Pages

jeudi 23 avril 2015

Cartes de nomenclature : les âges de la vie


Je commence par une mauvaise nouvelle. À la suite de cet article, j'ai longuement travaillé à construire des cartes de nomenclature des animaux : animaux marins, animaux d'Afrique, d'Asie, d'Océanie, animaux d'Amérique du Nord, du Sud, animaux polaires et animaux d'Europe - et au sein de cette dernière catégorie, zoom de proximité oblige : animaux de nos montagnes, animaux des jardins, animaux des bois, animaux de compagnie... Comptez 20 cartes par catégorie, que je proposais chacune en plusieurs graphies, et vous aurez une petite idée du travail titanesque que je m'apprêtais à achever et à publier... (Oui, ma vie est passionnante et mes soirées, absolument enivrantes).

Mais j'ai tout perdu. Sans doute en rangeant mon bureau (d'ordinateur, hein) un soir de zèle. Dommage, cela m'aurait été utile. À vous aussi, j'imagine. Sauf qu'il ne faut plus me parler de mettre en nomenclature quoi que ce soit qui ait quatre pattes. J'overdose. Et j'ai mis plusieurs semaines avant de me décider à m'y remettre - sur un tout autre sujet cette fois, quoique tout aussi zoologique.


Voici aujourd'hui, pour répondre à un intérêt très présent chez chacun de mes enfants, les cartes de nomenclature des "âges de la vie". Plusieurs remarques les concernant :

1. Il s'agit d'une grille de lecture assez fine, qui compte 10 étapes : nouveau-né, bébé, bambin, petit enfant, grand enfant, adolescent, jeune adulte, adulte, personne âgée, vieillard. Je ne suis pas très satisfaite de ce dernier terme - quoique j'adore ce mot, qui fleure bon la littérature classique et que je trouve très harmonieux, "rond en bouche", si vous voulez. Après tout, les cartes de nomenclature poursuivent aussi (surtout !) un objectif lexical, et ce mot me semble intéressant. Bon, si mes enfants s'exclament "Oh, Maman, un vieillard !" au prochain octogénaire qu'ils croisent, je ne m'en prendrai qu'à moi-même. Encore qu'à mon sens, cela vaille mieux que : "Oh, Maman, un p'tit vieux !", tout de même archi-condescendant.

2. M'enfin bon bref, il s'agit d'une grille de lecture assez fine. Parce que les nuances entre les stades de dévelopement intéressent beaucoup mes enfants. Pour Louiselle, 2 ans et demi, la différence entre un bébé qui rampe et un autre qui sait marcher est de taille. De même, pour Antonin, 4 ans, la distinction entre "petit enfant" (3-5 ans, qui va à l'école maternelle) et "grand enfant" (6-11 ans, qui est dans l'autre école, celle d'à côté, celle des grands, où il ira un jour aussi...) est capitale.

3. Je ne suis pas satisfaite à 100% de certaines photographies. Mais voilà, j'ai beaucoup beaucoup cherché, et je n'ai pas trouvé mieux. Les banques d'images sont d'une pauvreté navrante, et je me suis aperçue que les photographies trouvées sur le Net illustraient à ravir nos clichés sociétaux : un nouveau-né ne peut être QUE mis en scène et retouché. Un enfant est une gravure de mode. L'ado se maquille en noir jusqu'au front, et affiche un air boudeur en fumant un pétard. L'adulte de plus de 20 ans n'existe pas. La personne âgée est svelte, magnifique, et tient une haltère dans chaque main. Sorti de cette image, d'ailleurs, on ne montre pas la vieillesse.

Dur, dur. :-/


Enfin, si malgré leurs imperfections, elles vous intéressent, ces cartes sont, en cursif, ICI, et en script minuscule (avec un code couleur pour signaler à mon Damoiseau les digrammes/trigrammes et lettres muettes) .


Et avec ces cartes, on fait quoi ?

Voici quelques pistes non exhaustives (Vos grains de sel sont, comme toujours, les bienvenus !) :

- On les observe avec l'enfant, on les décrit, on essaie de nommer chaque catégorie d'âge représentée.  L'adulte peut prendre en note les remarques des enfants sur chaque photo dans un carnet si cela est dans les habitudes de la maison.

- On joue à les remettre dans l'ordre - attention, adaptez le nombre de cartes à l'âge de vos enfants, car c'est un exercice difficile. Commencez par trois cartes contrastées et complexifiez au fil du temps.

- On peut mettre en relation d'autres photographies avec ces cartes : images découpées dans des magasines, photos de l'enfant et de sa famille... que l'on trie en fonction du stade de développement représenté.

- On a de grandes conversations : la naissance, la vie, la mort... Il est toujours inspirant d'emprunter en amont quelques livres à la bibliothèque sur ces sujets délicats.

- Comme toutes les cartes de nomenclature, celle-ci servent de support aux activités de lecture/écriture (je vous en reparlerai bientôt, nous sommes en plein dedans !).

- Enfin, il est bon de lier cette notion de croissance avec la mesure effective de la taille de l'enfant, sur un mur consacré.

Enjoy ! :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire