Pages

lundi 16 novembre 2015

Fête(s) de la citrouille







Je ne suis pas de la génération "Halloween". Lorsque j'étais enfant, cette fête n'existait tout simplement plus, et lorsqu'elle fut remise au goût du jour, elle fut accueillie par une grande méfiance - les gens avaient un peu l'impression qu'on prenait leurs vessies pour des Jack-o'-lanterns et qu'on en voulait à leurs sous-sous. Nous pensions alors qu'il ne s'agissait que d'une mode, qui passerait. Elle ne passa pas, et mon plus jeune frère, de 12 ans mon cadet, fêta Halloween avec enthousiasme tous les 31 octobre de son enfance.

Mais la première fois qu'Halloween fit vraiment irruption dans ma vie, ce fut il y a deux ans. Antonin était en Petite section, et sa maitresse travaillait par thématiques : à la fin du mois d'octobre, il rapporta donc à la maison une poignée de fiches qui n'avaient d'autre rapport entre elles que de porter sur Halloween - un espèce de gloubi-boulga de sorcières, d'araignées et de citrouilles. Devant lequel je fus un peu désemparée, sachant bien que ces créatures n'évoquaient absolument rien à mon fils de deux ans et demi (son enseignante n'aurait-elle pas pu travailler sur les engins de chantier ??).

Mais l'année d'après, je me tenais prête. Sachant que le thème serait abordée à l'école, je pris les devants et inaugurais une "fête de la citrouille" - sorte d'Halloween dépouillé de toutes les créatures fantasmagoriques inconnues de mes enfants - qui leur laissa un tel souvenir qu'ils l'attendaient de pied ferme cette année. Cette fois, en 2015, Antonin et Louiselle réalisèrent leur première décoration, et pour le reste, nous reprîmes notre rituel en évidant une belle citrouille, aux rondeurs très classiques, et en lui dessinant le visage grimaço-souriant de rigueur. Nous allumâmes, admirâmes, et les enfants, au réveil le lendemain, découvrirent la courge remplie de friandises, ainsi quelques déguisements de circonstance (cape de fantôme et panoplie de diablotin).

Mais puisque décidément ces petites fêtes nous nourrissent et nous connectent, et puisque décidément nous n'en avons jamais trop, je décrète que :

Toute courge, quelle que soit son espèce, consommée à la maison entre le 31 octobre et le 15 novembre, se verra transformée en lanterne.

Juste pour le plaisir.
:-)

4 commentaires:

  1. Et avec le pâtisson c'est vraiment très réussi !!
    J'en ai 2 en déco à la maison (qui viennent du jardin sérois de mon papa ;-)) et je crois que même si Halloween est passé, voilà une activité toute trouvée pour apporter la Lumière dans notre maison ...

    RépondreSupprimer
  2. Chouette le nouveau design de ton blog !

    RépondreSupprimer