Pages

samedi 2 mai 2015

Premier projet photos


Vous connaissez mon engouement pour les abécédaires...  Je crois bien que le temps que nous avons passé, en famille, penchés sur leurs pages merveilleuses - à nommer, comparer, décrire et "mettre en bouche" - sont pour beaucoup dans l'intérêt précoce que mes deux enfants ont témoigné aux sons de la langue. Mais aucune collection d'abécédaires, si nourrie soit-elle, ne sera complète à mes yeux sans une version "maison", pensée et fabriquée par l'enfant lui-même, dès qu'il en est capable.


Cela fait longtemps qu'Antonin et moi avons le projet de fabriquer un abécédaire pour sa petite sœur - et comme, parallèlement, il réclame d'apprendre  à se servir d'un appareil photo, notre médium était tout trouvé. La photographie est un langage, et assurément un de ces 100 langages dont dispose l'enfant !

L'enfant qui illustre l'alphabet se l'approprie, la connaissance  qu'il a des lettres, des sons et des mots s'approfondit. Être associée à un tel projet permet à Louiselle d'achever de construire la correspondance lettres/sons. Ce recueil constituera - constitue déjà - une banque familiale de mots ressources, à la dimension particulièrement affective - à laquelle il est facile de se référer pour ancrer, au besoin, le son de chaque lettre.

Il s'agit d'un projet long : nous nous focalisons sur les lettres une à une, et les enfants cherchent l'objet que nous allons lui associer. Parfois, cela ne nous prend que quelques minutes, parfois plusieurs jours sont nécessaires. Ce sont toujours les enfants qui choisissent les objets (ils "sèchent" en ce moment sur le "i", mais je ne leur souffle pas !), et ce sont eux qui les photographient. Si Antonin est beaucoup plus impliqué que sa sœur, elle n'est néanmoins pas indifférente du tout et participe à chaque décision. Nous observons ensuite les clichés et sélectionnons, pour chaque lettre, celui que nous allons conserver. C'est l'occasion de comparer et d'essayer de pointer ce qui fait qu'une image "parle" ou non - j'initie, doucement, Antonin aux premiers termes techniques ("cadrage", "sujet", "composition", "lumière", "flou/net", etc.). Notez que je ne lui ai pas encore montré comment utiliser le zoom - il va adorer ! :-D

Je comptais dans un premier temps faire figurer le nom de l'objet sur chaque photographie : "Accordéon", "Bateau", etc. Il m'est apparu bien vite que ce n'était pas le meilleur choix à faire : les enfants savent pertinemment ce que la photo représente. Antonin a bien d'autres occasions, plus pertinentes, de (dé)chiffrer, et Louiselle n'en est pas encore là. Par contre, faire figurer les trois graphies sur la même page est particulièrement intéressant pour nous puisque cette correspondance est en construction chez les deux enfants (à différents niveaux) et qu'aucun de nos livres ne le propose. J'en profite pour évoquer avec Antonin le nom de la lettre ("bé", "sé", etc.) - à présent qu'il est très à l'aise sur les sons qu'elles produisent, il commence à les réclamer. L'ordre alphabétique est une autre notion abordée à travers ce projet : nous rangerons les photos en nous appuyant sur nos abécédaires.

Voici un aperçu de quelques unes de nos pages - je vous épargne mon blabla de mère émue sur ces images, qui me bouleversent toutes terriblement : une photographie est une vision du monde !!! :-)

"Accordéon"

(Ce qui est drôle, c'est que l'amie d'Antonin qui a posé pour cette photo s'appelle... Adélaïde ! Hasard total.) :-)

"Collage", réalisé et photographié par Louiselle. :-)

"Europe"

"Fenêtres"

"Guitare"

"Muguet"

Le tout devrait être relié "à l'italienne", dans un format A5. Je vous montrerai le produit fini, bien sûr ! :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire