Pages

mardi 5 mai 2015

Préparatifs


Le 3e anniversaire de mes enfants a toujours eu un caractère spécial à mes yeux - il signe définitivement la fin de l'âge "bébé". Et le 3e anniversaire de Louiselle revêt un sens particulièrement profond : ce jour sera une borne dans ma vie de Maman. Les trois ans de ma cadette signifient qu'il n'y a plus de tout-petit sous notre toit, et que notre quotidien va changer pour s'articuler autour des besoins de chacun, qui évoluent.

Il y a une phrase d'Isabelle Filliozat que j'aime beaucoup, mais que je paraphrase parce j'ai prêté mon livre préféré. Elle dit en substance que les parents garantissent la sécurité et de la liberté de leurs enfants. Si notre enfant vient de naitre, le curseur est entièrement du côté "sécurité". Lorsque notre enfant a 18 ans, le curseur est à 100% côté "liberté". Entre ces deux pôles, notre rôle de parents est de savoir placer le curseur et de le faire avancer au bon rythme.

Voilà, aux trois ans de l'enfant, on s'aperçoit la marche vers la responsabilité est entamée, et on pressent que cette marche va devenir une course dans les années à venir !! :-D

Je veux vraiment "marquer le coup". Et cette fois, je m'y suis prise à l'avance, pour consigner quelques idées qui pourraient faire de ce jour un jour vraiment spécial. Mes critères sont toujours les mêmes : je cherche des astuces pratiques, simplissimes, peu onéreuses et éducatives. Dans l'idéal, j'aime l'idée du rituel qui nous donne rendez-vous, année après année, à chaque anniversaire... comme cette bannière qu'Antonin a peinte pour sa sœur pour ses 1 an et que nous ressortons chaque année depuis ! :-)

Voici donc mes modestes projets :

- Une guirlande "de l'Aven-niversaire" (Cf. Photo).

Oup là, cette idée-là a nettement une couleur pédagogique, hum-hum. La structuration du temps, à 3 et 4 ans, hein ? ;-)

Une semaine avant la fête (aujourd'hui !), j'ai gonflé 7 ballons, un pour chaque jour, et je les ai greffé à notre guirlande de papier avant de l'accrocher entre la cuisine et le salon. Les 6 premiers sont de la même facture (imprimés "Barbapapa" pour ma petite fan !), mais le dernier est un ballon "spécial 3 ans", et affiche le chiffre en gros, ainsi qu'un tas de cotillons. Chaque jour je décroche un ballon, le livre aux enfants (advienne que pourra...) et nous comptons ceux qui restent.

- Ranger/trier/donner pour grandir :

Le week-end précédant la fête, grand ménage : on trie les jouets et les vêtements, et on met de côté, d'un commun accord, tout ce qu'on va donner à Emmaüs.

C'est tout bête, mais c'est bon pour le chi de la maison -  et mes enfants adoooorent quand on déballe le contenu des placards ! :-)

- La découverte des cadeaux :

J'aimerai que ce soit un moment un peu théâtral. C'est vrai quoi, c'est toujours un peu frustrant : nous, les parents, avons choisi amoureusement les objets un à un, l'enfant arrive, déchire tous les papiers en un clin d'œil et c'est fini. Peut-être qu'une petite mise en scène permettrait une respiration, une pause d'une demi-seconde, pendant laquelle l'enfant prend conscience qu'il est là, face à ses paquets emballés, et que ce sentiment d'ignorance et d'excitation est tout simplement délicieux... ?

Notre salon et notre cuisine sont séparés par une cloison ouverte. C'est-à-dire qu'il y a un passage entre les deux - de la taille d'une porte, mais sans porte. Mon idée est d'y fixer une nappe en papier préalablement peinte par les 3 autres membres de la famille, et fendue comme un rideau de cirque. Lorsqu'on est à la cuisine pour le tralala du gâteau, on ne voit donc pas ce qui est au salon.

L'enfant passe ensuite à travers le rideau - c'est une jolie métaphore, mais je serai bien sûr la seule à la savourer ! - et découvre : une haie d'honneur. Tous les doudous chéris de la Damoiselle (elle en a beauuuucoup) sont là, rangés en double rang d'oignons, et dessinent un chemin vers la table où l'attendent ses cadeaux.

Le théâtre, finalement, c'est facile ! :-)

- Et à propos des cadeaux :

J'ai découvert récemment une jolie tradition navajo - l'idéal est de débuter ce petit rituel dès la naissance de l'enfant, mais tant pis, je compte bien rattraper le temps perdu.

Voilà : à la naissance du bébé, on se procure un simple ruban ou une chaine, que l'on suspend dans sa chambre. Chaque année, on offre à l'enfant un colifichet à accrocher - pendentif, clochette, petite bourse, ou quoique ce soit qui vous fasse de l'œil (si c'est fabriqué maison et que ça reflète les intérêts de l'enfant au moment M, c'est encore mieux). Chaque année, la guirlande s'agrémente d'un nouvel objet, qui dessine ainsi une carte de la croissance d'un nouveau genre.

J'adore, j'adhère, et je compte bien trouver trois petits objets qui me font penser à ces trois années passées avec ma fille - bien sûr, je ferai de même pour Antonin, dont le "demi-anniversaire" approche à grand pas lui-aussi... :-)

- Et à propos de cadeaux (bis) :

Le Papa des enfants est d'ores et déjà réquisitionné pour concocter une "spéciale play-list" pour sa fille - que nous graverons avec soin, et dont nous dessinerons la jacquette. :-)

Encore une idée que l'on peut renouveler chaque année, en se centrant sur les goûts de l'enfant, son stade de développement - et en mixant les influences, toujours !!

- Le rituel montessorien :

On ne le présente plus. Ma Damoiselle va adorer, c'est sûr !! :-)

- Boss for the day :

Enfin, peut-être pas tout à fait encore, mais Louiselle a le choix du menu pour le jour J. Liberté totale.

Verdict : nous dinerons ce jour-là de concombre en salade, d'oranges, de chocolat et de bonbons, le tout arrosé de sirop à l'eau.

(Allons, ça pourrait être pire...)

- Pour prolonger la fête au jardin :

Voici une petite idée d'Amanda Soule, que je trouve dotée d'un sens profond : chez elle, chacun des cinq enfants a son "jardin d'anniversaire". Pour commencer, chacun plante un arbre de son choix, qui illustre sa personnalité. Puis, à chaque anniversaire, l'enfant peut planter une plante, une fleur ou une herbe qu'il a choisit - et le jardin grandit avec l'enfant. N'est-ce pas magnifique ?? :-)

Planter un arbre reste difficile pour qui n'a pas, comme Amanda, 20 hectares de terrain (convertis en ferme bio, tant qu'à faire...), mais c'est une idée aisément adaptable ! J'y réfléchis...

- Une chasse au trésor :

C'est un principe simple, modulable en fonction de l'âge de l'enfant (images, puis mots, puis devinettes...), du moment de l'année, du lieu, du thème... Je cogite, mais n'ai pas encore trouvé notre formule ! :-)

Du coup, ma "petite" liste est conséquente... Tout cela n'aura pas lieu le jour J, mais tant mieux ! Je suis tout à fait favorable à l'idée d'étirer la fête... :-)

Et vous, avez-vous des rituels chouchous pour les anniversaires de vos enfants ? :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire