !

" Plus large est l'éventail des possibles offert aux enfants , 
plus intense sera leur motivation, et plus riches seront leurs expériences."
Loris Malaguzzi.



Pour les parents montessoriens qui découvrent en second lieu la pédagogie Reggio, celle-ci apparait comme une bouffée d'air pur au moins sur un point : le porte-monnaie ! :-)

On le sait, la pédagogie Reggio ne nécessite pas de matériel spécifique, et encourage la récup' en tout genre. Tant mieux, tant mieux, on va économiser nos sous... et puis, tout dépenser en matériel artistique, bien sûr ! :-D

Car c'est l'un des principes les plus connus de la philosophie Reggio : le matériel mis à disposition de l'enfant - et en particulier le matériel plastique - doit être de la plus haute qualité

Et si vous hésitez sérieusement à mettre 15 euros dans une pochette de feutres, pensez aux boites de cylindres colorés auxquelles vous avez su résister (ou dû renoncer...), qui valent le double et qui, même dans le cadre d'un usage intensif, n'auraient pas occupé votre enfant le 100e du temps qu'il va passer à manipuler ces superbes Faber-Castell... ;-)


Mais au fait, pourquoi acheter du matériel d'artiste pour nos enfants et nos élèves ?

Car franchement, vous les avez observés, ces petits démons ? Ils sont capables de réaliser vingt dessins en trois minutes, décrétant qu'il leur faut une feuille neuve après avoir tracé trois traits vagues.  Ils écrasent les mines, perdent les bouchons, mélangent les couleurs de la boite d'aquarelle... Ne peut-on, au moins dans un premier temps, leur proposer des machins "pour enfants" achetés en supermarché ?

Non, on ne peut pas. Car proposer du matériel de choix envoie un message éducatif, qui lui, n'a pas de prix. En proposant des matériaux de qualité à l'enfant, on lui signifie que ce qu'il va en faire est important. Que cela compte pour nous.

Du point de vue de l'enfant, de bon outils l'incitent, par eux-mêmes, à travailler plus précautionneusement, plus lentement. Ils lui apprennent à reprendre un travail délaissé la veille pour le poursuivre, ou à réinterpréter plusieurs fois un sujet qui lui tient à cœur.

Et puis, c'est inévitable : les fausses palettes de fausse gouache ne donnent qu'une couleur sale et falote, les colles de mauvaise qualité ne collent pas, l'encre des feutres bas de gamme tournent, les mines se fatiguent en un temps record. "Tous les enfants sont des artistes", disait Picasso, mais personne ne peut créer avec des matériaux qui ne font pas leur part du boulot, et qui, quant à eux, renvoient clairement le message suivant : "Ce que tu fais est tout juste bon à jeter, de toute façon ça ne tiendra pas dans la durée, et c'est, il faut l'admettre, assez laid".

Un autre argument de poids réside dans le rapport sensoriel de l'utilisateur à ses outils. Ah, oui, nous sommes montessoriens, tout de même ! Quid du plaisir de la couleur vibrante, du pinceau qui glisse sur ce papier au grain léger, de la lame qui tranche avec précision, de l'ébauchoir qui s'enfonce dans la terre fraiche ! Plaisir de tous les sens, auquel, nous le savons, l'enfant est extrêmement réceptif...


Entendons-nous bien : si on propose des outils professionnels à nos enfants, il est exclu de laisser le petit dernier machônner ses pastels Stockmar à deux euros la bête. En Reggio, on accompagne, et ça tombe bien, puisque l'essence de cette pédagogie est là. On transmet notre respect pour ces matériaux de choix, on explique comment les utiliser ("Non, on ne plante pas ce délicat pinceau de soie dans l'argile, il n'est pas fait pour cela ! Si tu veux creuser ce genre de trou, peut-être peux-tu essayer avec ce crochet ou ce tournevis ?"), et comment les ranger. Je peux vous affirmer d'expérience qu'à Noël de leur Petite section (vers 3 ans, donc), tous les enfants sont capables de laver leurs pinceaux et leurs palettes, de reboucher leurs feutres et de tout ranger à sa place. Et dans un cadre domestique, ces compétences peuvent être acquises bien plus tôt si l'adulte  ne se décourage pas ! Le jeune âge d'un enfant n'excuse pas les succédanés. Ne vous dites pas "Il/elle est trop petit(e), j'achèterai cela plus tard" !". La première bonne raison pour vous décider tout de suite, est que ce matériel artistique risque fort de durer très très longtemps - toute la longue enfance de votre enfant, en fait. De plus, les matériaux de qualité sont plus résistants aux petites mains, se laissent plus volontiers détourner au nom de l'art, et se lavent plus facilement - rien n'empêche donc de les proposer dès le premier signe de manifestation d'intérêt de l'enfant pour les arts plastiques !

Bien sûr, on peut parfois ruser un peu : le papier, par exemple, peut tout à fait être de récupération. Cette trame grossière, ces couleurs mates sont tout à fait intéressantes, et le papier d'emballage ne coûte rien. Pensons aussi au "papier machine", peu onéreux, pour les dessins aux feutres ou aux crayons, les découpages variés... C'est le papier idéal pour s’entrainer, mais je suis toujours déçue quand mes enfants, inopinément, réalisent un chef d’œuvre sur ce papier-là !! Bien fait pour moi !! :-(

Car c'est sûr, il est impossible de s'en contenter : le papier épais est nécessaire pour l'aquarelle, le papier à dessin format "raisin" ou le papier en rouleau s'imposent pour les travaux collectifs, le papier Canson permet de travailler la gouache, l'acrylique, le fusain et l'encre... Quelques vraies belles feuilles de papier glacé ou grainé seront de sortie dès que l'enfant manifestera son désir de faire un BEAU dessin. Dans l'idéal, le matériel est à disposition, et on essaie d'inculquer patiemment, jour après jour, le discernement nécessaire : "Que veux-tu faire aujourd'hui ? Beaucoup de dessins rapides, des esquisses, pour t’entrainer ? Prends plutôt ce papier moins cher. Mais si tu as envie de passer beaucoup de temps sur ton travail, d'enrichir encore et encore en vue d'un objectif précis, prends alors une belle feuille comme celle-là.". Parlons avec nos enfants de leurs intentions avant le travail - quand le climat s'y prête, car la plupart du temps, ils sont tant dans l'action qu'il n'est pas possible de discuter !! ;-)

Mais ainsi, petit à petit, l'enfant fait la distinction entre une ébauche, une recherche, ou un réinvestissement des derniers gestes exercés. Et sait alors quel support choisir en conséquence. L'adulte peut aussi, lorsqu'il a observé une phase d'entrainement intensive, proposer une belle feuille de papier pour inviter l'enfant à réaliser une synthèse de tout cela.

"Sirène à oreilles", Antonin, crayons aquarellables Caran d'Arches et Mitsubishi, carnet à dessin Canson 90g, août 2015.

Je termine par mes marques coups de coeur... Je n'ai pas encore tout exploré : chaque boite achetée dure une éternité malgré un usage intensif, et de ce fait, je n'achète pas des matériaux à tour de bras... Bonne nouvelle, non ? Mais qui explique que je suis friande de vos retours d’expérience si vous en avez... :-)

La marque Stabilo est facile à dénicher, et elle est d'un excellent rapport qualité/prix. Tout est bon : les crayons ("Woody", pour les petits), et les feutres : prenez les Cappi pour le coloriage, le point 68 pour le dessin et le point 88 pour la réalisation des détails - c'est mon dernier achat, qui correspond tout à fait à l'intérêt graphique d'Antonin, et ses œuvres en ont été transformées ! De plus, la palette offerte est digne, en variété et en délicatesse, d'une troisième boite de couleurs Montessori, je ne vous dis que cela !! ;-)

Je n'ai acheté qu'une boite de pastels à l'huile - qui, je pense, va durer encore quelques années ! Il s'agit de la marque Pentel, chez qui j'achète également nos pinceaux à eau pour l'aquarelle. Excellent rapport qualité/prix, rien à redire !

Pour les crayons de couleurs, nous utilisons ici des Caran d'Aches (Swisscolor). Moins vibrants, mais bien moins chers, les Conté restent très honorables. Le critère de choix pour ces outils est qu'ils permettent les estompes et les dégradés. C'est la moindre des choses, sinon, autant prendre des feutres, hein ? :-)

Pour le papier, Canson propose des rouleaux à 3 euros les 5 mètres. C'est plus cher qu'Ikéa, mais ce n'est pas comparable. M'enfin franchement, acheter son matériel d'art en même temps que son canapé, c'est un peu louche, non ? :-D
Canson reste la marque incontestée, facile à dégoter et pas trop cher, pour tous les projets spécifiques - papier de couleurs en tête.

Pour l'aquarelle... Nous utilisons depuis des années deux petits coffrets, achetés avant la naissance des enfants, de la marque Winsor Newton (dont celle-ci, excellent rapport qualité/prix !). J'ai presque hâte de les terminer, malgré leur qualité, pour tester d'autres produits... Mais ce n'est pas demain la veille, comme on dit ! :-D

Pour les ciseaux, chez nous, on est fidèle à Maped. Ca fait "Tchlack ! Tchlack !" à chaque mouvement (plaisir sensoriel, vous dis-je !!) et... ça coupe. Bien.

La pâte à modeler est toujours faite maison, l'argile ne nous a jamais déçus - ne me demandez pas la marque, je crois bien que j'achète la moins chère, à 5 euros le gros pâton de 5 kilos.

Je teste les colles écologiques à tour de bras - la dernière en date : Tessa, mais la liste des ingrédients me laisse un peu sceptique. D'autres idées ?

Pour la gouache, je suis fidèle à Giotto, même si je crois que je vais tester d'autres marques bientôt - mais encore un fois, d'ici qu'on ait vidé les bidons... l'eau - enfin, la peinture... - aura coulé sous les ponts !

Et vous, quels sont vos coups de cœurs ? :-)

44 commentaires:

  1. Bonsoir,
    alors chez nous, on utilise la marque Giotto ainsi que la marque Stockmar. Gros coup de coeur pour cette dernière, le matériel sent si bon!!
    Bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
  2. Adepte de Stockmar et Maped aussi , la pâte à modeler est toujours faite maison il n'y a rien de mieux!
    Pour les crayons, je suis fan des crayons à 3 côtés, comme ceux sur le site de Absorbentmind (on est tout de même Montessorien ;-))

    RépondreSupprimer
  3. Je te redis ca demain

    Ici avec un grand de 15 ans qui s'oriente vers l'art on a beaucoup de chose.

    Ici on adore woody, giotto
    Dernier achat maped smoothy ils sont extra.
    Peinture gros bidon de 1litre pris a la sadel.

    RépondreSupprimer
  4. Chouette article! Ici on utilise Stockmar pour les crayons de cire (fin et épais); lyra pour les crayons de couleurs et la marque Gerstaecker qui offre pour moi un rapport qualité prix imbattable (bon elle une odeur d'amande amère pas top mais seulement si on la renifle vraiment et vu que Sohan avait tendance à sucer ses pinceaux ce n'est pas plus mal ;) ). Les ciseaux sont souvent de la marque fisker (je ne suis plus sûre de l'orthographe) et la colle la cléopâtre ou la Uhu, pas de colle écolo je n'ai rien trouvé qui fonctionne ou de réellement écolo en fait ;)

    RépondreSupprimer
  5. ¨Pour ma part, je viens de découvrir les posca... C'est mon fils qui me les a présenté dans le magasin. Du coup, j'en ai un seul (blanc) car très cher, pour travailler sur les feuilles de couleur. Mon grand adore et moi aussi (tracé très fin et précis, belle couleur, beau rendu !)
    Chez nous, le pinceau le plus prisé est celui de calligraphie chinoise (offert pour mes 14/15 ans), soyeux et souple, de la marque Lefranc bourgeois "petit gris pur", qui permet en fonction de l'inclinaison de tracé des traits fins ou épais. Extra !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Céline, ton petit gris pur, c un numéro combien? J'ai vu ces pinceaux sur le net, ils ont l'air magnifiques ! ! (Enfin c sur qu'à ce prix la!!) Merci :)

      Supprimer
  6. Pour les posca il faut les prendres sur amazon.fr 13 euros la pochette de 12 . Car en magasin il coute presque 3 euros piece.

    Pour les faber castel il faut regarder aussi sur amazon car il y a des promos sur les coffrets souvent bien moins cher que chez dalbe ou autres j'ai gagne 10 euros voir plus.

    Les promarker sont tres bien aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour cerina et Céline les adeptes des posca! Il est noté pas avant 36 mois pour ces produits, qu'en pensez vous?

      Supprimer
    2. Apres ca depend des enfants la mienne sans probleme

      Supprimer
    3. C'est mon fils qui me les a fait découvrir en se promenant dans un magasin de loisirs créatifs. Il connaissait car il l'utilisait à l'école. Testé à la maison, pas de soucis, j'aime beaucoup !!

      Supprimer
  7. Pour les cansons en ce moment les 24 32 sont en promo a intermarche et hyper u moins 50% dessus du coup les pochettes sont a moins de 2 euros.

    Pour les personnes du 49 il y a la sadel (mag d'instit) qui vend au particulier. Les feuilles canson au detail et plein de produit interressant ;)

    RépondreSupprimer
  8. Ici j'ai du giotto pour sa pate à modeler (j'ai eu la flemme de la faire moi-même pour un premier essai) elle l'aura pour la fête de l'automne ;)
    Sinon enfant j'étais adepte des crayons de couleur faber castell et des conté aquarellable, les caran d'ache n'ont jamais été à mon budget. Mon père instit avait un jour une petite en CP qui avait des tout petits crayons à la rentrée. Mon père indigné lui demande : mais tes parents pouvaient pas t'en prendre des neufs ? Et elle de répondre : bin non pourquoi mes caran d'ache sont très bien depuis ma naissance ! Et là mon père était sur les fesses :)
    Par la suite crayons cire je prendrais chez Giotto, là on a des "baby crayons" de bourgeois lefranc mais finalement je suis déçu.
    Gomme/ciseau/règle on est chez Mapped et on y reste !
    J'ai des fusains aussi mais je ne sais pas d'où
    Papier c'est du Canson depuis que j'ai 10 ans et que j'ai su convaincre ma mère ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups désolée pour l'orthographe, il est tôt :/

      Supprimer
  9. Bonjour, merci pour l'article !
    Que pensez vous des crayons de cire crayola pour les petits (14 mois)?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour lily, j'en ai pris pour mon bébé depuis qu'il à environ 10 mois ( il en a maintenant 18), et je suis un peu mitigée. Les couleurs sont un peu fades ou il faut appuyer fort, et ils se sont un peu cassés en mil morceaux sunité aux manipulations intempestives et lachers énergiques. ..

      Supprimer
    2. prends des Stabilo Woody en premiers crayons, tu ne le regretteras pas

      Supprimer
  10. L'arrière grand mère des enfants leur a offert cet été des cahiers de coloriage et des crayons de couleur "de marque" (je ne sais plus laquelle oups:-/ et de fait ça n'a rien à voir avec ce qu'on pouvait avoir avant (et notamment un lot de crayons de couleurs en espèce de plastique d'une marque bien connue grrrr....)
    Il me tarde de ressortir et valoriser tout notre matériel! Vivement que l'atelier soit terminé!
    On a fini nos bidons de gouache (offerts pour le deuxième Noel des grands!!) , il faut donc que je regarde pour en racheter
    Petite question, est ce que tu achètes en magasin ou sur internet? Mon soucis sur internet: les frais de port...
    Coté colle as tu déjà essayé la colle de riz? Il parait que c'est super!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, Clo !
      J'achète ma peinture en magasin de loisir créatif.
      J'aime beaucoup fabriquer ma colle moi- même (je n'ai jamais tenté celle à base de riz, ceci dit), mais je n'ai pas toujours le temps... Je cherche quelque chose qui se conserve !

      Supprimer
  11. Bonjour Elsa,

    Merci pour cette article très précis et complet !

    Je partage à 100% (voire plus !) avec toi la conviction que mettre du matériel de qualité à disposition des enfants est le meilleur moyen de leur offrir la chance de développer des capacités artistiques à leur hauteur.

    Mais se pose régulièrement à moi la problématique de la gestion des "ateliers artistiques" : mes deux garçons ont 3 et 5 ans, et les faire travailler ensemble autour de la même palette de peinture peut vite se transformer en "champ de foire" ! Mais il est bien évident qu'aucun des deux ne supporte voir son frère faire un atelier sans y participer lui-même...

    C'est pourquoi je crains de mettre à leur disposition du matériel cher, par peur qu'il soit dégradé très rapidement...

    Ainsi, je souhaiterais savoir si tu fais travailler Louiselle et Antonin ensemble, et si oui si tu es confrontée à des problèmes de ce type ?

    Je te remercie par avance pour ton éclairage, ainsi que pour les superbes articles de tes blogs !

    Anne-Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anne-Cécile !
      Oui, je fais travailler Antonin et Louiselle ensemble et ça se passe super bien !!

      Que veux-tu dire par "champ de foire" ? Ils se chamaillent ? Ou c'est le bazar ?

      Supprimer
  12. J'ai encore les caran d'ache de mon enfance avec lesquels mon Petit Chou dessine et fait ses aquarelles, tout comme mes craies Lefranc bourgeois. Le matériel de qualité tient longtemps et résiste à tout (sauf aux dents de nos loulous!) la peinture et maintenant faite maison à partir d'encre végétale et pour tout ce qui est feutre j'ai un faible pour les posca que l'on peut même utiliser sur toile et les rotrings pour le dessin en noir et blanc. Mon souci c'est le respect du matériel, il adore s'exprimer graphiquement mais a du mal a ne pas manger les feutres ou les crayons...

    RépondreSupprimer
  13. Super article ! Très juste et bien dit. Je tiens aussi aux bons matériaux, mais mon problème est qu'il faut aussi savoir les utiliser. Si je ne sais pas moi-même travailler avec l'aquarelle comment je pourrais le présenter à ma fille et comment elle saura quoi faire avec? On a le Winsor Newton aussi et un bon papier bien épais mais à quoi bon…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ina ! Ta fille saura quoi faire, si toi, tu ne sais pas... :-)
      Sinon, il existe des ouvrages d'initiation pour adulte.
      Mais tu peux aussi prendre le taureau par les cornes et te lancer sans filet.
      Trempe un pinceau dans l'aquarelle, et laisse des traces en essayant de diluer plus ou moins pour obtenir différentes transparences.
      Ce n'est pas plus compliqué que cela, crois moi ! :-)

      Supprimer
  14. Je pense que l'art plastique permet à l'enfant de conserver sa créativité mais j'avoue ne pas en proposer souvent à Anna (4 ans) avec la petite sœur dans les pattes (16 mois) ce n'est pas évident... Mais j'ai pensé il n'y a pas longtemps aux feutres à réservoir qui me motiveraient peut-être plus (car moi de soucis logistiques). Mais j' ai un question pratique... Avec quoi utilises-tu les feutres à réservoir?
    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Audrey !
      Tu vue xparler des pinceaux à réservoir de ce type ? : http://www.pentelarts.fr/produits/pinceaux/pinceau-a-reservoir-deau/
      Nous les remplissons d'eau et nous les utilisons pour l'aquarelle. :-)

      Supprimer
    2. Coucou Elsa, je voulais savoir surtout pour les couleurs... Apparemment, tu trempes sur un palette de couleurs et je voulais savoir celle que tu utilisais. Désolée, ma question n'était peut-être pas très claire... BONNES VACANCES!!! A l'atelier apparemment... ;)

      Supprimer
    3. Nous les utilisons avec une palette d'aquarelle : http://www.geant-beaux-arts.fr/Coffret-de-poche-Cotman-Pocket-Plus-de-Winsor-Newton-12-1-2-godet.html
      :-)

      Supprimer
  15. Franchement pour ma part je suis assez mal à l'aise avec l'idée que sous prétexte que l'on achète pas le fin du fin en magasin spécialisé, on envoie à son enfant le sentiment que : "Ce que tu fais est tout juste bon à jeter, de toute façon ça ne tiendra pas dans la durée, et c'est, il faut l'admettre, assez laid".
    Certainement que oui, plus on offre de la qualité et mieux c'est. Pour tout d'ailleurs : un jouet en vrai bois de fabrication artisanale sera toujours plus inspirant et plus valorisant qu'un truc en plastique acheté au supermarché. Sommes nous nombreux à n'avoir que cela chez nous? Pourquoi cataloguer à ce point ?

    Pour ma part, j'ai acheté sur internet en import des blocs de cire de Stockmar que ma fille boude depuis les premiers jours (elle leur a préféré un "bête" stylo à bille noir pour ses premiers dessins), ma gouache est achetée en supermarché en grosses bouteilles pré-diluées que je trouve bien plus pratiques que la "vraie" gouache d'artiste que je n'utilise d'ailleurs plus avec ma fille. Ses pinceaux viennent de chez Ikea, ils ne sont pas en poils de soie mais bien pratiques pour les petites mains, de même que ses ciseaux qui coupent très bien et son aquarelle dont je ne saurais juger de la qualité puisque ayant découvert ce médium en même temps qu'elle, n'empêche qu'on s'est éclatées. Quand ma fille a reçu une mallette de dessin Hello Kittie pour ses deux ans, je me suis empressée de la mettre de côté pour un matériel plus montessorio-reggio-machin. Elle me l'a réclamé à corps et à cri et a dessiné comme jamais quand je lui ai rendu. Et ZE dessin que nous avons encadré et placé dans son espace "art" a été fait avec de "bêtes" crayons sur un recto de calendrier chez la nounou (soit dit en passant, ma fille adore utiliser le brouillon du côté ou se situe l'écriture, et non sur le côté blanc).

    Personnellement, je pense être dans une gamme d'achat moyen (pas non plus les vieux pinceaux à 4 poils qui tiennent 3 jours et les peintures cracra) et je n'ai franchement pas l'impression de déconsidérer ce qu'elle produit. Elle possède un espace dédié, qui lui offre un large panel de médiums que je retrouve chez peu de gens, ses œuvres sont affichées quelques soient le support, sans que jamais rien ne soit snobé sous prétexte que c'est fait avec les moyens du bord. Non franchement, je n'ai pas le sentiment de lui envoyer un message de mépris sous prétexte que son matériel n'est pas le top du top acheté à grand frais en rayon spécialisé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce n'est pas tant le prix que l'on y mets que la qualité du produit en soi. D'ailleurs peindre avec de la boue est tres reggio! Des mini crayons de couleurs en cadeau avec je ne sais quel achat de dvd dont la mine casse des qu'on appuie trop fort, le pinceau qui perd ses poils dans la peinture, la pate à modeler qui suinte, le feutre qui devient tout sec au bout d'une heure ou au contraire dont l'encre coule, ou encore les matériaux hyper lavables, les similis et compagnie ça entrave l'expérimentation, ca bloque les sensations, on n'est plus dans l'authentique. on n'est pas dans un simple passe temps, une activité comme une autre mais dans la communication, l'enfant s'exprime. on lui donne du matériel de qualité comme on lui donne une écoute de qualité.

      Supprimer
    2. Pour moi ce n'est pas tant le prix qu'on y met mais l'intention et la considération, qui engendrent le choix du matériel. D'ailleurs quand la considération et le respect sont au rendez-vous, il n'y a pas que la qualité du matériel qui sera choisie avec soin, mais aussi l'emplacement, l'agencement, la rangement, la lumière et l'éclairage... Je trouve que tout cela réuni participe à dire : "ce que tu créé est cher à mes yeux et je prends ça au sérieux".

      Supprimer
  16. Merci pour ces bonnes idées - cela fait quelques temps que je me dis qu'il faut que j'étoffe un peu le matériel proposé à ma puce!
    Pour la colle, je la fais maison (recette sur "cubes et petit pois" de l'eau et de la farine) - ça ne permet pas vraiment le collage de précision, mais ça tient rudement bien!

    RépondreSupprimer
  17. +1 pour les blocs de cire Stockmar et les Woody de chez Stabilo. Je reprocherais juste à ces derniers leur prix élevé et la nécessité d'acheter un taille crayon spécial pour s'adapter à leur gros diamètre.

    Côté feutres et peinture à doigts, j'ai misé sur une marque "écolo" OKONORM dont nous sommes pour l'instant contents.

    Côté ciseaux, c'est avec ces ciseaux tout-inox que F. a pris goût au découpage vers 25 mois. Le fait que les trous pour les doigts ne soient pas renforcés de plastique/caoutchouc me laissait dubitative, alors j'ai aussi acheté une paire de Maped sensoft. Mais en fait il est trop grand, bien moins adapté aux petites mains de F.

    Et la semaine dernière j'ai le plein de pinceaux (manches super longs, adaptés à de la peinture sur chevalet) et feuilles à dessin chez Lidl (catalogue du 20 août).
    Un bon rapport qualité-prix de mon point de vue...

    RépondreSupprimer
  18. Merci Elsa, cet article m'a bien aidé à renouveler notre stock de feutres notamment, je m'étais aperçue que pour Loulou 3 ans et 2 mois, je n'avais pas proposé d'autres choses que les feutres GIOTTO be be, très bien pour les 18 mois-2 ans et très résistants (ne sèchent pas même après plusieurs jours sans bouchon) mais frustrants dans l'utilisation pour des enfants plus grands (nécessitent d'être tenus très droits).

    Et le déclic pour les arts plastiques, il peut se produire à 3 ou 4 ans? Car là je suis un peu frustrée, Loulou ne manifeste pas trop d'intérêt pour cette "discipline" et j'ai parfois l'impression qu'il gribouille presque pour me faire plaisir. La nounou me relaie les mêmes impressions. Il est pourtant capable de phases de grande concentration, car il peut écouter des histoires une heure d'affilée ou plus et manipuler inlassablement ses duplo.

    Par ailleurs quand il dessine, il ne se lance pas spontanément et réclame inlassablement des modèles, en ce moment il est dans un trip "chateau fort et chevaliers". Sur la qualité des modèles, il est exigeant en plus le bougre, alors que je suis nulle en dessin de chevaliers ;-). J'ai l'impression aussi qu'il est perfectionniste, ce matin il a pleuré de rage car son coloriage à base de ses nouveaux feutres n'était pas nickel. Peut-être que je lui mets doucement la pression sans m'en rendre compte? Je l'avais inscrit à quelques activités arts plastiques auprès de notre ludothèque, il a apprécié mais sans plus.

