Pages

mardi 27 janvier 2015

Une journée type chez nous



C'est le matin. Disons, un matin d'école, puisque ces derniers reviennent quatre jours sur sept.

J'émerge assez laboriseusement vers 6h45, me dépêche de me laver, m'habiller et fonce préparer le petit déjeuner des enfants. Je ne le fais pas avec eux ces jours-là - sauf si Antonin s'est levé avant moi, ce qui est rarissime - de façon à les laisser dormir le plus tard possible.

Je vais chercher Antonin aux alentours de 7h00. Je le réveille. Pendant toute sa période pré-scolaire, le Damoiseau nous faisait l'immense joie de nous réveiller à 5h00 du matin, mais vous pensez bien qu'à présent que cela nous arrangerait, c'est fini. C'est un crève-cœur que de réveiller son enfant, hein ? Et attendez que j'ai repris le boulot, l'heure de lever risque de n'être plus aussi confortable... :-(

Antonin file sous la douche (deux fois sur trois, il y a eu un petit pipi nocturne), il s'habille - enfin, pour être honnête, les jours d'école, je l'assiste beaucoup car je tiens à ce qu'il le temps de jouer, et encore une fois, ne tiens pas du tout à le réveiller aux aurores. Les jours de congé, il s'habille seul et depuis quelques semaines, les pièces les plus difficiles ne lui résistent plus. Du coup, il s'habille avec plaisir et très naturellement, alors qu'il ne l'avait jamais fait vraiment de bon cœur jusqu'à présent.

Une fois habillé, Antonin descend boire sa bouillie, et je vais réveiller Louiselle. Nous descendons et nous déjeunons tous ensemble - hélàs, le Papa des enfants est déjà parti pour son travail et il ne voit ses enfants généralement que le soir.

Je change et j'habille Louiselle - qui, elle, met un point d'honneur à faire beaucoup de choses toute seule, puis je m'occupe de moi (ne pas oublier de déjeuner !) pendant que les enfants jouent.

8h10 : Nous partons pour l'école.

Sur le chemin du retour, je bavarde avec mes copines, Louiselle se balade en poussant "la calèche", nous faisons parfois quelques courses "de proximité" (boulangerie, poste...), mais nous ne tardons généralement pas trop à rentrer à la maison, surtout en plein hiver ! :-)

J'ai du travail : j'allume le feu, je range et nettoie le rez-de-chaussée, je m'occupe du cycle du linge et de celui de la vaisselle (merci au passage à toutes ces machines sans qui je n'aurais aucune vie personnelle, merci). Louiselle m'aide souvent. Surtout quand il s'agit d'aspirateur et de machine à laver. Mais elle peut aussi se montrer très indépendante et jouer dans le salon avec ses jouets.

Vers 10h, je propose à Louiselle une collation de fruits qu'elle dévore, et je la change. Généralement, elle demande à aller sur le pot à ce moment là, séance qu'elle assimile à "une bonne tranche de lectures et chansons avec Maman rien que pour moi". Quoi donc ? Siéger ainsi dans la salle de bain, les jambes délicieusement étendues devant le chauffage ronronnant, aurait-il un autre but ? Non, désolée, Louiselle ne voit pas... :-D

Suit le temps d'activité "spécial Louiselle", durant lequel je me rend disponible à 100%.

À 11h30, nous partons chercher Antonin à l'école. Le chemin du retour peut être une véritable (et longue) ballade, ou un véritable calvaire selon l'humeur du Damoiseau.

Toujours est-il que nous rentrons et que nous mangeons. Des restes. :-)

Enfin, moi, je mange, et j'ai très faim. Antonin ne touche généralement pas à son assiette, et Louiselle a de plus en plus une fâcheuse tendance à l'imiter - elle a envie de jouer, elle aussi, et sort souvent de table au même moment que son frère, soit au bout de trois secondes quinze.

Je débarrasse, range la cuisine. Les enfants jouent, jouent, jouent. Souvent dehors. Quoiqu'en ce moment, ce soit le coloriage qui ait la cote.


Ça y est, nous voilà l'après-midi. 13h00 : Je change Louiselle, toilette de chat pour tout le monde. 13h20 : Nous repartons pour l'école, et nous revenons au pas de course (je ne veux pas coucher Louiselle trop tard...).

Louiselle choisit une histoire, que je lis, puis je la laisse dans sa chambre, où elle joue et lit - dans son lit, toujours ! Parfois, elle dort. En ce moment, ça lui arrive même plusieurs fois par semaine ! Ce doit être l'hiver qui l'assomme...

À 15h30, nous repartons chercher Antonin. Nous revenons en flanant si le moral du Damoiseau est au beau fixe (et nous ramassons plein de trésors que nous entreposons dans notre poussette géante), puis nous goûtons.

S'ensuit généralement un temps au salon, durant lequel je lis des histoires aux enfants ; nous faisons des puzzles, des jeux de société, nous écoutons de la musique, nous dansons... Je crois que nous avons besoin de nous retrouver ! Il arrive même que les enfants me réclament une activité. On peut aussi choisir d'exécuter une recette (tout à l'heure, nous avons prévu de faire LE gâteau au chocolat qu'Antonin aime). Et si Louiselle a dormi, j'accepte d'ouvrir l'atelier (Il ne s'agit pas d'une quelconque "carotte" pour l'inciter à dormir, mais si elle ne sieste pas, je sais que la séance ne sera pas profitable).

Vers 17h00, je commence à préparer le dîner et à m'atteler à mes tâches ménagères hebdomadaires (par exemple aujourd'hui : changer les draps et passer l'aspirateur dans les chambres). Les enfants jouent, dehors ou dedans. Lorsqu'ils sont reposés, ils jouent ensemble dans l'harmonie la plus totale. En cas de fatigue, les choses peuvent dégénérer, et je bouscule l'horaire du repas de façon à les coucher très tôt.

À 18h, si le temps le permet, nous allons à la rencontre du Papa des enfants, qui rentre du travail en car. Les enfants peuvent avoir mangé seuls avant, mais généralement nous mangeons tous ensemble juste après - vers 18h30.

Vient ensuite notre rituel du coucher... que vous connaissez déjà ! :-)
Les horaires de ce rituel peuvent être avancés d'une bonne demi-heure les jours de grosse fatigue.

Et chez vous, à quoi ressemblent vos journées ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire