Pages

samedi 17 février 2018

Jouer "en aveugle"


Je crois que tous les éducateurs de la petite enfance s'accordent aujourd'hui sur l'importance du jeu sensoriel. Ce qui est amusant, c'est qu'il n'en soit plus guère fait mention dès que l'enfant entre à l'école élémentaire ...

En devenant Maman, j'ai expérimenté dans ma chair, pour ainsi dire, l'importance de fournir à mes jeunes enfants des matériaux et des jouets qui nourrissent leurs sens. Le bébé est un "organe sensoriel", oui : il est le monde à travers ses sens, il n'apprend que par les sens. Mais à bien y réfléchir, cela est vrai tout au long de la vie. Mes sens sont la seule passerelle entre moi et le monde, et tout ce qui me vient de lui (le monde) transite par eux (mes sens). On aura beau tourner la chose dans tous les sens (sic), on en reviendra toujours à ça : je le sais, parce que mes sens me le disent.

Mes enfants grandissent, mais je continue de constater à quel point les matériaux "sensoriels" sont des stimuli efficaces - à la fois apaisants et vivifiants. Le bois naturel, la laine, les étoffes, les doudous tout doux, le verre étincelant, voire un certain plastique de qualité (car il y a bien des degrés, dans la qualité du plastique aujourd'hui, ah !)... Et les cailloux lisses dont ils remplissent leurs poches à chaque promenade, le sable, la neige et la gadoue ...

Surtout la gadoue. 😁 En ce moment, c'est dingue, dès que mes enfants jouent dehors une petite heure, je suis obligée de passer la panoplie manteaux + écharpes + gants à la machine. Et je ne parle pas des chaussures, parce qu'elles, elles se lavent toutes seules. Dans les flaques.😁

Que les expériences sensorielles nourrissent le développement cérébral, c'est aujourd'hui prouvé. Des milliards de voies neuronales se forment et se musclent sous l'effet d'expériences sensorielles répétées. Et je ne crois pas que notre matériel sensoriel - qu'il soit montessorien ou non - soit relégué au placard sous prétexte que mes enfants ont passé (ou vont passer) la barre fatidique des 6 ans

Si comme moi, vous avez acquis quelques éléments de ce matériel (tour rose, blocs de cylindre ...), et vous craignez qu'il ne prenne la poussière, essayer ceci : proposez à votre enfant de réaliser ces activités en aveugle. C'est très amusant, à condition de le prendre avec légèreté. Car il est difficile, et souvent frustrant, pour un enfant, d'être privé du sens de la vue ! Le mieux est que l'adulte montre l'exemple en réalisant lui-même l'exercice d'abord, avec un bandeau sur les yeux : cela lui permet de se rendre compte de la difficulté et puis, les enfants adorent voir leurs parents tâtonner ! 😄 Cela dédramatise l'exercice.

Ensuite, on n'oublie pas de s'amuser. L'adulte peut guider doucement les doigts de l'enfant vers les indices tactiles lorsqu'il le sent perdu, afin qu'il ne s'enlise pas dans une impasse.  On ferme les yeux (re-sic!) lorsque l'enfant louche sous son bandeau pour prendre des indices... Ce n'est pas "de la triche", c'est une vérification. Un manque de confiance dans ses autres sens, dans ce monde où la vue est tellement investie ... Peu importe les quelques coups d'oeil subreptices : lorsque l'enfant sera prêt, il n'aura plus besoin de tricher.

Avec un peu d'exercice, ces petits jeux deviennent vite très prisés ! 

Et quelle fierté quand, en ôtant le bandeau, on constate qu'on a réussi ! 😊

4 commentaires:

  1. Oh mais merci ! Merci de m'avoir rappelé l'importance de ces manipulations sensorielles !
    Merci et bravo pour tous vos articles si enrichissants !
    Céline

    RépondreSupprimer
  2. Merci Elsa, nous avions bien besoin de manipulations sensorielles ce matin. J'ai trouvé mes enfants (presque 3 ans et 5 ans) très habiles au jeu du touché, des fruits et légumes à reconnaître dans un sac. Ma grande à beaucoup aimé me voir faire la tour rose en aveugle. Elle ensuite réalisé l'exercice avec beaucoup de plaisir. Belle journée ensoleillé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette ! Je suis bien contente de lire ce retour ! :-)

      Supprimer