    Je songe en tout cas à lui proposer une installation comme celle d'Antonin, style range-bouteilles détourné, je m'aperçois que son matériel n'est pas à sa disposition immédiatement (l'oeuvre dont il fut le plus fier consista en un magnifique gribouillage sur trois mètres de notre couloir d'entrée avec ses crayons à la cire, j'aurais du photographier la tête de mon compagnon ce jour-là), je devrais aussi peut-être élargir le panel de ses matériaux (par exemple avec les woody qui me semblent offrir plein de possibilités).

    Penses-tu que l'entrée en petite section pourra, à terme, provoquer un déclic?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le déclic art pla peut avoir lieu à n'importe quel âge, et peut prendre bien des visages !
      En tout cas, colorier à 2 ans, c'est incroyable ! On ne peut pas dire que les feutres laissent ton fiston indifférent !! :-D

      Supprimer
  19. Il n'y a aucun doute que les enfants sont tout à fait sensibles à la qualité des matériaux : MES Faber-Castel aquarellables que je planquais pour ne les sortir que "quand j'aurai le temps de me remettre au dessin", ont été découverts... et ils ne quittent plus la tables depuis ! :D
    Quand aux crayons de couleurs "basiques" (des contés et des giotto), ils sont lâchement abandonnés, relégués au fond du sac qu'on emporte quand on se déplace.
    Bon.
    Je me suis donc remise au dessin. Yeah ! :D

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour à tous et merci elsa pour cet article toujours utile et dans le mil! ! Question à la communauté: comment travaillez vous chez vous, au sol, à la verticale, sur table? Si vous avez un chevalet, à partir de quel âge votre bibou l'a-t-il utilisé (le mien a bientôt 18 mois) et qu'avez vous comme marque?? Celui dikea me tente bien...mais qualité au rendez vous?? Merci pour vos retours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai celui d'Ikéa, j'en suis satisfaite. :-)

      Le mieux est de varier les plans : on travaille parfois à plat, parfois à la verticale, parfois au sol, parfois sur table... :-)

      Supprimer
  21. Et pour les ciseaux, j'imagine qu'il faut des ciseaux pour droitier et gaucher, quelsi sont vos modèles préférés ???

    RépondreSupprimer
  22. Je trouve le rendu du dessin d'Antonin magnifique ! tu m'as convaincue de l'utilité d'avoir de bons matériaux ! Juste que je ne sais pas vraiment si mon fils à 3 ans 1/2 saura faire la différence entre ce qu'il projette de faire (ou même s'il aura une idée de ce qu'il veut faire) : une esquisse ou un travail plus élaboré. A tester !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est difficile à cet âge, cela se construit dans la durée. :-)

      Supprimer
  23. Il est vraiment beau ce dessin <3

    Du coup je m’interroge... les plus beaux dessins de mon loulou (en terme de précision) sont fait avec un crayon de papier (piqué dans mon propre pot à crayons). Je devrais peut-être remplacer ses crayons de couleurs (giotto bébé, très gros) par des plus fins de grand. J'ai juste peur que les mines soient moins grasses et donc les couleurs moins vives ?
    Idem avec les feutres, les Crayola spécial bébé sont lavables à 30° (ça part pour de vrai !), qu'est-ce que ça va donner si on passe à des feutres de grand ?

    Par contre au grand damn du papa je lui donne toujours une feuille neuve, je n'aime pas le faire dessiner sur du brouillon. Et comme il dessine recto-verso, il rentabilise ;)

    RépondreSupprimer
  24. Ici, l'exploration du langage dessiné s'est fait avec la découverte des pastels (magnifiques pastels à l'huile sennelier d'un fond-de-tiroir). Je pense que l'aspect sensoriel, le glissé sur la feuille de papier, l'épaisseur en 3 dimensions, la sensation sur les doigts (et le bout du nez) y joue beaucoup. Avant cela, ne traçait qu'en "cachette" (disont, furtivement, et à l'abri des regards, un petit trait par si un petit trait par là) : les pastels sortis il a voulu partager ce qu'il produisait, et son plaisir se ressentait clairement :D

    RépondreSupprimer