Pages

samedi 21 mars 2015

Table lumineuse : une semaine d'invitation # 5


Mais j'y pense : nous sommes aujourd'hui samedi, et samedi, c'est mon jour off !! :-D

Invitation

Ajoutez à cela que la table lumineuse risque fort de rester éteinte aujourd'hui pour cause de fête du printemps : nous avons projeté une promenade malgré la pluie, et il nous faut encore décorer notre table de la nature, partager un goûter spécial, ouvrir quelques petits cadeaux... 


Bref, je suis dans l'obligation aujourd'hui d'exhumer une modeste activité que nous avons mené il y a quelques semaines... Vous ne m'en voulez pas ?? ! :-D


Bon, ça ne casse pas trois pattes à un canard, puisqu'il s'agit, vous l'avez déjà compris, d'un simple coloriage sur table lumineuse. La thématique avait été choisie par les enfants - nous étions alors au plein cœur de l'hiver. J'avais disposé des feutres et des surligneurs fluorescents dans un présentoir.


L'engouement de mes enfants (et d'Antonin en particulier) pour le coloriage dure depuis déjà plusieurs mois. Ce simple fait me persuade de leur en fournir autant qu'ils le souhaitent ! Je trouve d'ailleurs regrettable que cette activité soit souvent tenue en léger mépris par les adultes - cela tient sans doute au fait que la part de créativité est assez négligeable.


Il s'agit pourtant d'une excellente activité, qui permet à l'enfant de pratiquer longuement la tenue de l'outil scripteur - bien avant d'être en mesure d'écrire, et développe donc efficacement les muscles des mains, des doigts et des poignets. Le geste requis est précis, et l'enfant apprend à l'affiner pour viser une zone spécifique. Le fait de colorier sur table lumineuse accentue encore le contraste des contours avec lesquels le tracé dialogue.


Colorier enseigne la patience, et l'attention aux détails. Colorier suppose de planifier, sur court et long terme. Il faut souvent reprendre plusieurs jours de suite un coloriage un peu dense, et l'enfant apprend à poursuivre un projet. Le sentiment d'accomplissement face à un dessin colorisé est évident, le critère de réussite est clair : "J'ai fini ! Tout est colorié !". Colorier met en situation de réussite (je ne vois comment on pourrait "rater" son travail...). Colorier détend. Colorier permet de faire des choix en matière de couleurs, d'outils, de motifs... - et la part de création est en réalité bien plus importante qu'on ne le croit souvent.

D'un point de vue scolaire, il s'agit d'une activité propédeutique à la lecture et à la géométrie : l'enfant se repère dans l'espace-page, il "lit" des images, se familiarise avec les lignes, les formes, la perspective, les symboles, les modèles.


Enfin, c'est la mode : même les adultes s'y mettent, et les librairies offrent tout un panel de carnets de coloriages pour tous les âges. Et c'est bien le meilleur : le coloriage est maintenant une activité que l'on partage en famille, et qui cristallise autour de lui de bons moments !! :-)

À demain pour une nouvelle invitation ! :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire