Pages

jeudi 18 mai 2017

La dame à l'arbalète


Oups.

Je me suis aperçue que j'avais oublié deux aspects capitaux lorsque je vous présentais les supports que j'utilisais à la maison pour parler "Histoire" - cela méritait bien une petite mise à jour et une nouvelle entorse à mon silence. 😉

- Tout d'abord, j'ai omis l'importance des sites vivants, qu'ils soient Monuments hérités du passé ou Musées présentant les vestiges - l'Histoire est avant tout une science des traces du passé. Depuis les 6 ans d'Antonin, nous avons décidé d'organiser nos vacances familiales de manière à rencontrer, littéralement, les personnages historiques que nous fréquentons. C'est ainsi que nous avons visité Aigues-Mortes en février dernier, et Mayence au moment de Pâques. L'idéal est de dénicher sur place un atelier qui engage l'activité des enfants - hé, c'est bien plus stimulant que de se promener le nez en l'air en admirant de vieilles pierres, et les savoirs, transitant comme bien souvent par les mains, restent gravés pour toujours dans les mémoires de tous.

- Ensuite, le jeu symbolique joue un rôle crucial dans l'élaboration des connaissances. Il y a toutes sortes de manières de jouer en histoire - monter une enquête ou une chasse au trésor, feuilleter un "Cherche et Trouve", mettre en scène un épisode marquant au théâtre ou avec des marionnettes, fabriquer un jeu électronique ou faire un jeu de société...

Rien de tel, donc, qu'un costume "historique" et que quelques accessoires "d'époque" pour mettre en pratique tout ce que l'on sait sur une période donnée - et même ce qu'on ne sait pas mais qu'on imagine... 😊

Pour son anniversaire, Louiselle a reçu une robe médiévale et une petite arbalète... Voilà certes un cocktail bien improbable d'un point de vue historique : une jeune noble en habit d'apparat se promène dans notre jardin avec une arbalète à la main - laquelle arme, entre parenthèse, avait fort mauvaise réputation au Moyen Âge...

Improbable, oui. Oh combien. 

Mais tellement, tellement fun. 😊

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup votre approche de la découverte de l'Histoire ! Il faut rendre l'Histoire amusante !
    Quelles sont vos prochaines rencontres historiques de prévues ?
    Bonne journée
    Sabine

    RépondreSupprimer
  2. Pour nous il est vrai que ça passe en priorité par des visites, complétées ensuite éventuellement par un épisode de C'est pas sorcier et quelques lectures. La cuisine aussi nous plaît bien, sans forcément cuisiner, on réfléchit aux ingrédients disponibles, au matériel déjà existant, etc. Ma fille connaît les croisades, principalement car elles ont permis l'introduction du sucre en Europe. La gourmandise mène à tout !

    RépondreSupprimer